[FRENCH] Les choses ont bien accéléré pour Brightest Day ces quinze derniers jours avec la disparition de plusieurs des protagonistes principaux. Cette fois c’est « Aquawar », un événement annoncé depuis quelques temps qui voit l’affrontement des différentes factions de personnages aquatiques. Est-ce qu’Aquaman est le prochain inscrit sur la liste des espèces en voie de disparition ?

Brightest Day #19 [DC Comics]
Scénario: Geoff Johns, Peter J. Tomasi
Dessins: Ivan Reis, Patrick Gleason, Ardian Syaf
Sortie américaine le 2 février 2011

Sous le choc de la conclusion de Brightest Day #18, Deadman se pose sérieusement des questions sur le « management » de la Lumière Blanche, finalement pas si amicale qu’on aurait pu le croire. Pour sauver le plus grand nombre, l’esprit de la Vie n’a à l’évidence pas d’état d’âme s’il faut sacrifier quelques individus. Que cela plaise ou pas à Deadman. De fait, la discussion permet de dégager quelques secrets, en particulier que tous les ressuscités n’ont pas le même degré d’importance, qu’il y a un groupe « extérieur » et un cercle interne. Et mieux ne vaut pas se retrouver dans ce cercle car les projets de la Lanterne sont loin de donner dans la joie.

Le vrai morceau de résistance du numéro est « Aquawar »… Je ne suis pas sur que DC se soit vraiment rendu service en donnant un nom distinct à cette bataille, dans le sens où ce n’est jamais qu’un passage d’une intrigue qui existait depuis le début de la série et où lui donner une terminologie propre risque de faire augmenter les attentes du lecteur. Cela dit si la conclusion du numéro précédent valait le détour en terme de « shock value », celle-là est pas mal dans le genre (et, non, personne ne meurt à la fin… mais il est certain que ça ne sent pas bon pour un des héros présents sur cette plage). A une demi-douzaine de la fin de la série, Brightest Day est donc visiblement passé à la vitesse supérieure et n’épargne plus ses héros. A se demander ce que nous réserve les différents épisodes à venir !

[Xavier Fournier]