Avant-Première VO: Review Avengers & X-Men: Axis #8[FRENCH] Il est trop tard pour empêcher l’explosion de la bombe mutante d’Apocalypse. Et pendant ce temps les X-Men et les Avengers font tout pour s’entretuer, chaque camp étant convaincu que c’est l’autre qui détient le Red Skull. Mais le manque de finesse fait que ce crossover se débat sans réellement décoller…

Avengers & X-Men: Axis #8Avengers & X-Men: Axis #8 [Marvel Comics] Scénario de Rick Remender
Dessin de Leinil Yu
Parution aux USA le mercredi 17 Décembre 2014

Avengers & X-Men: Axis approche de sa conclusion… et n’a toujours pas trouvé sa pertinence. On pourra reconnaître l’ambition de vouloir proposer un crossover avec une structure différente, une tonalité d’épisode en épisode mais Axis pêche par son manichéisme qui trouve une frontière délimitée entre le bien et le mal, en inversant les rôles. Et ça, finalement… ce n’est pas Marvel, l’endroit où tant de bad guys ont fait preuve d’humanité ou de failles au fil des ans. Si une réelle inversion se déroulait, les nouveaux méchants de service devraient démontrer un peu une même tendance, ne pas se limiter à une seule dimension. Seulement ici, si des Deadpool, Enchantress ou Carnage sont conscients qu’ils ont changé, ce n’est pas le cas du camp d’en face, réduit à un tas de brutes épaisses. Imaginez que les anciens héros soient conscients de la métamorphose mais incapable de se maîtriser, comme pris d’un besoin compulsif, et l’on aurait quelque chose de beaucoup plus prenant. Au lieu de celà, c’est encore et toujours de la faute des mêmes, Wanda et Docteur Strange, dont j’ai perdu le compte des dépressions, crises de folie et autres pactes avec le diable… L’autre élément qui manque à Remender, c’est de ne pas laisser assez de places aux personnages coincés entre les deux camps. Et c’est manifeste ici. Plutôt que nous montrer encore Wanda dans une crise de rage, on devrait voir la situation sous un autre angle, observer Pietro montant au créneau, jouer des épaules. Mais il reste éclipsé par l’énième rage de sa frangine. En face, Remender en profite bien pour faire revenir d’un coup de baguette un de ses héros protégés mais la chose est amenée sans emphase, comme un cheveu sur la soupe.

Ce numéro est dessiné par Leinil Yu mais on n’y trouve pas la prestance de ses épisodes déjà produits pour la série (ou encore de ses récents Avengers). La faute, peut-être, à la présence de plusieurs encreurs, qui ne gèrent pas forcément ses traits de la même manière. Du coup le rendu est décousu d’une page à une autre et surtout fait « expédié », peut-être à cause de la pression des délais de la fin du crossover. Avengers & X-Men: Axis #8 ressemble à un soufflé qui retombe. Et avec le peu de pages qui restent après cela, j’ai quand même un gros doute sur la capacité à trouver un fin qui convient et qui redore le blason de certains héros malmenés ici.

[Xavier Fournier]