Legends of Tomorrow S02E07

Pour vaincre les Dominators, Flash, Green Arrow, Supergirl et leurs alliés ont besoin d’en examiner un de près. La mission des Legends of Tomorrow est donc de remonter le temps jusqu’à la précédente visite connue des aliens. Mais ce faisant, est-ce qu’ils ne risquent pas d’empirer les choses sans le vouloir ?

« If i tell you, i’ll have to kill you »

Comme remarqué à la vision du dernier Arrow, les auteurs des différents shows se seront efforcés de ne pas surpeupler les choses en « faisant tourner ». C’est à dire qu’ici on ne nous parle plus de Kid Flash, de Wild Dog et du reste de la Team Arrow (sans doute restée protégée Star City encore qu’un ou deux plans généraux sur la fin pour montrer l’état du reste du monde n’aurait pas été de refus). La place ainsi gagnée permet d’accéder cette fois au line-up des Legends au grand complet. Steel et Vixen rattrapent ainsi leur retard en exposition, en remontant le temps en compagnie de Cisco, Felicity et Heatwave. Et là, miracle, quand on se dit qu’une nouvelle fois les Legends sont en train de changer le passé sans s’en rendre compte, que ce n’est pas très différent de ce qu’a fait Barry… Miracle ! Pour une fois les voyageurs du temps en deviennent conscients. A côté de cela, les Dominators restent fidèles à leur nature de cliché et le fait que, un peu malgré eux, les héros jouent une part de responsabilité dans le cours de cette « invasion » ne suffit pas à donner de la personnalité à ces extra-terrestres. Globalement on est quand même quelques tons en dessous les épisodes de Flash et Arrow, ce chapitre donnant clairement l’impression que la fin est expédiée et qu’il faut fermer le bar, sonner la cloche et ne pas s’encombrer de quelques subtilités. Au niveau du crossover global, on a l’impression que c’est un peu court, qu’il manque un épisode de plus et on en revient à ce défaut initial qui est que l’épisode de Supergirl n’aura pas rempli sa fonction. D’ailleurs c’est pour ainsi dire avoué dès les premiers instants. Cet épisode de Legends démarre en officialisant que le segment de Supergirl n’était pas pertinent. On entonne un « précédemment dans Flash, Arrow et Legends of Tomorrow… ». Quatre chapitres n’auraient pas été de trop, en fait il n’y en a réellement que trois…

Legends of Tomorrow S02E07

« We must exterminate your kind »

Cisco et Felicity tiennent une place importante dans cet épisode, sans doute autant que Green Arrow et Flash. Il s’agit surtout de montrer que « Vibe » n’a toujours pas digéré la mort de son frère et que le fossé existe encore, au demeurant, avec Barry. Comme Arrow, l’épisode de Legends se réserve quelques touches personnelles, propre aux personnages de la série, tout n’étant pas « avalé » par les effets spéciaux. Ainsi, le professeur Stein doit faire face à la présence d’une fille pas prévue au programme… et la raison n’a rien à voir avec Flashpoint, pour le coup. Flashpoint qui, néanmoins, occupe une place bien plus importante dans l’histoire qu’on aurait pu le penser. Ce qui manque peut-être à l’histoire, c’est une petite scène où les personnes les plus touchées par les changements dans le temps pourraient un peu « comparer leurs notes ». Cisco et « Killer Frost » en sont malheureux, Stein y gagne… mais si on y réfléchit, comment Diggle réagirait-il si on lui disait qu’on va effacer son fils pour lui rendre sa fille (ou inversement) ? Autre manque à l’appel : un vrai sentiment d’invasion globale. La bataille finale sur le toit, avec une quarantaine d’aliens, a des petits airs du tarmac de l’aéroport de Captain America: Civil War, oui, mais pas d’une invasion planétaire malgré la carte qu’on nous agite à l’écran. C’est là, sans doute, qu’un petit plan montrant Ragman ou Mister Terrific luttant à Star City mais aussi, pourquoi pas, quelques autres héros inédits à travers le monde (un rayon de lumière verte, par exemple), aurait vraiment été un feu d’artifice final qui aurait scotché les fans. Captain America: Civil War disions-nous ? Alors que le sentiment est depuis longtemps que DC/CW utilise à la TV certaines recettes de Marvel sur le grand écran, les auteurs ici se permettent carrément un énorme pied-de-nez, s’approprier le terme « earth mightiest heroes » (le « sous-titre » traditionnel des Avengers).

Legends of Tomorrow S02E07

« Saved by the geeks »

Finalement au moment où les héros se demandent comment repousser les aliens, Supergirl ne s’écrie pas « hé mais justement j’ai une arme virale qui permettrait de défendre votre planète ! » La bonne nouvelle c’est donc que du coup, contrairement à ce qu’on pouvait craindre, la conclusion du crossover n’était pas éventée depuis le début de la semaine. La mauvaise, c’est que la sensation est que les héros ont gagné une bataille, pas la guerre, mais que les aliens se retirent quand même globalement, on ne sait pas trop pourquoi. Supergirl est d’ailleurs poursuivie à l’écran par un responsable de la bande son obsédé par son générique, ce qui fait que là où Oliver ou Flash peuvent se parler ou combattre à peu près normalement, dès que Kara surgit à l’écran, son thème perso démarre. Ce qui en vient presque à virer au gag tellement c’est systématique. Il y avait aussi une chose à faire avec les Dominators puisqu’on sait que dans son monde d’origine ils existent aussi. Il aurait été intéressant de voir la réaction des Dominators à la présence de Supergirl, d’autant que leur action est motivée par les métahumains de la Terre et que la présence d’une héroïne doublement venue d’ailleurs change la donne. Pourtant l’héroïne a une ou deux bonnes scènes, en particulier une discussion avec Green Arrow sur ce qui les oppose. Dans l’épisode de Flash, Barry jouait un peu les intermédiaires. Mais il est intéressant de voir que lorsque le héros en rouge n’est pas là, Oliver Queen a autant de mal à se faire à la présence de Kara qu’inversement. Au final, l’épisode de Legends peine par sa réalisation à s’élever au niveau des chapitres de Flash et Arrow, ne capitalise pas réellement sur la notion de choc final. Il y a quelques retombées (l’état de la famille Stein est là pour le prouver) mais en même temps un goût de pas assez, comme si on n’avait pas utilisé le potentiel à fond. Sans oublier certaines idées carrément abandonnées en cours de route (pourquoi, finalement, le vieux Barry prévenait-il ses amis de se méfier de son jeune alter ego ?). L’objectif est rempli : Cela reste une première de voir autant de super-héros à l’écran (même si on se demande pourquoi certaines bandes annonces du crossover montraient le Guardian) et, assurément, ce n’est pas le plus mauvais épisode des Legends qu’on ait pu voir (loin s’en faut d’ailleurs !). Mais, clairement, il y avait de quoi taper plus fort sur la fin.

[Xavier Fournier]

Legends of Tomorrow Saison 2 / Disponible dès le lendemain de la diffusion US en version originale sous-titrée sur MyTF1 VOD et sur l’iTunes Store.

Comments: 0

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!