Avant-Première VO: Review All-New X-Men #8[FRENCH] Après que Cyclops ait fait des siennes, c’est au tour du jeune Angel de rôder dans l’univers Marvel, cette fois en compagnie de sa version adulte. Encore que le plus mûr n’est pas le plus vieux. Un épisode qui permet d’amener les Avengers dans la boucle et d’impliquer des choses sur un(e) autre membre du quintet originel des mutants.

All-New X-Men #8All-New X-Men #8 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de David Marquez
Parution aux USA le mercredi 6 mars

Au demeurant le jeune Warren devrait s’estimer heureux. Après tout le Angel « adulte » qu’il rencontre n »a pas pris le maquis avec les forces de Cyclops, n’est pas passé du côté obscur (enfin pas actuellement) ou mort dans d’horribles circonstances. De ce fait Warren s’en tire bien mieux que la plupart de ses camarades. Enfin… En apparence car quand il va cotôyer cet autre lui-même il va vite comprendre qu’il ne tourne pas rond. Tout comme les Vengeurs vont également tiquer en remarquant qu’il y a deux Angels dans la nature. Et oui, c’est vrai. Après tout on a beaucoup vu les retombées de l’arrivée des X-Men originaux à l’intérieur de la sphère mutante. Mais que pensent un Captain America ou un Thor d’avoir une double dose de Scott Summers dans la nature ?

Brian Michael Bendis est en forme sur cet épisode et tire parti d’Iceman et Kitty Pryde pour produire des dialogues démontrant une grande complicité… Tout en nous expliquant ce que d’autres veulent dire. C’est un usage des dialogues beaucoup plus ludique que ce à quoi l’auteur nous avait habitué sur ses Avengers. Des personnages qu’il gère bien dans ce numéro, sans trop en faire (Cap et les autres n’écrasent pas le reste de l’épisode). Mis à part peut-être que Warren fait un peu plus gamin que ce qu’on pourrait attendre, ce numéro permet d’installer le personnage dans une place particulière. C’est le seul X-Man qui dit non à ce voyage temporel tout en n’ayant, en apparence, rien à craindre. Mais le vrai rebondissement final nous repose sur un autre personnage de l’équipe et nous montre à quel point les choses sont encore moins stables qu’on aurait pu le croire. Bendis, aidé par Marquez, construit ici une situation de plus en plus explosive. Même sans parler des paradoxes temporels certains des X-Men originaux sont des forces de la nature, font tiquer les autres par de simples phrases ou des actes soudains. Il me semble que Bendis redonne de la dimension à des concepts auquels on s’était habitué au fil des ans. Cyclops, Beast, Iceman, Angel et Marvel Girl continuent de montrer plein de promesses… Et on se demande (dans le bon sens) où tout ça va nous entraîner.

[Xavier Fournier]