Oldies But Goodies: Blue Beetle #2 (1967)

Oldies But Goodies: Blue Beetle #2 (1967)[FRENCH] Quelques mois auparavant, Steve Ditko avait créé un nouveau héros, Blue Beetle, alias Ted Kord, un as de la technologie qui déclinait tout son attirail selon un motif de « Scarabée Bleu ». Seulement le problème c’est qu’un héros nommé Blue Beetle, il y en avait déjà un. Et même en un sens plusieurs comme nous l’avons déjà vu dans la rubrique Oldies But Goodies. Alors qu’était-il advenu de Dan Garrett, détenteur d’un scarabée bleu mystique et lancé quelques années plus tôt ? Et d’ailleurs quelle était l’origine de Ted Kord ? Double mystère. Après avoir jonglé avec la question pendant plusieurs mois, il était temps pour Charlton Comics de faire la lumière sur cette question.

Blue Beetle #2 (1967)Il y a quelques semaines de cela, je m’étais lancé dans une série de « Oldies But Goodies » tournant autour du Blue Beetle. Et comme il restait des choses à dire, que l’idée n’avait pas eut l’air de déplaire et qu’en prime avec la fin d’année il faut sans doute s’attendre à un certain ralentissement des news venues des éditeurs, je me suis dit que continuer la « saga » de Dan Garret pendant la « trêve des confiseurs » n’était sans doute pas une mauvaise option… Nous voici donc à un tournant de cette saga avec Blue Beetle #2, paru en 1967.
L’épisode commence avec la visite que reçoit Ted Kord à son laboratoire. En effet depuis plusieurs mois le Détective Fisher enquête sur la disparition de Dan Garret (l’ex-Blue Beetle du début des années 60) et il sait que tout ça est lié à une expédition que Garret et Kord ont fait vers la mystérieuse île de Pago. Les questions de Fisher ne durent guère qu’une case mais rétrospectivement il est difficile de ne pas faire le lien entre cette scène et le policier qui vient questionner l’ex-Nite-Owl chez lui dans Watchmen. Ted Kord n’a rien à dire au policier. Pour lui fournir des explications il faudrait révéler qu’il est le nouveau Blue Beetle et ça, pas question. Une fois l’enquêteur parti, Kord descend dans son repère, son équivalent de la Batcave qui abrite entre autres choses son vaisseau multi-usage, le Bug. Et une fois en tenue, le héros s’en va se changer les idées en patrouillant dans la ville. Les questions de Fisher l’ont en effet rendu morose…

Mais c’est peine perdue. Blue Beetle ne trouve rien pour passer ses nerfs et il erre dans les airs à bord du Bug. Jusqu’au moment où il passe à proximité de Pago Island. Un îlot qu’il maudit. Ah si ce block de rock désert pouvait disparaître… Désert ? Pas vraiment. Car dans la nuit Blue Beetle y voit une lumière. Rendu curieux par ce signe de vie, Kord pose son vaisseau et y découvre sa chérie, la belle Tracey. Cette dernière ne connait pas l’identité secrète de Blue Beetle, aussi elle explique sa présence sur l’île. Elle a passé sa journée sur l’île Pago car l’homme qu’elle aime, Ted Kord, est le principal suspect dans le meurtre supposé de Dan Garret. En pleurs, Tracey avoue qu’elle est là pour trouver des signes de l’innocence de Ted. Touché par son soutien, Blue Beetle est suffisamment ému pour faire quelque chose qui sort des habitudes des super-héros. Il se démasque devant Tracey et lui explique qu’il est Kord. Et même plus : elle mérite bien de tout savoir…

bb02Kord commence alors ses explications. Il y a quelques mois Ted Kord est devenu l’assistant de son oncle Jarvis (aucun lien avec le célèbre domestique des Avengers). L’oncle Jarvis était un peu la brebis galeuse de la famille (le père de Ted ne parlait plus à ce frère depuis belle lurette) mais convaincu de travailler pour l’avancement de la science, Ted s’est laissé convaincre sans problème de collaborer avec lui. Puis un jour la formule qu’il avait aidé à mettre au point fut terminée… Mais la joie de Ted fut de courte durée, le laboratoire de Jarvis étant détruit par une explosion alors que son neveu était à l’extérieur. Un corps est découvert et, bien que non identifiable, Ted en déduit qu’il s’agit de son oncle. Il était le seul à se trouver dans le labo au moment de l’explosion. Pourtant dans les décombres Ted va trouver des bribes de notes qui vont lui mettre la puce (le scarabée ?) à l’oreille. A partir de ces éléments, Ted comprend le sens de l’invention à laquelle Jarvis travaillait vraiment. Une arme très dangereuse avec laquelle Jarvis pourrait se hisser au pouvoir. Et d’ailleurs Ted commence à se demander si tout ça n’est pas une supercherie et si l’oncle prétendument décédé n’a pas mis en scène son décès pour se réfugier sur une ile (Pago Island) où, d’après ses notes, il a tout pour finaliser ses recherches.

