[FRENCH] Les Skrulls envahissent le monde et leurs plans concernent aussi San Francisco. Sauf que visiblement personne n’avait pensé à les prévenir que la ville est la nouvelle capitale mutante. Du coup les petits bonhommes verts tombent sur un os quand ils sont confrontés à Cyclope et toute la bande. Seulement voilà, le concept tombe un peu à plat. Les Skrulls ? Ces as de l’infiltration ? Ils n’avaient pas songé qu’il faudrait compter avec les X-Men ? Il y a comme un hic…

Secret Invasion: X-Men #1 [Marvel] Scenario: Mike Carey
Dessin: Cary Nord
Sortie aux USA le 13 août 2009

Les Skrulls débarquent à San Francisco et ils n’avaient pas compté avec les X-Men. Les voici donc qui se font décimer par les mutants, l’effet de surprise jouant contre les extra-terrestres. Ce n’est pas mal dialogué mais pour ce qui est de la logique interne de l’histoire, on a vu mieux. Franchement on a connu Mike Carey plus inspiré, y compris en termes de séries mutantes. Les Skrulls qui ont su infiltrer avec patience les Vengeurs ou même les Inhumains ? Qui dès le dernier épisode d’Illuminati possédaient des Super-Skrulls dont plusieurs savaient imiter les caractéristiques de plusieurs X-Men (en particulier Cyclope, Wolverine, Colossus et Nightcrawler) ? Ces mêmes Skrulls qui sont allé jusqu’à créer une copie conforme de Phoenix vue dans les premiers épisodes de Secret Invasion ? Ben non, quand ils arrivent aux portes de San Francisco ces infiltrateurs nés n’ont aucune idée qu’ils vont tomber sur les X-Men. Pas plus que ces Skrulls n’ont pensé à infiltrer les rues de San Francisco. Bref, vue sous cet angle elle a l’air bien moins terrible l’Invasion Secrète.

Carey tente bien de mettre le manque d’information sur la déficience d’un simple Skrull mais franchement on a du mal à imaginer que les Skrulls qui infiltraient la côte Est depuis des années n’aient pas pensé à surveiller les journaux télévisés (l’installation des X-Men ne s’est pas faite dans la discrétion). Et ca c’est encore en fermant les yeux sur la présence dans la même ville d’un Céleste géant et d’une poignée d’Eternels, chose qui aurait du attirer l’attention du premier Skrull venu, doté d’un moindre neurone. Mais là non, les Skrulls débarquent comment des touristes et se prennent, forcément, une déculottée. Ca vous viendrait à l’esprit vous, d’essayer de conquérir la Terre sans savoir ce que font les X-Men ce week-end ? A comparer, Peter David a fait quelque chose de bien plus solide dans les récents épisodes d’X-Factor et des Skrulls cherchant à infiltrer la communauté mutante. Il faudra que Carey trouve autre chose pour maintenir la tension dans les épisodes restants de la série parce que pour l’instant c’est « business as usual » pour les X-Men.

Scénaristiquement cette série semble dispensable aussi bien pour ceux qui sont attachés aux mutants que pour ceux qui suivent Secret Invasion. Avec le nombre de X-Men dans la nature on aurait quand même pu nous glisser quelques espions mais non, rien là dedans qui ne présente le moindre coup de théâtre. Aucun sentiment de menace ou de suspens. Non, s’il y a quelqu’un qui sauve ce premier numéro, c’est le dessinateur Cary Nord, particulièrement inspiré et rehaussé par Dave McCaig, coloriste qui monte ces derniers temps. Dommage parce qu’avec le passé de Charles Xavier en mentor du « Cadre K » et les précédentes rencontres des X-Men et des Skrulls, il y avait quand même autre chose à faire que cette histoire d’aliens qui arrivent la fleur au fusil. Après une mini World War Hulk : X-Men qui avait été décevante, Marvel ne se donne pas beaucoup de mal pour nous convaincre sur ce genre de projets.

[Xavier Fournier]