Des mois après les évènements de Death of X, Emma Frost est une pente qui semble autodestructrice. Même les conditions et les responsabilités de la disparition lui paraissent floues, raison pour en vouloir encore plus aux Inhumans. Dans ces conditions, Emma est-elle celle qui sonner le ralliement des mutants où la chute des Inhumains ?

Avant-Première VO: Review Inhumans vs. X-Men #0Inhumans vs. X-Men #0 [Marvel Comics]
Scénario de Charles Soule
Dessins de Kenneth Rocafort
Parution aux USA le mercredi 30 novembre 2016

Inhumans vs. X-Men a la mission d’être à la fois le point culminant des intrigues aperçues depuis Secret Wars dans des séries comme Uncanny Inhumans ou Extraordinary X-Men tout en étant la suite directe de Death of X. Ce faisant, ce nouveau clash hérite du manque de définition chronologique de ces derniers temps dans les séries mutantes. Même si Charles Soule s’efforce de mettre en place une sorte de compte-à-rebours, la sensation reste déstabilisante car pour une partie des personnages on a vraiment l’impression que les évènements de DoX datent pour eux de quelques jours à peine. Le vrai problème étant que les réactions des uns ne fonctionnent pas vraiment avec celles des autres. Quand Beast est supposé chercher le remède pour les mutants, il prend le temps de déconner, de faire des selfies avec des Inhumains. A l’autre bout du sceptre, Emma Frost est dans un registre beaucoup plus tragique. Mais ces problèmes de synchronisation sont en fait hérités de l’ellipse qui a suivi Secret Wars. Quand on y regarde bien, il y a un sentiment de reprise, en particulier à travers la figure d’Emma Frost. Si cette dernière a été bien secouée par les évènements et montre des signes de ne plus avoir toute sa tête, il n’en reste pas moins qu’elle émerge par sa détermination. Là où les All-New X-Men ont voyagé à travers le monde sans but réel, où les Extraordinary X-Men se sont planqués et où les Uncanny X-Men se sont enfermés dans une riposte qui ne règle pas grand-chose, Emma, pour le meilleur ou pour le pire, veut prendre le taureau par les cornes… Bien que cela revienne à dessiner une cible sur Black Bolt, on est face à quelqu’un qui veut faire avancer la situation et qui force les autres mutants à se positionner par rapport à cette démarche. Dans cette optique, la confrontation Magneto/Emma vaut le détour.

« Emma’s here to save the day. »

C’est un numéro zéro. C’est à dire qu’on lance des pistes et que nous prendrons, à priori, la vraie mesure d’Inhumans vs. X-Men seulement au #1. Mais pour l’heure le fait d’être seul maître à bord permet à Charles Soule d’installer les personnages dans des postures beaucoup plus cohérentes. Dans Death of X, Crystal et sa bande avaient l’air de militants béats qui se réjouissaient de l’avancée des nuages « transformateurs » sans réellement s’intéresser au sort des mutants qui pouvaient en mourir. Là, au contraire, c’est une préoccupation beaucoup plus présente dans leur esprit. Ils font même leur possible pour protéger les mutants sur la trajectoire des nuages. Là où les Inhumains de Dox semblaient enfermés dans leur communautarisme, ceux-là retrouvent un comportement altruiste. Et dans le même temps… cela reste un royaume, qui se prépare aussi au pire, y compris à la guerre. Ce qui fait que la paranoïa de certains mutants. Bien servi au dessin par Kenneth Rocafort, Inhumans vs. X-Men démarre sur des bases beaucoup plus solides que l’évènement mutant qui vient de s’achever. Au lieu de ne penser qu’à leurs fesses, Inhumains et X-Men tentent de faire ce qu’il faut. Mais le ressort, ici, est qu’avec les meilleures intentions possibles on peut quand même se retrouver à prendre des décisions terribles. Est-ce qu’Emma sera la solution ou le problème dans IvX ? On penche pour la solution B. En tout cas le démarrage démontre de bons éléments. A voir dans quel sens ils seront utilisés.

[Xavier Fournier]