[FRENCH] Avec Guardians Of The Galaxy, Abnett et Lanning ont forgé un vecteur qui a tous les avantages des deux crossovers Annihilation sans en avoir les inconvénients. Le résultat est dynamique, l’équipe de héros ainsi formée est attachante. Il n’y avait qu’un problème dans le pitch de départ, le fait d’utiliser le nom d’un autre groupe de Marvel qui au demeurant n’avait rien à voir. Mais les deux scénaristes ont trouvé là un ressort justifié pour faire rebondir leur intrigue. De quoi ravir les fans!

Guardians Of The Galaxy #2 [Marvel] Scénario de Dan Abnett & Andy Lanning
Dessin de Paul Pelletier

Sortie américaine le 18 juin 2008

A l’issue du numéro 1, les Gardiens de la Galaxie nouvellement formés se retrouvaient obligés de surveiller une anomalie dans l’espace temps. Anomalie d’où est sortie une sorte de rocher glacé dans lequel on aperçoit un bouclier sacrément familier. Captain America ? Dans l’espace ? Qu’est-ce qu’il ferait là ? Si les fans de longue date de Marvel auront vide deviné quel autre personnage cosmique possède ce bouclier, ils ne seront cependant pas au bout de leurs surprises puisque le « rocher glacé » est en fait une bâtisse assez célèbre qui, elle aussi, ne devrait pas se trouver là.

Si Star-Lord, Rocket Raccoon et Adam Warlock tirent leur épingle du jeu en terme de charisme, quelques scènes entre Quasar et Drax sont assez bien vues sur le plan humain. La première veut établir le contact avec celui qui est en quelque sorte son ex-beau-père. Le second, lui, n’a qu’un seul souhait: éviter autant que possible ce contact.

Assez rapidement le personnage sauvé établit sa nature mystérieuse, avec trous de mémoire en prime… Cela m’évoque un peu le Starman de la JSA, dans le même genre, mais le tandem de scénaristes jouent assez finement avec les attentes des personnages et des lecteurs. Même les nouveaux gardiens sont bien conscients que cette nouvelle recrue tombe un peu trop à pic. Le choix du nom du groupe, à partir de là, devient pratiquement une extension naturelle. Mais on ignore quelles sont les intentions des auteurs. Le propriétaire du bouclier est-il là juste pour lancer la machine ou bien sur la durée ? Est-il bien là dans une mission pacifique ? De quoi veut-il les prévenir ?

En tout cas la série, dessinée qui plus est par Paul Pelletier, est efficace et bien sentie. On a un groupe de personnages aux caractères très trempés (déjà rien que Drax et Gamora… alors si vous rajoutez Rocket Raccoon et Groot…). J’espère que ce titre aura longue vie, le contraire serait une injustice!

[Xavier Fournier]