[FRENCH] Arrivé au sixième épisode, les Avengers et les Guardians of the Galaxy sont (enfin) partis dans l’espace pour en découdre avec Thanos. Mais ce dernier a préparé une petite « réception » en leur honneur. Les deux factions sont attendues par une armée extra-terrestre. Il va falloir un plan. Mais les deux groupes ne font pas totalement confiance…

Avengers Assemble #6 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessins de Mark Bagley
Sorti aux USA le mercredi 8 août 2012

Difficile pour Bendis de résister à ses vieux démons. Alors que nous voici au sixième épisode, nous avons droit à un énième brief de mission. Quatre pages passées à informer… Les Vengeurs qu’on a laissé sur Terre car la faute à pas de temps. Soit des pages encore comblées à coup de visages étonnés de persos (comme Mockingbird) qui se demandent bien ce qu’un Thanos peut vouloir faire d’un Cube Cosmique. Et c’est d’autant plus frustrant qu’arrivé au sixième épisode, alors qu’on est à deux épisodes de la fin de l’arc, il est un peu tard pour se lancer dans des explications… qui n’en sont pas. Car pour faire « reader-friendly » le scénariste ne rentre pas trop dans les détails et on l’impression qu’une bonne partie des Vengeurs se comporte comme s’ils n’avaient jamais entendu parler « d’un Thanos » ou d’un cube. Ce ne sont que quatre pages. Mais sur un épisode de 20 pages, perdre de l’espace pour des persos qui semble réduits au rang de figurants, c’est dommage.

Dans le même ordre d’idées on ne sait pas trop pourquoi les Vengeurs semblent connaître les Gardiens… Tout en ne leur faisant pas confiance ! Par moment on a l’impression de tomber dans un titre du DCnU tant la mémoire des Avengers (qui connaissent des persos comme Drax ou Gamora de longue date) semble avoir été rebootée. La plupart des héros terriens impliqués dans l’histoire étaient présents lors d’arcs comme Infinity Gauntlet, curieux qu’ils fassent comme s’ils se méfiaient de ces « inconnus ». Malgré ces réserves qui plombent plutôt l’arc dans son ensemble, ce numéro est sauvé par quelques idées tactiques (par exemple l’usage de l’armure d’Iron Man permet son petit effet) et a quand même un petit côté fun. Ce n’est pas mauvais mais bon, quand on pense au peu de pages qui restent pour conclure l’aventure… On doute de l’impact qu’aura la fin…

[Xavier Fournier]