Eternals #8[FRENCH] Ikaris a quitté son clan pour mieux s’attaquer à celui de Druig. Mais de là à faire cavalier seul, il y avait quand même un pas… que l’Eternel blond a évité. Parce qu’il n’y a pas que les Eternals dans la vie et il s’est donc assuré de l’aide de ses nouveaux voisins de San Francisco, à savoir les X-Men. Même si vous aviez manqué le dernier numéro, avouez qu’il était impossible de louper l’énorme Wolverine de la couverture (assez hideuse) en train de nous faire une variante du fastball spécial.

Eternals #8 [Marvel]
Scénario de CHARLES KNAUF & DANIEL KNAUF
Dessins d’ERIC NGUYEN
Sortie aux USA le 11 février 2009

Eternals #8Le corps de l’épisode est consacré à la bataille annoncée le mois dernier. A savoir comme nous le disions à l’instant même Ikaris et les X-Men contre les « Evil Eternals ». J’avoue que le combat en lui-même n’est pas d’une lisibilité à toute épreuve mais il est difficile de savoir si c’est la netteté du scénario qui est en cause ou bien la narration du dessinateur. A la réflexion le problème est peut-être tout autre : jusqu’ici on avait à peine identifié deux ou trois alliés de Druig. Là, en voici toute une escouade et même si on se souvient d’eux dans des comics passés, il est parfois difficile de faire le rapprochement entre la version d’origine et leur relookage moderne.

Surprise, par exemple, de voir une Eternal déjà rencontrée dans Marvel The Lost Generation… mais dont seul le nom est reconnaissable. L’inventaire de ces personnages n’étant pas clair… Et la capacité des X-Men à leur tenir tête n’étant pas spécialement convaincante (je veux bien que Wolverine peut venir à bout de tout mais là quand même c’est comme si chaque immortel était l’égal de Thor…). Bref tout ça fait un peu fouillis. Je ne sais d’ailleurs pas si – en dehors de raisons commerciales – il n’aurait mieux valu qu’Irakis aille taper à la porte d’Asgard.

Serait-ce alors un « épisode pour rien » ? Non, parce que les coscénaristes font avancer l’histoire en ce qui concerne l’arrivée de la Horde et son rapport avec le Dreaming Celestial. Ou encore avec ce qui se passe dans l’antichambre de la mort. Je pense principalement que les Knauff, qui à mon avis sont passés à un cap supérieur avec cette série, doivent faire connaissance avec leur dessinateur et s’y habituer après le départ d’Acuna. Bref, il y a de l’idée mais pour ceux qui achèteraient seulement cette revue parce qu’il y a un Wolverine dessus, il y a des chances que ces « visiteurs occasionnels » soient un peu perdus.

[Xavier Fournier]