[FRENCH] Alors que les Avengers version Heroic Age trouvent leurs marques comme « unité familiale » un des secrets des Illuminati revient les hanter. Ou plus exactement une vieille connaissance commence à réunir les Infinity Gems dans un but pas vraiment altruiste. Et un autre personnage est donc obligé, malgré lui, de demander de l’aide aux Vengeurs…

Avengers #7 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessins de John Romita Jr.
Sortie aux USA le mercredi 17 novembre 2010

Quelqu’un a entendu parler de l’existence des Infinity Gems et de leur répartition. Ce qui sous entendrait non seulement qu’il est au courant pour les Illuminati mais également qu’il sait ce qu’il s’est passé quand quand les héros se sont partagés les pierres. Et franchement déjà, là, il y a un gros nœud scénaristique qu’il va falloir nous expliquer à un moment ou à un autre parce que je ne vois pas bien comment le dit personnage aurait ce genre de savoir dans les détails. Inversement, quand on commence à voir où les Illuminati ont caché les talismans les plus puissants de l’univers on presque envie de pleurer de rire pour ce qui est de la cachette de Black Bolt. Un enfant de cinq ans protégerait mieux sa tirelire. Comment penser que Black Bolt a juste laissé ce truc sans surveillance pendant des années ? Bref, j’attendais depuis longtemps ce que donnerait l’utilisation nouvelle de ces gemmes et je dois dire que ça se présente plutôt mal et en tout cas pas de manière très cohérente. Et clairement le nouveau propriétaire des joyaux me parait assez peu convaincant.

Là où l’épisode remonte un peu, c’est dans son exploration des relations entre Vengeurs. Et au besoin entre ex-Vengeurs. Il semble par exemple qu’on n’ait pas forcément tout capté dans l’évolution récente de Wonder Man, ce qui intrigue. Et dans le même temps la manière assez ouverte qu’a Protector de partager sa vie avec ses nouveaux co-équipiers nous change de la parano ambiante depuis Civil War. Quand à l’arrivée du Red Hulk dans l’équation, je ne peux pas dire que c’est mal géré (après, on est d’accord ou pas sur le casting). La scène de castagne le concernant me parait d’ailleurs une assez juste punition pour un fameux coup de poing décoché au Watcher en d’autres temps. Oui mais voilà, la quête pas très crédible des gemmes ayant occupé une bonne moitié de l’épisode, ce qui reste fait assez mince, même quand c’est l’excellent John Romita Jr. qui se charge des dessins. Et quand en plus vous refermez le bouquin, regardez la couverture et apercevez 3.99 $, c’est clairement cher pour ce que c’est. Le retour des gemmes n’est pas à la hauteur de mes espérances. En tout cas pour l’instant…

[Xavier Fournier]