Avant-Première VO: Review Amazing Spider-Man #4

Avant-Première VO: Review Amazing Spider-Man #4[FRENCH] À l’occasion d’Original Sin, Spider-Man vient de découvrir qu’il est moins « spécial » qu’il ne le pensait. En tout cas, il existe, quelque part, une personne qui a elle aussi été « infectée » par la même araignée radioactive et qui dispose de pouvoirs « totémiques » proches des siens. Serait-ce le démarrage de Spider-Verse ?

Amazing Spider-Man #4Amazing Spider-Man #4 [Marvel Comics]
Scénario de Dan Slott
Dessin d’Humberto Ramos
Parution aux USA le mercredi 23 juillet 2014

Lors d’une bataille d’Original Sin, la plupart des héros principaux de Marvel ont été « bombardés » par les informations stockées dans les yeux du Watcher. Conclusion, ils ont appris des informations les concernant. Dans le cas de Spider-Man, c’est « simple » : Il sait désormais qu’une jeune femme est elle aussi devenue détentrice de pouvoirs arachnéens. Et comme il a vu vaguement où elle se trouve, Peter décide d’assurer de ce qu’elle est devenue, découvrant au passage qu’ils ont une vieille connaissance commune. Dan Slott et Humberto Ramos introduisent donc un nouvel élément de la spider-mythologie. Dans l’ensemble ce n’est pas mal fait que ce qui pêche tient d’un défaut d’Original Sin. À savoir que les gens qui découvrent des vérités semblent avoir le chic pour ne les connaître qu’à moitié. Ici, Spider-Man connaît jusqu’au détail du code de la porte enfermant la mystérieuse Silk. Mais par contre il ne sait rien des motivations liées à sa séquestration et refuse, de plus, les avertissements qui ont été laissés pour lui (et alors comment sait-il qu’elle n’est pas une menace). La nature des flashbacks d’Original Sin est trop floue, trop fluide. Ce qui fait que lorsqu’on veut bâtir là-dessus, certaines choses semblent un peu rapides.

À l’inverse Silk semble en savoir long sur Spider-Man (ce qui semblerait indiquer qu’elle n’a pas été coupée du monde ?), s’être entraînée… mais en savoir ridiculement peu sur des choses qui la touchent plus (le sort de sa famille ?). Si l’histoire se déroulait au XIX° siècle, je ne dis pas. Mais enfin à New York aussi l’annuaire cela existe. Sans parler d’un Spider-Man qui tout simplement pourrait se dire qu’il a accès aux informations des ordis des Avengers et qu’il peut retrouver beaucoup de gens rapidement. Ces réserves sont à tempérer par le fait qu’inversement Slott présente bien son cas, renvoie les choses à des citations ou à des cases précédant même son propre run. Et puis en toile de fond il y a aussi d’autres intrigues qui continuent de progresser (en particulier celle liée à Black Cat). L’arrivée de Silk est un peu rapide (elle paraît plus pressée de choisir son nom de super-héros que de retrouver les siens par exemple), c’est vrai. Mais d’un autre côté la situation représente bien le chaos et la frénésie qu’elle apporte dans la vie de Spidey. À voir comment tout cela va évoluer…

[Xavier Fournier]

Be Sociable, Share!