[FRENCH] Ils l’ont utilisé pendant des années. Une machine à tuer, manipulée avec des souvenirs trafiqués. Mais Bloodshot a désormais retrouvé sa liberté, bien décider à savoir qui il est vraiment… Et à se venger de ceux qui l’ont réduit en esclavage

Bloodshot #4 [Valiant Comics] Scénario de Duane Swierczynski
Dessins de Manuel Garcia & Arturo Lozzi
Sorti aux USA le mercredi 10 Octobre 2012

Le scénariste Duane Swierczynski continue son revamp de Bloodshot en plaçant le personnage quelque part entre Wolverine: Origins et Universal Soldier, avec un soupçon de Robocop. Un personnage indestructible (ou tout au moins qui se remet de tout ce qu’on peut lui envoyer dans la figure), à la recherche de ses origines, puisqu’amnésique. Le principe est bien connu dans les comics mais Swierczynski arrive à donner une vraie tension « cinématographique » à cette situation qui serait autrement assez classique. L’histoire avance vite, parfois même un peu trop vite. La rapidité avec laquelle on passe du désert au centre-ville est un peu trop forcée sans doute. Mais c’est probablement plus un souci d’ellipse au niveau du dessin qu’une véritable faille du scénario. Il y a deux dessinateurs aux manettes et ceci explique probablement certains raccords un peu abruptes d’une scène à une autre. Et le fait qu’on saute une journée entre les deux dernières pages accentue encore l’effet.

Pour autant Bloodshot continue de piquer l’intérêt et devrait, à terme, former un premier TPB assez intéressant. Swierczynski arrive à surprendre avec un archétype et à maintenir la pression. Encore qu’il convient de voir ce que Bloodshot va pouvoir faire sur la durée. Mais il y a assurément quelque chose de palpitant dans l’histoire. Même si les deux dessinateurs sont intéressants chacun de leur côté, l’épisode aurait cependant gagné à être d’une seule « patte » (le flashback des premières pages, en particulier, à un petit côté John Cassaday que j’aurais bien aimé retrouver de bout en bout). Intéressant…

[Xavier Fournier]