[FRENCH] Avant même la conclusion de Captain America: Reborn, Marvel nous propose cette semaine un one-shot servant d’épilogue au retour de Steve Rogers. Si la fin de la Reborn nous est brièvement expliquée en introduction, on aurait apprécié que Marvel décale la sortie de cet épisode. Malgré tout, cette histoire est agréable à lire et met un point final à une résurrection très controversée.

Captain America Reborn: Who will wield the shield? [Marvel]

Scénario de Ed Brubaker
Dessin de Butch Guice et Luke Ross
Sortie aux USA le mercredi 23 décembre 2010

Deux Captain America, c’est un de trop… apparemment ! Pour ceux qui auraient manqué le début : Steve Rogers est de retour. Sauvé par ses amis (la Veuve Noire, Sharon Carter, le Faucon et bien sûr Bucky), l’ancien héros de la Seconde Guerre Mondiale se demande quel est son rôle au sein de l’univers Marvel actuel. Un nouveau Captain America (Bucky son ex-sidekick) a pris sa place, Norman Osborn est le chef d’un groupe de Vengeurs et les « vrais » Vengeurs se cachent dans un sous-sol. Ces derniers sont d’ailleurs persuadés que Steve Rogers va tout résoudre… mais rien n’est moins sûr. Bucky se cherche une nouvelle identité costumée. Mais pourquoi ne pourrait-il pas y avoir deux Captain America ? Steve Rogers est-il prêt à reprendre son bouclier étoilé ? Un dernier combat va résoudre bien des problèmes et permet de décider, pour le moment, qui sera le porteur du bouclier.

Brubaker écrit ici un épisode très agréable et palpitant, dans la veine de ses épisodes précédents de Captain America. D’ailleurs, il s’entoure des deux artistes ayant travaillé sur la série avec lui, Butch Guice et Luke Ross. On a l’impression que « Reborn » n’était qu’une parenthèse nécessaire. Le destin de Captain America se joue pas ici. Cependant, les dernières pages de ce numéro laisse à penser que Bucky et Steve Rogers joueront un rôle plus qu’important dans le futur event Marvel : Siege. Même si j’aurais préféré lire le numéro #6 de Reborn avant cet épilogue, je ne me suis pas senti perdu pour autant. On a l’impression que ce numéro sert d’annual à la série Captain America. Il faut maintenant attendre pour voir si la décision de nos héros à la bannière étoilée restera définitive ou pas…

[Pierre Bisson]