youngavengerspr2.jpg[FRENCH] Captain Marvel est mort il y a des années de ça, sans progéniture. Rectification: Captain Marvel est bien vivant et, parmi ses trois enfants connus, il compte désormais Hulkling, le demi-skrull bien connu des lecteurs de Young Avengers. Une petite visite parentale s’imposait et c’est le but avoué de ce numéro. Le résultat est surprenant à plusieurs niveaux et s’inscrit dans la toîle que Brian Reed tisse autour de la famille Marvel.
Young Avengers Presents #2 [Marvel]

Scénario de Brian Reed
Dessin de Harvey Talibao

Sortie américaine le 27 février 2008

Première chose: ce deuxième numéro de « YAP » est, comme celui qui a précédé, assez introspectif. Là où Patriot recontrait le Winter Soldier pour y parler de l’héritage spirituel des héros patriotiques, le face à face Changeli… euh… Hulkling et Captain Marvel fait curieusement écho. Est-ce que tous les épisodes de Young Avengers Presents vont ainsi être consacré à des Jeunes Vengeurs qui s’interrogent sur leurs prédécesseurs ? Je n’espère pas, car cela virerait assez vite à la rengaine. Pour l’heure, la rencontre Captain Marvel/Hulkling était nécessaire pratiquement depuis la révélation de leur lien de parenté et rendu possible depuis que le capitaine est revenu d’entre les morts. Assez curieusement ni Hulkling ni Captain Marvel n’ont l’air vraiment au courant de l’existence de Genis et Phyla. Ce qui étonne Mar-Vell, ce n’est pas simplement l’existence de Hulkling mais le fait d’être père on dirait. Personne ne lui aurait parlé des autres ? Dans le cas de Phyla, c’est compréhensible que Papa Vell l’ignore puisque le plus clair de sa carrière s’est déroulé dans l’espace, loin de la Terre (peut de gens risquent donc de connaître l’existence de cette fille et d’en faire par à Mar-Vell ou Hulking). Genis, s’il est mort, pose un problème plus épineux car il a largement eu l’occasion de se faire remarquer sur Terre.

Après, il y a les circonstances mêmes de cette rencontre. Captain Marvel n’a rien d’un père empressé. Reed l’écrit comme il l’utilise par ailleurs dans sa propre mini-série, c’est à dire avec une attitude bizarrement contemplative, un peu trop dans la lune pour sympathiser d’emblée avec ce fils-surprise. J’ai le souvenir d’un Mar-Vell un peu plus décidé que cela quand il rencontrait une situation mais il est possible que cela s’inscrive dans la trame globale que Reed utilise dans sa mini. L’avenir le confirmera (ou pas).

Le portrait de Beast Bo… euh… Hulkling dressé par Reed est bien plus raccord avec ce qu’en avait fait Heinberg. Reed écrit quelques dialogues assez bien vus sur l’enfance de ce garçon à qui on a menti pendant des années au sujet de son père. Et finalement il y a bien un moment de communion entre les deux héros. La vraie surprise vendant dans les derniers mots de l’histoire, qui semble augurer des plans de Brian Reed pour Captain Marvel (là aussi, j’imagine que nous serons vite fixés). L’épisode était nécessaire. Il est sympathique mais pas inoubliable. Surtout, je dois avouer que c’est le concept global de Young Avengers Presents qui me semble un peu peiner à monter à plein régime. Depuis Civil War il y a plein de choses à préciser, comme comment fonctionnent les Young Avengers alors qu’on sait que certains d’entre eux ont signé le deal de l’Initiative mais pas d’autres ? Qu’est devenu Speed, pratiquement jamais revu depuis la fin de la série Young Avengers ? Et ainsi de suite… On aimerait que les personnages progressent un peu plus. Là, il est certain qu’il fallait que ces deux là se croisent. On aurait cependant aimé que Captain Marvel apporte un peu plus d’informations à son fils qu’une simple confirmation de ce qui était déjà connu du lecteur… Dans l’état on dira que c’est bien et plutôt sympa, mais que d’une part Brian Reed peut sans doute mieux faire et que plus globalement on attends plus (en terme de révélations) de cette mini…

[Xavier Fournier]