[FRENCH] Mike Benson est sans pitié avec Moon Knight. Tandis que le héros est au fond du trou, privé de sa « divinité totem » et de ses amis, il le confronte aux Thunderbolts. Et du coup Benson prouve qu’il n’est pas simplement un bon scénariste de Moon Knight mais bien un excellent auteur de comics tout court : il écrit les Thunderbolts avec la même aisance que s’il s’agissait de leur propre série et avec des allusions directes aux arcs d’Ellis. C’est du tout bon…

Moon Knight #22 [Marvel] Scénario : Mike Benson
Dessins : Mark Texeira & Javier Saltares
Sortie aux USA : le 17 septembre 2008

Mobilisation des troupes ! D’un côté les Thunderbolts ont reçu pour mission de casser du super-héros (Moon Knight, si vous ne l’aviez pas deviné) et ca leur va tout à fait. De l’autre Crawley, l’informateur traditionnel de Moon Knight, tente d’unir les amis du héros avec des résultats… disons pour le moins mitigés. Les scènes des Thunderbolts écrites par Benson sont une extension naturelle des deux arcs que Warren Ellis a récemment écrit sur la série de ces « criminels à louer ». Que ce soit dans leur mentalité ou même dans les détails de la continuité (la raclée monumentale que leur avait filé American Eagle est mentionnée), ces Thunderbolts-là sont tout à fait « raccord », sans doute plus encore qu’ils ne le sont au même moment dans Amazing Spider-Man (New Ways To Die). Je ne craindrais pas de voir Benson écrire un jour les Thunderbolts vu comment il sait retranscrire leur nature…

Côté Crawley, il refait l’itinéraire de l’Initiative ces derniers mois et joue le porte-à-porte, essayant de convaincre les (anciens) amis de Moon Knight de reprendre du service. Malheureusement pour lui, Crawley découvrira que le désintérêt de Frenchie et des autres n’était pas une façade pour la police. Ils ne veulent vraiment plus entendre parler de Marc. Mais ça nous vaut une scène assez pittoresque quand Crawley cherche à contacter Marlene…

Entretemps Marc Spector a réinventé ses méthodes et son costume (maintenant qu’il n’a plus son dieu de tutelle, il n’a plus le même code couleur). Au point d’ailleurs qu’au demeurant je me demande un peu comment les Thunderbolts savent avec certitude qu’ils ont repéré le bon larron. Qu’importe, le combat débute brièvement, assez pour montrer aux TB qu’ils ne sont pas en face d’un néophyte. La bagarre ne fait que commencer mais la scène finale semble promettre une proche montée des enchères. Texeira est lui aussi très à l’aise avec les Thunderbolts et niveau Moon Knight il y a longtemps qu’il a fait ses preuves. Le tout est drôle, noir et percutant. Et on sent bien que ce n’est pas parti pour se calmer le mois prochain…

[Xavier Fournier]