[FRENCH] Comme Justice League #12, Avengers vs. X-Men #11 fait partie de ces comics où l’éditeur décide de confisquer le débat, préférant mieux « spoiler » une scène et s’assurer des ventes plutôt que de laisser les choses se faire naturellement, que le lecteur puisse découvrir les choses à son rythme. A partir de là beaucoup se lançeront dans des élaborations d’avis sans même avoir pris le temps de lire l’épisode ou même la série. Mais intéressons-nous à ce que vaut donc réellement cet Avengers vs. X-Men #11 au delà d’une scène choc déjà dévoilée…

Avengers vs. X-Men #11 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessins de Olivier Coipel
Sorti aux USA le mercredi 12 septembre 2012

Si Avengers vs. X-Men était un reality show alors sans doute que ce #11 serait l’épisode de la « réunion des groupes », le moment où on fusionne à nouveau deux clans qui jusque-là s’étaient copieusement affrontés. Alors que les Vengeurs en sont à chercher desespérément des renforts, l’aide vient des coins les plus inattendus. Première observation : A force de vouloir coller avec l’actu cinéma du printemps, Bendis et Marvel ont sans doute loupé le coche avec Avengers Assemble et la nécessité d’intégrer Hulk alors que ce numéro le fait très bien. Et pour ce qui est des mutants qui rejoignent le camp « A », si la scène est de toute beauté (Merci Olivier Coipel), la décision parait aussi soudaine que massive, comme s’il nous manquait un enchaînement logique ou un tie-in. Il n’empêche que ce numéro verse rapidement dans un combat tous azimuts… Ce qui en un sens n’est pas forcément choquant alors qu’on approche de la conclusion de ce genre de menace (relisez Crisis #11 ou ce genre de choses). A comparer ce numéro fait plus monter les enchères qu’Avengers Assemble #7 où là aussi il ne reste qu’un épisode et où on n’a pas l’impression que le même scénariste sait ce qu’il fait.

En un sens il est dommage que Marvel se soit arrangé pour transformer une mort dans cet épisode en véritable « point Godwin », avec un certain nombre de commentateurs qui s’égareront par avance dans des « combiens de temps avant qu’il/elle revienne » ou des « tout ça pour ça ? ». Les gars, ce sont les comics en général et Marvel en particulier. Tout le monde revient tout le temps (demandez au Winter Soldier où à l’Ultimate Gwen Stacy). L’ennuyeux là dedans c’est qu’on parlera peu de l’épisode en lui-même. D’abord si le fait de tuer un personnage est assez « académique », le travail de Coipel n’est pas à sous-estimer, loin s’en faut, dans le sens où il s’escrime à donner un ton et des décors particuliers. Les champs ensoleillés façon Gladiator dans la deuxième scène de l’épisode. Le bord de plage (inspiré j’imagine par Inception) dans le plan astral. La disposition des personnages dans les scènes de groupe. Bien d’autres artistes nous auraient torché ça dans un « no man’s land » absolu. Il y a aussi des situations intéressantes dans le sens où elles sont sans doute la fondation de choses à venir dans le cadre du futur Marvel Now (Rogue ou Havok venant à la rencontre des Avengers). Reste donc une scène de mort, oui. Personnellement je trouve que la décision tombe mal car le personnage commençait à redevenir intéressant. J’aurais bien voulu le voir dans l’après AvX, recoller les morceaux. Sauf surprise à la Fear Itself 7.1 le mois prochain, ca ne se fera donc pas et cette mort me touche à peu près aussi peu que celle de la Guèpe à la fin de Secret Invasion. Et en même temps, on y regarde bien, là aussi il ne faut pas cogiter bien longtemps pour voir que les All-New X-Men de Bendis ou que le nouveau X-Men: Legacy exploiteront les retombées de l’évènement. Reste alors ceux qui pleureront sur le devenir de Cyclops. Mais franchement, les gars, c’était sensible depuis des mois et même des années (relisez-vous Comic Box #73 paru l’an dernier et vous verrez ce que je veux dire). Avx a été jusqu’ici une série en dents de scie (Ca reste loin d’un Flashpoint par exemple). MAIS Au moins (pour l’instant) il semble que le crossover ne nous laissera pas avec la même situation générale qu’auparavant. Sûrement, oui, qu’en attendant assez le personnage « tué » reviendra un jour plus ou moins proche. Mais au moins en faisant franchir certaines lignes aux héros, ce n’est pas encore et toujours la même chose. A moins bien sûr qu’on nous dise dans l’ultime épisode que tout ça n’était qu’un rêve.

[Xavier Fournier]