[FRENCH] Après Avengers vs. X-Men… Il y en a encore. Plus exactement cette minisérie va s’employer à expliquer certaines retombées du crossover que les autres séries n’ont pas l’occasion de traiter. A commencer par le sort de Cyclops mais aussi, de façon annexe, des visites du Wakanda ou des Avengers.

AVX Consequences #1 [Marvel Comics] Scénario de Kieron Gillen
Dessins de Ton Raney
Sorti aux USA le mercredi 10 Octobre 2012

Vous souvenez-vous du sort de Charles Xavier à l’issue du crossover Onslaught ? Scott Summers se retrouve un peu dans la même situation, confiné dans un quartier de haute sécurité. Comme pour le Professeur X, le mutant déchu passe donc par une prison où les responsables sont vraiment très méchants et n’ont rien à faire des droits des détenus. Car Cyclops n’est pas le seul prisonnier des lieux (et on peut se demander qu’est ce que c’est que ce voisin de cellule qui n’est pas foutu de reconnaître l’homme à la visière de rubis). Le début de cette série m’inspire un certain doute. D’autant qu’on sait déjà que ce Cyclops va faire reparler de lui dans les pages d’All-New X-Men. On a donc du mal à penser que Marvel pourrait gérer beaucoup de choses vraiment importantes sur Summers dans cette série. Par contre Kieron Gillen introduit certaines touches annexes assez bien vues. Si vous vous demandiez, comme moi, pourquoi certains mutants semblaient recherchés à la fin d’Avengers vs. X-Men, le scénariste précise ici la pensée. Il ne s’agit pas forcément de mettre tout le monde en prison mais aussi et surtout de procéder à certains interrogatoires pour savoir où se placent quelques mutants.

Si la visite éclair du Wakanda fait un peu double emploi avec des choses vues pendant le crossover (oui, c’est bon, on a compris, l’union Black Panther/Storm a pris l’eau, ce n’était pas forcément la peine d’en rajouter), la visite chez les Vengeurs (et le petit point sur la situation d’Hope) est bien vue. Elle permet au passage d’expliquer en quelques mots pourquoi on n’a revu Cable pendant les événements. Aux dessins on retrouve Tom Raney, un artiste que j’aime bien mais qui ne fait pas l’unanimité avec certaines de ses routines graphiques. Il est vrai que Raney n’hésite jamais à renforcer les détails et que sur certains costumes (comme celui de Captain America, repensé pour plus coller aux films), celà surcharge parfois l’image. C’est dans le prochain numéro, avec une confrontation qui devra impérativement échapper aux banalités, qu’on espère que Consequences trouvera vraiment sa vitesse de croisière. Pour l’instant, malgré quelques petites touches, on doute encore du caractère indispensable du projet.

[Xavier Fournier]