[FRENCH] Blessé pendant une mission, Mister Fantastic en vient à penser que la seule chose qui qui puisse sauver les Fantastic Four est une petite balade dans l’univers lointain. Matt Fraction et Mark Bagley relancent une nouvelle fois les aventures des Fantastiques mais avec un angle qui ne joue autant la carte de la rupture que sur les autres titres Marvel NOW!

Fantastic Four #1 [Marvel Comics] Scénario de Matt Fraction
Dessins de Mark Bagley
Sorti aux USA le mercredi 14 novembre 2012

La nouvelle mouture des Fantastic Four est avancée et… il semble que le titre relancé ne veuille pas jouer les virages abruptes. En dehors d’un léger changement dans les costumes, les personnages tels que nous les retrouvons-là sont assez raccords avec ce qu’on pouvait trouver ces derniers mois dans la précédente série scénarisée par Jonathan Hickman. Un signe qui ne trompe pas : quand les Fantastic Four rentrer à la maison, les enfants de la Future Foundation sont de la partie sans pour autant qu’on se donne la peine de les présenter. Dès lors il semble bien que Matt Fraction s’adresse avant tout au public existant qu’à d’éventuels nouveaux lecteurs. Pas de continuité passée à la poubelle : On aperçoit ainsi un clin d’oeil oblique à la relation très spéciale de Johnny Storm avec la Zone Négative depuis Fantastic Four #600.

Bagley s’approprie assez bien les personnages et, au niveau des dessins, on ne remarque pas spécialement de faute de goût (sauf, bien sur, si vous êtes allergique à Bagley mais enfin vous étiez prévenu, il y a son nom sur la couverture). Quelques aspects de l’histoire sont un peu plus dûrs à avaler. Comme la décision du départ « relatif » (« nous allons partir un an mais ne seront absents que quelques minutes »). Pourquoi prendre cette décision alors que celà revient à priver, par exemple, les deux enfants de leurs amis pendant un an ? Et comment Richards sait-il à l’avance qu’il n’aura besoin que d’un an pour trouver ce qu’il cherche ? Et même l’idée de préparer des remplaçants « pour quelques minutes » a un peu de mal à passer. Ou alors il faudrait mieux appuyer sur les doutes de Reed Richards, insinuer qu’il a peur de ne pas revenir et que les remplaçants sont une précaution à un autre niveau (encore qu’il est possible que Fraction se soit gardé ça pour un autre épisode). Pour l’instant les Fantastic Four de Matt Fraction me font beaucoup penser à un épisode de Lost in Space (la discussion sur le paradoxe temporel et la présence des gosses y est pour beaucoup). Un début pas désagréable mais la série devra nous en montrer plus pour vraiment prouver ce qu’elle vaut…

[Xavier Fournier]