[FRENCH] Christos N. Gage continue d’énumérer les origines des jeunes recrues de la Avengers Academy. Mais contrairement à ce qu’on a pu voir le mois dernier, tous ne se révèlent pas être des personnages amoraux ou vraiment mauvais. Hazmat, la jeune fille radioactive, est juste une adolescente normale qui a souffert et qui veut se venger de celui qu’elle tient pour responsable. Mais n’est-ce pas une autre manière de franchir la limite ?

Avengers Academy #3 (Marvel Comics)
Scénario de Christos N. Gage
Dessins de Mike McKone
sortie aux USA le 18 août 2010

Les membres senior des Avengers sont bien décidés à enfoncer le clou et à faire passer le message par tous les moyens à leurs jeunes élèves : Il ne faut pas verser du côté obscur ! Et pour être certains d’être compris, les professeurs organisent une excursion jusqu’au Raft, pour que les ados puissent voir de près les Thunderbolts et certains des pires criminels du moment. En prime, on a droit aux origines d’Hazmat… Mais je mentirais par omission si je ne citais pas la page qui m’a fait mourir de rire et qui concerne la façon d’enseigner bien spéciale de la Valkyrie. Même si en un sens le ton de la série peut paraître cynique, des petites touches d’humour comme celle-ci font beaucoup pour donner du relief à l’ensemble.

Si j’ai quelques petites choses à redire sur le numéro, cela ne concerne pas directement la Avengers Academy (Gage et McKone continuent d’exceller en construisant leur série à coups de détail, comme le passage sur Speedball) mais encore et toujours la contradiction liée aux Thunderbolts, Luke Cage arrive encore avec son discours sur la réhabilitation mais il faudra m’expliquer, à un moment, en quoi Crossbones est susceptible d’être « réhabilité ». Et pourquoi pas Landru pendant qu’on y est ? De la même manière, demander à Moonstone d’évaluer les recrues est d’une bêtise sans fond, surtout quand Speedball est bien placé pour savoir qu’elle est dangereuse. Bref, soit Gage s’est mis en tête de démontrer à quel point les professeurs de l’Académie sont incompétents, soit une nouvelle fois les clichés des « nouveaux » Thunderbolts jouent contre eux. Heureusement le scénariste reste maître de son histoire et termine sur un nouveau cliffhanger qui nous tient en haleine. Et celui-là devra être réglé dès le mois prochain, sous peine de voir l’équipe se désagréger. En dépit des petits défauts importés des Thunderbolts, Avengers Academy continue en tout cas sur l’excellente route déjà tracée dans les deux précédents numéros.

[Xavier Fournier]