Trade Paper Box #79: Avengers West Coast : à la recherche de la Vision

Trade Paper Box #79: Avengers West Coast : à la recherche de la Vision[FRENCH] Les Avengers sont revenus au goût du jour ces dernières années. Ils sont en haut des ventes, ils ont droit à des films. Quelques années en arrière on n’y aurait pas cru. Et pourtant les Vengeurs ont connus de grandes périodes de popularité et de créativités il y a quelques décennies. Parmis elles, il faut absolument compter avec les West Coast Avengers tels que réinventés par John Byrne entre 1989 et 1990, à commencer par l’arc « A la recherche de la Vision » (qui correspond aux épisodes #42 à #50), ressorti fin 2012 dans la collection Best Of de Panini.

Avengers West Coast : à la recherche de la VisionUne nouvelle Vision ?

La sorcière rouge n’avait pas attendu le crossover House of M pour faire parler d’elle et démontrer toute l’étendue de sa puissance. Dans Avengers West Coast la mutante (qui a alors récemment intégrée l’équipe californienne) prend du galon. Lorsqu’au réveil, son mari la Vision a disparu, celle-ci se lance immédiatement à corps et à cri sur sa piste. Elle est prête à tout pour retrouver celui qu’elle aime, quitte à y laisser au passage un peu de sa santé mentale… L’androÏde qui lui revient n’est plus tout à fait le même, qu’importe l’héroïne ne compte pas en rester là, quitte à être incomprise des siens et à fausser carrément compagnie à ses coéquipiers (et on la comprend, la famille d’abord hein !). Tigra a du mal à contrôler son côté « chat »… Oeil de Faucon claque la porte du QG californien… La Guêpe n’arrive pas à passer le commandement, et Wonder Man rumine un lourd secret. Bref les sous intrigues pullulent ! Chaque personnage connait ses propres déboires qui viennent s’imbriquer et enrichir l’intrigue principale.

Girls Power

On constate que les personnalités féminines de la Sorcière Rouge, d’Oiseau Moqueur, de la Guêpe et de Tigra sont le moteur du titre. Les personnages masculins participent d’autant à l’intrigue mais sont plus des liants que de véritables acteurs. A l’image de la Vision qui se trouve ici enlevé, démantelé, puis reconstruit mais dépourvu de sa personnalité d’origine (héritée on le rappelle de Simon Williams/Wonder Man). Il est tantôt victime et tantôt spectateur. On a le sentiment que l’artiste lui même a un certain attrait pour les figures féminines, et celui-ci transparait dans son récit. Les Vengeurs de la Côte Ouest côtoient au passage d’autres équipes de héros costumés. Comme les Avengers West Coast : à la recherche de la VisionVengeurs de la Côte Est mais aussi les Vengeurs des Grands Lacs. On a donc affaire à une profusion d’encapés ! Les personnalités de chacun d’entre eux et leurs déboires respectifs sont pourtant très fouillés. C’est résolument l’un des apports de John Byrne sur ce titre.

Rétro’ = un peu vieillot ?

Bien que l’oeuvre de Byrne sur cette série ou sur d’autres comme Superman ou Fantastic Four ne fasse pas l’unanimité parmi les lecteurs, cet arc demeure cependant solide aussi bien sur le scénario que sur les dessins. Il est donc intéressant de le retrouver compilé de la sorte (Même si, forcément, l’ensemble à un peu vieilli, au niveau de la colorisation notamment). Les intrigues paraissent toute aussi intéressantes vingt cinq ans après et le développement des personnages reste abouti. D’autant plus qu’on trouve encore de nos jours des échos modernes de ces épisodes, certains personnages comme Wonder Man ou la Sorcière Rouge restant marqués par l’approche de Byrne…

[Anne-Sophie Peyret]

« Avengers West Coast – à la recherche de la Vision – John Byrne » par John Byrne (scénario et dessin), Panini, octobre 2012, 208 p.

Be Sociable, Share!