Arrow S06E01

Arrow revient pour une sixième année. Le plan initial était de cinq ans. Les showrunners veulent quelque peu bouleverser les codes pour cette nouvelle saison… même si certains ingrédients persistent pour le moment.

I’M A SURVIVOR…

Souvenez-vous, lai saison dernière, Olivier Queen alias Green Arrow assistait impuissant à l’explosion de Lian qui, l’île qui l’avait “vu naître”. Ses camarades justiciers, mais aussi certains ennemis, étaient encore sur l’île lors de l’explosion. Tout l’enjeu de ce premier épisode est de savoir qui a survécu et qui est mort (ou du moins laissé pour mort). L’action commence donc 5 mois plus tard et on découvre au fil des minutes qui est encore présent à Star City. Oliver doit en plus s’occuper de son fils William, dont il n’a fait la connaissance que l’année précédente. Ce dernier n’est pas très enclin à créer une relation père/fils. Le retour du double maléfique de Laurel Lance complique d’autant plus les choses. Est-elle une amie ou une ennemie ?

« NICE OUTFIT EXCEPT FOR I WOULD HAVE GONE

WITH FISHNETS! »

PETITE VILAINE

Personnage à avoir subi pas mal de changements, Dinah assume à présent l’identité de Black Canary. Son look évoque clairement l’héroïne des comics (il lui manque encore les bas-résilles). Mais elle n’est pas là seule à utiliser un cri sonique. Elle fait face dans cet épisode à Black Siren, le double de Laurel Lance de Terre-2. Et pas qu’une fois !! Si l’affrontement entre les deux femmes était attendu la saison dernière, il devient ici redondant. Aucune des deux ne semble prendre l’ascendant sur l’autre. Nulle doute que la querelle entre elles sera l’une des clés de la saison. Si beaucoup espère que Laurel-2 reprendra le masque de Blanc Canary, son attitude cette semaine permet d’en douter.

TEL(S) PÈRE(S), TEL FILS

On apprend à connaître William, le fils d’Oliver. Le jeune garçon a vu sa vie basculer en peu de temps. En plus de se découvrir un père, il doit faire avec le fait que ce dernier est un justicier masqué. Il a aussi subi pas mal de chocs psychologiques en étant enlevé par Prometheus la saison dernière et en assistant aux explosions sur l’île. “Ollie” a du mal à jouer de rôle de parent, trop occupé par les problèmes de Star City. Le héros avait un peu le même problème dans les comics, que ce soit avec Roy Harper (alias Arsenal) qui était tombé dans la drogue, ou avec son fils naturel, Connor Hawke (le second Green Arrow), qu’il ne rencontrait qu’à l’âge adulte. William à ce point commun avec son homologue papier, Connor. Mais le garçon est encore loin d’enfiler un masque et de tirer à l’arc.

Un retour en demi-teinte pour Arrow, avec un épisode qui mélange conclusion d’une saga et commencement d’une autre. Des intrigues sont lancées. Du côté des héros, le comportement étrange de Diggle ou Wild Dog sur le point de devenir un bon père peuvent être étirés sur plusieurs épisodes. Chez les vilains, on s’interroge sur l’identité du sauveur de Black Siren et sur la quête de Slade Wilson.m pote retrouver son fils Joe. D’ailleurs, Manu Bennett, l’acteur incarnant Slade/Deathstroke nous en dira plus dans une interview publiée prochainement sur notre site.
Cependant, le cliffhanger de fin sent plus que le réchauffer car on y a déjà eu droit par deux fois dans la série. Espérons qu’ils renverseront la situation la semaine prochaine…

Arrow, disponible sur le site de la CW et sur Netflix en direct des USA à partir du 26 novembre.

[Pierre Bisson]

 

Comments: 0

Laisser un commentaire

error: Content is protected / Le contenu de ce site est protégé !!