[FRENCH] Un des adversaires de la Justice League est arrivé à effacer toute trace de son existence. Seuls quatre héros se souviennent de lui et doivent convaincre leurs collègues du danger qui rode. Seulement voilà, le souci c’est que leur réputation les précéde et que tout l’univers DC les prend pour des demeurés. L’ex JLI parait bien mal partie pour sauver le monde…

Justice League: Generation Lost #2 [DC Comics] Scénario de Judd Winick, Keith Giffen
Dessins de Keith Giffen, Joe Bennett
Sortie aux USA le mercredi 26 mai 2010

Je l’écrivais il y a quinze jours, le principal problème de Justice League: Generation Lost #1 était que l’intrigue (le fait que Maxwell Lord efface tout souvenir le concernant) avait déjà été largement éventée dans les pages de Brightest Day #0. Du coup on y trouvait rien de bien neuf… Avec ce deuxième numéro on entre dans le vif du sujet on voit d’une part les ex-membres de la JLI tenter de se mobiliser contre Max tout en essayant de rendre la mémoire au reste de l’univers DC. Au petit jeu des souvenirs trafiqués, Winick et Giffen se livrent d’ailleurs à quelque chose d’intéressant, en montrant comment le reste des héros peut facilement se souvenir de choses comme la mort de Ted Kord ou l’Omac Project sans pour autant que Max entre dans l’équation. A partir de là, le récit prend une dimension machiavélique, même si on sent beaucoup la patte de Judd Winick et finalement peu celle de Keith Giffen.

Les lecteurs attirés par la perspective de voir la JLI se reformer s’attendraient sans doute à trouver quelques traits d’humour en plus. En un sens Justice League: Generation Lost est plus une séquelle des événements liés à la mort de Ted Kord plutôt qu’un revival de la Justice League des années 80. Personnellement, aimant bien les deux, ca ne m’a pas pénalisé mais il faut mieux que ce soit dit d’emblée, de façon à ce que le lecteur s’y aventure en connaissance de cause. Au delà de ça, j’ai bien apprécié que le plan de Lord soit visiblement beaucoup plus complexe qu’un simple « j’efface et je disparais ». Il y a clairement un plan en action et cela devrait bien occuper nos héros pour les 23 épisodes à venir…

[Xavier Fournier]