Mais Ted est convaincu que personne ne le croira. D’où le fait qu’il n’aille pas voir la police mais plutôt une vieille connaissance, Dan Garret, qu’il a rencontré pendant des études. Ce qui est drôle c’est que cette version de Blue Beetle (possédant une amulette mystique trouvée dans une tombe égyptienne) avait à l’origine une particularité : de toutes les versions précédentes, c’était la seule où Dan Garrett était écrit avec deux T et non un seul. Alors que dans cet épisode, on revient à l’orthographe avec un seul T, tel qu’il  était écrit dès 1939. Bon, bien sûr Dan Garret n’est qu’un archéologue mais il a la réputation d’être digne de confiance. Ted lui montre alors les éléments en sa possession, y compris des rushes montrant l’invention de Jarvis, à savoir un modèle d’androïdes aussi forts que des blindés. Ted compte sur les talents d’archéologue de Dan pour trouver la cachette de Jarvis une fois arrivés à Pago Island. Mais leurs recherches n’ont pas lieu d’être. A peine arrivés sur l’ile, ils sont attaqués par une horde d’androïdes comme ils en ont vu sur les films. Une fois entraînés dans le laboratoire sous-terrain d’un Jarvis bien vivant, les deux captifs sont rapidement mis au courant du plan du savant fou. Jarvis veut vraiment conquérir le monde et pour cela il prépare un nouveau modèle d’androïde, encore plus puissant, qui profitera des formules que Ted Kord a mis au point pour son oncle. Jarvis n’a plus besoin de Kord… Il ordonne donc à ses robots de les écraser…

Blue Beetle (Dan Garret) entre en action..

Comme ils paraissent promis à une mort certaine, il n’y a pas d’autres choix pour Dan Garret que révéler qui il est en pressant son scarabée magique. Incrédule, Ted Kord découvre donc que son ancien professeur n’est autre que Blue Beetle !

bb04Jarvis n’avait très certainement pas prévu d’affronter un super-héros à ce stade et son futur modèle d’androïde n’est pas encore au point. Il court donc aux commandes de ses robots actuels et leur donne plus d’énergie pour pouvoir affronter le surpuissant Blue Beetle. Malheureusement ce trop plein de puissance fait surchauffer les robots, qui explosent et détruise une bonne partie du labo. Jarvis est tué tandis que Blue Beetle/Dan Garret est alors enseveli dans les décombres… Une situation assez chère à Ditko qui avait déjà « piégé » Spider-Man plusieurs fois de manière similaire, du temps où il travaillait chez Marvel. Ted Kord trouve Dan coincé sous des poutres et bien mal en point. Se sentant mourant, Dan fait alors promettre à Ted de prendre la suite et de devenir à son tour le Blue Beetle. Ted accepte mais alors que logiquement on s’attendrait à ce qu’il prenne le scarabée mystique et hérite ainsi des pouvoirs de Dan, ils sont séparés par un éboulement. Ted ne peut que remonter aussi vite qu’il le peut à la surface tandis que le complexe de Jarvis est détruit, le corps de Dan (avec le scarabée) restant piégé des centaines de mètres sous terre.

La scène de la promesse...Délirant, Ted fut recueillit et, confronté à la police, préféra se taire plutôt que de se lancer dans une histoire d’androïdes et scarabée magique. De retour à son laboratoire, Ted observa un élément de véhicule laissé là par son père et jamais terminé. C’est en le regardant que Ted eut l’idée de le finaliser et de lui donner l’apparence d’un scarabée. L’engin deviendrait le Bug. Et à partir de là Ted décida de se construire un arsenal honorant le motif du scarabée et la naissance du nouveau Blue Beetle était lancée.

Et le récit de Ted s’achève ainsi, alors que nous le retrouvons sur Pago Island en compagnie de Tracey. Mais ils ne sont pas seuls longtemps. Certains robots de Jarvis, bien qu’endommagés, ont pu remonter à la surface et les attaquent. Ted arrive à faire monter Tracey dans son Bug, où elle est à l’abri mais lui reste piégé sur l’île. Il doit combattre sans arme les robots, en comptant seulement sur son agilité pour les éviter. Le combat les mène jusqu’à une falaise d’où Ted peut faire tomber les monstruosités mécaniques et ensuite enfin monter retrouver Tracey dans le vaisseau. Après tant d’émotion, ils peuvent quitter Pago Island mais pas sans qu’un épilogue nous ait montré que, des centaines de mètres sous terre, une partie du laboratoire de Jarvis est restée intacte.

Blue Beetle version Ted Kord...Dans un grand tube, le prototype du Super-Androïde de Jarvis attend et, par moment, sa main tressaute. Son activation n’est sans doute qu’une question de temps, tel un présage assez sombre quand à l’avenir du Blue Beetle. De la même manière que le Détective Fisher évoque certaines scènes de Watchmen, je ne serais pas très étonné d’apprendre que dans la première version de Watchmen (celle où les personnages étaient les anciens super-héros de Charlton, Blue Beetle compris) l’ile recluse dans laquelle Ozymandias fait préparer son plan pour tromper le monde n’était autre que Pago Island…

Mais, pour en revenir à Blue Beetle… Si la partie qui abritait l’androïde a tenu bon, serait-il possible que Dan Garret ait survécu lui aussi mais serait piégé sous terre ? Le scénario ne part pas du tout dans cette direction. Ted Kord est le seul Blue Beetle vivant à ce qu’il semble. A moins que Dan Garret subsiste quelque part ? Cela fera l’objet d’un autre Oldies But Goodies dans les jours qui viennent… Nous n’en avons pas terminé avec Dan Garret(t) et le(s) Blue Beetle(s).

[Xavier Fournier]

Be Sociable, Share!