Avant-Première VO : Review Berserker #0

Avant-Première VO : Review Berserker #0[FRENCH] « Présenté » par Milo Ventimiglia (Heroes), Berserker est la nouvelle série de la semaine. C’est aussi un peu le mythe de Hulk ou de Docteur Jekyll & Mister Hyde revisité par Top Cow. Cependant ne cherchez pas un monstre géant et coloré. Monsieur Farris a une stature et une teinte totalement ordinaire. Mais ça n’empêche pas que, selon la formule consacrée: « vous n’aimeriez pas le voir énervé ».

Berserker #0 [Top Cow] Scénario de RICK LOVERD
Dessins de JEREMY HAUND
Sortie aux USA le 11 février 2009

Berserker #0Imaginez un Hulk qu’on nous réinventerait pour le vingt-et-unième siècle non plus dans le contexte de la guerre froide (avec des saboteurs communistes tels que présentés dans les premiers épisodes) mais projeté cette fois-ci en pleine « guerre contre le terrorisme ». Le G.I. Farris, posté en Afghanistan, a un sérieux problème de gestion de la colère, d’où le terme « Berserker » (qui en gros équivaut à « fou de guerre »). Et ne pensez pas qu’il s’agisse d’un fou de la gâchette qui tirerait sur tout ce qui bouge en riant du bain de sang. Non, l’idée c’est bien que Farris a un côté obscur dont il semble lui-même ignorer l’existence…

On n’en sait guère plus dans ce numéro zéro mais le démarrage est plutôt intriguant. En intégrant son histoire dans l’actualité internationale, le scénariste Rick Loverd prend un risque intéressant, à plus forte raison quand le dessin de Jeremy Haun est tout à fait adéquat et ne recule pas devant une violence qui – si elle n’étonnera pas les fans de certains jeux vidéos – est plus « graphique » que ce qu’on voit d’habitude dans le tout-venant des comics (encore que Darkness ait régulièrement « osé » des choses de ce côté).

Le rôle de Milo Ventimiglia (Peter dans Heroes) est assez curieux dans cette aventure vu que – contrairement aux habitudes quand un « people » intervient – il n’est même pas crédité comme étant à la base de l’idée. Tout au plus sa société a les droits de la série et, si on croit l’interview qui clôture le numéro on lui a d’abord pitché l’idée sous forme de série TV, avant qu’il ne serve de « go between ». Globalement il est encore un peu tôt pour se faire une idée de la série, à plus forte quand ce prélude ne fait qu’une quinzaine de pages. Mais il y a là un potentiel certain… Bref tout çà commence assez bien. On verra ce que la suite donnera…

[Xavier Fournier]

Comments: 0

Laisser un commentaire

error: Content is protected / Le contenu de ce site est protégé !!