Avant-Première VO: Review Amazing X-Men #2[FRENCH] Deux factions des « Amazing X-Men » ont été projetées dans l’Au-delà mais… ne se retrouvent pas précisément dans les mêmes régions. Tandis que les uns sont au Paradis les autres se retrouvent coincés aux portes de l’Enfer. Mais les deux factions du groupe se retrouvent cependant attaquées par des pirates qui naviguent entre ces deux niveaux. A l’abordage ?

Avant-Première VO: Review Amazing X-Men #2Amazing X-Men #2 [Marvel Comics] Scénario de Jason Aaron
Dessin d’Ed McGuinness
Parution aux USA le mercredi 4 décembre 2013

Jason Aaron continue d’établir cette nouvelle série, ce nouveau « line-up » des X-Men sans pour autant se précipiter. De fait, il utilise Nightcrawler à l’économie et on prend tout le temps pour explorer les réactions des X-Men à l’endroit où ils se trouvent. Aaron en profite d’ailleurs pour élargir un peu les possibilités de la chose en se souvenant que Kurt Wagner n’est pas le seul mutant mort et que certains autres disparus peuvent, du coup, se retrouver en position d’aider (est-ce qu’avant la fin de l’arc on pourrait avoir des « Dead X-Men » composés de gens comme Thunderbird qui viendraient aider, ça, il c’est un peu prématuré de le penser). Aaron continue de placer ces héros dans une ambiance de « pirates » et de dimensions à explorer qui auraient sans doute fait plaisir à Dave Cockrum, défunt créateur d’une partie de ces personnages.

Par contre pour ce qui est des dessins il me semble que McGuinness est un peu en deçà de qu’on a pu voir de lui dernièrement (y compris dans Amazing X-Men #1). Il faut dire que l’histoire est riche en personnages et lui laisse peu le loisir de partir dans des splashes. Une autre petite réserve tient à la gestion de Northstar, surtout utilisé ici comme « un type qui vole » et sans beaucoup s’arrêter sur sa personnalité (alors que le personnage a un des caractères les plus marqués de Marvel). Néanmoins on retrouve toujours ce souffle d’aventure, cette approche décomplexée d’un comic-book de super-héros qui ne ressent pas le besoin de s’excuser pour ce qu’il est. Le côté « temporel » des différents capitaines pirates nous rapproche aussi un peu de l’ambiance du récent arc de Wolverine And The X-Men dans la Savage Land, quand là aussi des mutants dispersés devaient affronter des menaces venues de différentes époques. Amazing X-Men continue de se placer comme une série efficace et hautement sympathique.

[Xavier Fournier]