Avant-Première VO: Review Superman #19

Qui était donc l’autre Clark Kent ? L’arc Superman Reborn a déjà répondu à la question alors qu’il n’est pas encore arrivé à sa conclusion. Jouant à la fois sur le registre d’une menace bien trop puissante (tout en restant baroque) pour « Supes » et sur un certain registre classique, l’histoire commence maintenant à s’intéresser à la nature même de ce Superman. Et pose un nouveau mystère.

Superman #19 [DC Comics]
Scénario de Peter Tomasi & Patrick Gleason
Dessins de Patrick Gleason
Parution aux USA le 15 mars 2017

Depuis la refonte liée à Rebirth, Peter Tomasi et Patrick Gleason font un excellent boulot pour nous ramener LE Superman. C’est à dire pas seulement le personnage d’avant 2011 (naufragé dans l’espace-temps avec sa femme et son fils) mais bien tout le périmètre du héros, c’est à dire des menaces « larger than life » justifie que l’on ait besoin, au moins, des pouvoirs de Superman pour y répondre. L’arc Multiplicity en témoignait, Superman Reborn n’est pas en reste avec le retour aux affaires d’un Mr. Mxyzptlk en pleine forme. L’erreur, dans les titres Superman et Action Comics, aura sans doute été de trop faire durer l’affaire du faux Clark Kent (on aurait pu expliquer la chose dès les premiers épisodes de l’ère Rebirth, pour passer à d’autres affaires). Cela a un peu rendu maladroits les débuts des séries concernées mais désormais Superman (le titre) a trouvé son rythme de croisière tout en étant très compatible avec ce qui se passe dans Action Comics, sans rupture d’ambiance. Cette notion d’ambiance est un maitre-mot ici. D’autant que celui qui écrit cette chronique n’est pas, à la base, le plus grand fan de Mr. Mxyzptlk. Mais son utilisation « à l’ancienne » fait sens dans un univers qui commence à réaliser qu’il a été manipulé ces dernières années pour paraître plus sérieux et lugubre. Quelle meilleure manière d’y arriver que de réintroduire un adversaire de Superman qui a toujours cultivé une certaine culture du ridicule, un peu comme si on donnait la personnalité de Deadpool (au point de briser à son tour les codes et de faire référence aux New 52) aux pouvoirs du Beyonder…

« Gotta hand it to ya, you still know how to get my juicy-juices flowing, Superman! »

Avec cet épisode, Superman Reborn dépasse l’idée de savoir qui était le troisième Clark Kent (si l’on compte celui des New 52 et l’actuel) pour remettre sur le tapis une idée qui flottait depuis l’an dernier. A savoir que le Superman classique et sa famille n’avaient pas forcément conscience de leur vraie nature… Et par conséquent la question était posée de savoir ce qu’elle était. Sachant que la présence de cette famille Kent était justifiée par Convergence (crossover dont on a vu à quel point il était mal fagoté) et que Mxyzptlk lui-même est une véritable machine à réécrire la réalité, cela laisse ouverte possible. La dernière page (et aussi les previews du nouveau costume de Superman) laisse entendre une voie hybride. Mais allez savoir. Comme dans toutes les histoires, l’important c’est la chute et c’est donc le prochain épisode d’Action Comics qui déterminera les choses. En attendant, en tout cas, Superman #19 fait très bien le job pour réutiliser un vilain vintage de la série.

[Xavier Fournier]
Comments: 0

Laisser un commentaire

error: Content is protected / Le contenu de ce site est protégé !!