[FRENCH] Dans le redémarrage global de DC Comics, le relaunch d’Ultimate Comics et de quelques autres pôles de ce type, on oublierait presque que Buffy la tueuse de vampires fait elle aussi son retour avec un nouveau numéro 1, marquant le début de l’équivalent d’une neuvième saison. Pour l’occasion Joss Whedon est sur le pont, supervisant le retour de son bébé.

Buffy: Season 9 #1 [Dark Horse Comics]
Scénario de Joss Whedon
Dessins de Georges Jeanty
Parution aux USA le mercredi 14 septembre 2011

Cette neuvième saison de Buffy The Vampire Slayer démarre avec le contrecoup des événements de la huitième, déjà publiée par Dark Horse. Buffy est arrivée à faire disparaître un certain nombre de forces surnaturelles. Celà veut dire que les autres « tueuses » à travers le monde n’ont plus leurs pouvoirs et celà vaut aussi pour la magie de Willow. Du coup l’univers de Buffy y retrouve une certaine forme de normalité alors que dans le volume précédent la surabondance de personnages éloignait un peu le concept de ce qu’on avait pu voir dans la version télévisée. En clair, il y a le sentiment d’une boucle, avec l’héroïne qui récupère une supporting cast plus humaine, plus normale, plus proche des premières saisons de la TV (même si par la force des choses la liste des personnages n’est pas la même). En même temps, ce qui est agréable, c’est qu’on n’a pas l’impression d’une pirouette. Si le contexte joue la carte du retour vers un quotidien plus humain, les personnages gardent, eux, la maturation qu’ils ont gagné ces dernières années…

Pour ce qui est du dessin, personnellement je n’ai jamais été très fan du dessin de Georges Jeanty mais il faut bien reconnaître que sans avoir perdu certains de ses défauts, il est arrivé à affirmer les choses et donner de la force à son style. Ce qui pouvait passer auparavant pour des imperfections est ici inséré de manière cohérente, comme un système propre à Jeanty qui donne, il faut en convenir, de la personnalité et du tonus à l’ensemble. Globalement l’effet de ce premier numéro est assez efficace et même en admettant que vous ayez manqué les comics de la saison 8, ce démarrage est assez compréhensible et on nous explique tout le nécessaire. Pour ceux qui hésiteraient à franchir le pas, quitte à récupérer la saison précédente en TPB.

[Xavier Fournier]