[FRENCH] Les Avengers sont sur la piste du nouveau Zodiac qui collectionne… quoi au juste ? Des objets de destruction cosmique ? Mais dans quel but et pour le compte de qui ? Six membres des Vengeurs (choisis pas totalement par hasard par rapport à l’affiche du film dont la sortie est proche) sont sur le pied de guerre… Mais l’intérêt n’est pas là où on l’attend ?

Avengers Assemble #2 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Mark Bagley
Sortie au USA: Mercredi 11 avril 2012

Je ne sais pas si Bendis a bien fait de choisir le Zodiac pour lancer la série nouvelle, dans le sens où toutes les incarnations de cette équipe criminelle n’ont jamais été vraiment intéressantes, ne permettant pas vraiment d’établir une personnalité. Le Zodiac a toujours eu l’avantage du nombre, ce qui joue quand on veut combattre les Avengers. Mais sorti de là ? Certes cette nouvelle version joue la carte du pouvoir cosmique mais sinon les membres ont assez peu de personnalité. Benfis lui-même semble prendre la chose en compte ou l’avoir anticipé puisque le préambule nous montre bien qu’il y a un pouvoir derrière le pouvoir. Un manipulateur. Et là… les paris sont ouverts (Thanos ? Le Inbetweener ? Le Collector ?…). Ce qui est troublant c’est que finalement l’intérêt est surtout réveillé par cette scène où on ne voit personne (qui m’a fortement fait penser au dialogue d’ouverture du film Flash Gordon). Le Zodiac, on l’a déjà dépassé, on est déjà pressé de voir ce qu’il y a après… Reste à savoir le temps qu’il faudra pour en arriver là…

Avengers Assemble est visiblement pensé pour l’hypothétique nouveau lecteur. Ce type qui, à l’occasion de la sortie du film, pourrait se pencher sur les héros de comic-book. Le contre-coup de cette volonté, c’est que les héros sont très synthétiques, sans grand relief. Le Hulk de Bendis, par exemple, semble être revenu en arrière de trente ans (pré-Peter David) avec le vocabulaire d’un enfant de quatre ans (ce qui ne colle pas tout à fait avec les évènements d’Incredible Hulk). Sauf que lorsque quelqu’un lui fait remarquer qu’il est à la base de la formation des Avengers, le géant vert sort curieusement une phrase beaucoup plus articulée. Thor, Iron Man, Hawkeye et les autres ont assez peu de gouaille et c’est bien dommage. Surtout quand cette volonté de s’adresser au public extérieur ne s’étend pas à certains éléments de l’histoire (typiquement, ce que les Vengeurs trouvent dans la caisse ne peut être compris que par le public des comics). Voici donc un Avengers Assemble #2 très « plan-plan », qui se lit très vite. Mais la scène d’intro montre que Bendis pourrait faire basculer la chose en l’espace de quelques cases, selon l’identité du donneur d’ordre. A voir, donc, ce que les mois à venir réservent pour cette série…

[Xavier Fournier]