[FRENCH] Comme sa jeune soeur (Invincible Iron Man), l’autre série consacrée à Tête de Fer nous décrit maintenant les actions d’un Tony Stark justifié dans sa position à la fois par un terrorisme rampant et des évenements internationaux préoccupants dans lesquels le SHIELD doit obligatoirement jouer les gendarmes du monde. Et comme dans l’autre série la responsabilité de Stark est engagée. Mais à un moment on se pose la question « que vient faire le Omac Project dans cette histoire ? ». Si si…

Iron Man Director of SHIELD #30 [Marvel] Scénario de Stuart Moore
Dessin de Roberto de la Torre, Carlo Pagulayan & Steve Kurth

Sortie américaine le 18 juin 2008

On n’en est plus à gérer l’auto-culpabilité de Stark après Civil War. Désormais il a forcément raison puisque le danger est partout, les terroristes sont là et il y a bien sûr de méchants scientifiques se cachant dans d’autres pays mais qui peuvent représenter un danger pour la planète entière. Comme dans le cas de Invincible Iron Man, on sent la volonté de proposer un rendez-vous à ceux qui auraient été convertis par le récent film. Si si, vraiment. Ils ont fait un film sur Iron Man, vous n’en avez pas entendu parler ? S’approcher de l’ambiance de la version ciné. Le mot d’ordre chez Marvel est assez flagrant en ce moment. Au point d’ailleurs qu’à un moment de l’épisode, on sent un peu une certaine « formule ». Ouf, Moore ramène quand même la chose un peu plus dans l’univers Marvel en ressortant un personnage mineur en garde du corps du méchant de service. Histoire de nous montrer quand même la continuité n’a pas été sacrifié sur l’autel du ciné…

Niveau scénaristique, j’achète cependant assez modérément le fait qu’une vieille connaissance de Stark pourrait pirater son système. D’abord ce serait quand même étonnant que ce parano de Stark n’ait jamais pensé à changer ses mots de passe. Ensuite entre-temps il y a quand même la technologie Extremis qui est entrée en scène. Alors le coup du piratage. D’autant que ca devient rengaine, avec Stane dans « Invincible » ou le Mandarin dans « Director » ces derniers mois. Iron Man se retrouve le super-héros le plus piraté. C’est bien la peine d’être un as de la techno quand on n’est pas foutu de mieux se protéger que Daredevil… Il faudra vite trouver autre chose que « le problème vient de ma propre société/de mes propres inventions »…

Là dessus, il y a quand même un élément d’importance qui vient agîter les choses, le système Overkill. Et c’est vrai que dans un premier temps on se dit que ça emmène l’histoire dans une direction totalement différence. Sauf qu’au bout de quelques pages, d’un seul coup, ca vous frappe en pleine figure. Cette histoire de pseudo-satellite avec un gros oeil intérieur, capable de transformer les humains pour en faire des cyborgs leur obéissant… Ah ben oui, effectivement, j’ai déjà lu ça dans Omac Project, chez DC… Maintenant je ne dis pas que la conclusion sera forcément la même. L’épisode n’est pas mal écrit, il est intéressant en plusieurs endroits. Mais c’est quand même gênant quand l’élément supposé apporter de l’originalité au tout évoque autant quelque chose que la concurrence a publié dans un passé récent…

[Xavier Fournier]