Avant-Première VO: Review Bug! The Adventures Of Forager #4

Bug! The Adventures Of Forager #4

Absente le mois dernier pour cause de deadline, l’excellente série des frères Allred consacrée à Forager (et par extension à de nombreuses choses que Jack Kirby a injecté dans l’univers DC) reprend sa route, brassant toujours bien des guest-stars. Des Forever People en passant par Sandman et Manhunter… hé mais attendez, que fait Deadman dans le lot ?

Bug! The Adventures Of Forager #4Bug! The Adventures Of Forager #4 [DC Comics/Young Animal]
Scénario de Lee & Michael Allred
Dessins de Michael Allred
Parution aux USA le mercredi 20 septembre 2017

A la différence de la plupart des personnages utilisés dans ce titre, Deadman n’est pas à proprement parler une figure kirbyesque. Certes il l’a dessiné à l’occasion, comme personnage secondaire utilisé dans les aventures de ses propres héros, mais le King ne l’a pas réinventé, ne s’est pas lancé dans une série Deadman ou quoi que ce soit de cet ordre. Lee & Michael Allred se souviennent cependant de son rôle dans la dernière partie de la série Forever People et s’en servent comme d’une autre histoire laissée en suspens. Après sa rencontre avec les jeunes dieux, Deadman a récolté un corps mais se rend bien vite compte que ce n’est pas ce qu’il espérait. Pendant ce temps Bug/Forager tente de sauver l’entité qui anime toutes les boites-mères tout en continuant d’arrêter Chagra. Si Deadman et la plus obscure Tatsinda portent plus sur eux la touche de Neal Adams, Mike Allred s’arrange pour assez facilement démontrer « l’esprit Kirby » qui réside en eux et c’est sans doute le sens que l’on peut donner à leur présence dans cette histoire, souligner que Kirby a aussi inspiré au-delà de son œuvre directe, que d’autres artistes ont déjà utilisé ses figures de styles.

« We have ping-beat! We have ping-beat! She’s alive! »

Pour ceux qui suivent, donc, Deadman n’est pas la vraie guest-star « made in Kirby » de l’épisode et, plus loin dans le numéro, Forager va donc avoir l’occasion de croiser le Manhunter des années 70. C’est facilité par le fait que le héros principal se déplace à travers l’espace-temps mais globalement il va vraiment une vraie richesse de Bug! The Adventures Of Forager qui consiste à s’intéresser aux personnages laissés en plan, c’est à dire pas tellement aux héros principaux qui ont connus de longues séries mais plutôt à ce qu’on pourrait qualifier de « symphonies inachevées ». A la base il y a déjà Forager en lui-même, pour lequel Kirby avait mentionné qu’on ne connaissait pas sa véritable identité. Et puis il y a des « singletons » comme Atlas the Great ou ce Manhunter, qui n’ont guère connu qu’un épisode pilote avant que le King passe à autre chose. C’est sur ces personnages où il n’y a guère que l’os que les frères Allred s’y entendent pour venir greffer de la chair et donner un sens global à ces intrigues laissées en plan depuis plus de quarante ans. Bug! The Adventures Of Forager n’a encore et toujours qu’un seul défaut, le fait d’être programmé en six épisodes… on en aurait bien pris toute une série illimitée, une ongoing, sortie du même tonneau. Définitivement le meilleur comic-book-hommage de l’année à Kirby… (Ce qui, à n’en pas douter, nous vaudra quelque part des « mais Mister Miracle… », oui ok, mais la série actuelle consacrée au maître de l’évasion, bien que très intéressante, est à la fois moins dense et moins fun).

[Xavier Fournier]
Comments: 0

Laisser un commentaire

error: Content is protected / Le contenu de ce site est protégé !!