[FRENCH] Les Guardians of the Galaxy étant revenus sur Terre à la fin de l’épisode précédent, voici venu le moment de synchroniser les deux clans de héros (et sans doute les éventuels nouveaux lecteurs que le cinéma pourrait avoir jeté sur la série). Peu d’action, beaucoup de dialogues (avec les tics habituels de Brian Michael Bendis) et certaines zones assez floues ou curieusement pas explorées. Mais allez savoir si c’est une vraie lacune ou la préparation d’éléments pour les numéros suivants…

Avengers Assemble #5 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessins de Mark Bagley
Sorti aux USA le mercredi 11 juillet 2012

Sur la piste de Thanos, les Guardians of the Galaxy croisent le chemin des Avengers et Brian Michael Bendis s’emploie à gérer la rencontre comme il le peut. C’est à dire que je ne sais pas trop s’il tente d’être reader friendly ou bien s’il ne veut pas entrer dans les détails mais tout ça reste très « en surface ». Certains Avengers semblent clairement connaître ces Guardians (je ne sais pourtant plus trop si cette mouture de l’équipe était supposée être si connue sur Terre) tandis que d’autres ont l’air de tomber des nues. D’où une impression assez… peut-être pas bancale mais un peu creuse. Voilà un numéro consacré à des scènes de dialogues ou une partie des personnages semblent ne pas oser en dire plus. Ou même se poser des questions. Pour le lecteur Marvelophile habitué, les questions commençent par la présence de certains persos. Aux dernières nouvelles, à la fin de Thanos Imperative, Thanos et quelques autres étaient quand même coincés dans un autre univers et, en gros, laissés pour morts. Là, tout le monde est bien portant et ne semble pas avoir le moindre souvenir du dernier crossover cosmique. Qui plus est Star-Lord est revenu à sa formule classique (ce qui n’est pas forcément pour me déplaire) avec ses armes, son costume d’origine et même ce qui semble être son vaisseau intelligent, Ship.

Comme pour amplifier l’impression de flou, ce numéro de présentation et d’explication reste très très vague. Par exemple Rocket Raccoon mentionne une « sorte de conseil galactique » sans même se donner la peine de l’identifier, comme si le scénariste lui-même ne savait pas trop quoi en dire (à moins, c’est possible, qu’il se garde cette piste pour un numéro plus tardif). Mais surtout, en face, les Avengers acceptent tout ça sans broncher. Donc en gros on leur explique qu’une autorité alien a pris des décisions sur le destin de la Terre et ça ne les intrigue pas plus que ça. S’il s’agissait vraiment de présenter le panorama cosmique aux lecteurs (nouveaux ou anciens), alors l’objectif est perdu de vue en cours de route. Reste la scène du baiser, représentée dès la couverture. Mais à ce stade il faut bien avouer que les relations entre Natasha et Clint, si elles se réchauffent, sont moins spectaculaires qu’on pourrait le croire. Il ne serait cependant pas très étonnant que Marvel choisisse de remettre ces deux-là ensemble pour « mieux coller » avec ses films. Au final la fin de l’épisode ne débouche même pas sur un rebondissement notable. C’est plus un numéro de « brief » qui n’explique pas grand chose. On apprécie de revoir les Guardians dans un rôle plus central. Mais pour l’instant le sentiment d’un « peut mieux faire » perdure…

[Xavier Fournier]