[FRENCH] Eparpillés dans leurs activités quotidiennes, les Quatre Fantastiques ne sont pas de taille quand une autre équipe décide d’intervenir comme bon lui semble. La dernière fois on a vu ces personnages mystérieux se farcir Victor Von Doom sans peiner et révéler le visage de leur leader. Ce mois-ci Mark Millar et Bryan Hitch font monter les enchères. Non seulement ces « Défenseurs » s’attaquent à l’un des FF mais on découvre que Doom n’est pas leur seule prise, loin s’en faut…

Fantastic Four #559 [Marvel] Scénario: Mark Millar
Dessin: Bryan Hitch
Sortie aux USA le 13 août 2009

Il est intéressant de voir que la plupart du temps Millar a choisi d’écrire les Fantastiques de manière « séparée ». Là où la majeure partie des auteurs s’efforcent de représenter l’unité de cette cellule familiale, Millar les utilise rarement dans une même scène. Même quand un groupe mystérieux fait parler de lui en faisant intrusion dans leur QG et en kidnappant ce cher Victor, les FF, sans doute un peu blasés, continuent de vaquer à leurs occupations. Il est certain qu’il n’y a qu’un seul « bucheur » né dans l’équipe et que les autres se laissent facilement distraire par leur célébrité et la vie de tous les jours. Le Johnny Storm de Millar est assez raccord avec celui des films (ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose car, sur ce plan là au moins, le Johnny du ciné est une machine à vannes assez intéressante).

Alyssa Moy refait surface mais rien de ce qu’elle peut dire n’inspire la confiance. Sachant les propos que Millar lui faisait tenir en début du run, avec une philosophie proche de l’eugénisme, on la voit mal pleurer sur le sort du petit peuple ni se confier à quelqu’un qu’elle considérait, en d’autres temps, inférieur à elle. Il semble néanmoins certain qu’Alyssa (tout comme le monde artificiel va être un fil rouge dans le run Millar/Hitch.

Concernant les « New Defenders » j’ai l’impression (bien que l’épisode n’établisse rien de précis en ce sens, ce n’est qu’une impression personnelle) que Hulk n’est le seul personnage reconnaissable qui fasse partie du lot. En fait, le design du « Hooded Man » m’évoque des éléments d’un costume d’un certain mutant et sa cagoule pourrait bien cacher un visage familier. On verra ce qu’il en est… Globalement l’épisode en révèle peu sur ces personnages si ce n’est qu’ils obtiennent plusieurs nouveaux captifs et que le dernier est une petite bombe, en un sens. A défaut d’en dire plus sur ces Défenseurs et leur but, il donne une idée de l’ampleur de leurs ressources. Ceci dit j’espère qu’on nous en dira plus le mois prochain car pour l’instant une partie des prouesses du groupe adverse sont effectuées hors caméra (à l’image de l’intervention du Hooded Man, dont le combat n’est vu que de l’extérieur d’un immeuble dans lequel le lecteur ne peut que deviner ce qu’il s’y passe). Il faudra rapidement qu’on nous montre un peu plus en détail le mode d’opération de ces gens, plutôt que de garder les choses « hors caméra ».

Malgré la révélation finale, cet épisode ne remet pas en question l’équilibre du run des deux auteurs tel qu’il est lancé. Ce qui veut dire en définitive que si vous êtes client des FF de Millar et Hitch ou bien que leurs premiers épisodes ne vous ont pas convaincus, dans les deux cet épisode ne remettra pas en cause votre opinion. Pourtant l’intitulé de l’arc laisse entendre, peut-être, un changement dans la dynamique des FF. On verra donc d’ici un ou deux épisodes si la promesse de l’arc est tenue mais, au delà, si le run dans son ensemble conserve quelques surprises pour le lecteur. Je serais tenté de dire que des personnages comme Alyssa ou Mme Deneuve (sans parler de « l’escorte » de Ben Grimm) n’ont pas tout dit et conservent donc, comme leurs deux auteurs, ce potentiel de rebondissement…

[Xavier Fournier]