Avant-Première VO: Review Batman And Ra's Al Ghul #32[FRENCH] Batman et le Monstre de Frankenstein sont toujours sur la piste de Ra’s Al Ghul, bien décidés à empêcher l’immortel de profaner le cadavre de Damian Wayne. Pour Batman, la quête est de plus en plus personnelle, de plus en plus désespérée. Et peut-être que cette fois Ra’s Al Ghul a poussé le détective un peu trop loin…

Batman And Ra's Al Ghul #32Batman And Ra’s Al Ghul #32 [DC Comics] Scénario de Peter Tomasi
Dessin de Patrick Gleason
Parution aux USA le mercredi 18 juin 2014

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais il est assez rare qu’un comic-book de DC Comics nous offre un plan rapproché du visage de Batman. Le plus souvent on reste dans le plan américain ou même dans le plan large, afin de montrer le contexte urbain de Gotham. Batman est un personnage qui se fond dans la ville. Mais il y a justement dans cet épisode un rarissime « close-up », deux visages qui s’affrontent. Et le message est assurément que cette fois c’est personnel pour Bruce Wayne, si personnel que s’il faut franchir les limites, il n’hésitera pas, il n’hésitera plus. Batman veut sauver son fils en s’assurant qu’il reste mort. Et si la chose peut sembler paradoxale, ramenée à quelques lignes, dans l’histoire de Peter Tomasi, c’est quelque chose qui fonctionne à merveille et que Patrick Gleason illustre à la perfection à travers ce genre de scénographie.

Tout, dans la posture de Batman, respire la détermination. Comme quand, par exemple, on le voit partir dans la neige en portant un cercueil. C’est un monstre de détermination, une montagne dans la montagne. Tomasi montre une nouvelle fois à quel point il est l’héritier de la tonalité de Grant Morrison et de ses Batman Incorporated. À ceci près que les auteurs sont sans doute un peu dérangés par la répartition de la saga et la prochaine minisérie Omega. Du coup le face-à-face avec Ra’s Al Ghul est un peu « soufflé » par l’intrusion d’autres protagonistes qui arrivent de façon perpendiculaire, comme un cheveu sur la soupe. Et d’un autre côté cet élément n’est pas sans rapport avec la mort antérieure de Bruce Wayne (Final Crisis). Il y a donc, là aussi, une logique à la Morrison. Pas certain, cependant, que la minisérie à venir garde cette dimension personnelle que Tomasi et Gleason avaient si bien mis en place. On verra. Pour l’heure, Batman And Ra’s Al Ghul #32 reste fascinant.

[Xavier Fournier]