Oldies But Goodies: Batman #127 (1959) (2)[FRENCH] Dans les années 40, le Sandman du Golden Age, grandement repensé comme une imitation de Batman ou Captain America, avait combattu un malfaiteur déguisé en Thor. A la fin des années 50, il était presque logique qu’un des modèles du Sandman affronte lui aussi un personnage nommé Thor. Encore que celui-là avait réellement des superpouvoirs…

Batman #127 (1959)Un soir que Batman et Robin patrouillent en voiture dans les rues de Gotham City, ils se rendent compte qu’un orage phénoménal s’abat sur la ville. Mais l’attention du jeune Robin est vite attirée par autre chose. Là ! Devant la National Bank ! Il y a un homme habillé en viking, portant un marteau à la main ! Et l’inconnu est nimbé de lumière. Forcément attirés par la scène, les deux justiciers descendent de voiture et tentent d’établir le contact avec le supposé viking, un véritable colosse roux et barbu, qui fait deux fois leur hauteur.

Seulement le géant ne prend pas très bien l’arrivée de ces deux moucherons dans sa trajectoire : « De côté, faibles mortels… Car je suis Thor, le Dieu du Tonnerre ! Attention à la foudre de mon marteau ! ». Batman est surpris par le ton de son interlocuteur. Il bégaie même (le Batman des années 50 était un personnage moins cynique, moins intense, que la version des années 40 ou que celle qu’on connait de nos jours). Il semble même que les deux héros se poussent machinalement de côté comme le Dieu du Tonnerre vient de leur ordonner. L’instant d’après le dieu nordique lance son marteau… qui défonce les portes de la National Bank. Mieux ! Comme par magie (ou plus exactement comme si c’était une sorte de boomerang mystique) le marteau de Thor revient dans sa main. Robin est estomaqué et demande à son mentor s’il a remarqué cette prouesse. Batman se reprend : « Ce que je vois c’est une crapule, qui tente de nous tromper avec un marteau truqué ! Sautons-lui dessus ! Tu le coinces en bas et je le frappe en haut ! ».

Batman vs. Thor !Mais l’attaque du duo dynamique fait chou blanc. Thor est un colosse, une vraie masse. Robin n’arrive pas à le déstabiliser au niveau des jambes et les coups de poings de Batman ne font pas grand effet. L’inverse n’est pas vrai par contre. Car il suffit d’un violent coup de main du Dieu du Tonnerre pour envoyer valdinguer Batman. Et de l’autre main Thor se débarrasse aussi facilement de Robin, en les traitants de « Puny mortals » (« Chétifs mortels »). Le temps que les deux héros se remettent sur pied, Thor a visiblement pu s’introduire dans la banque et voler un gros sac de billet. Il est d’ailleurs déjà en train de prendre la fuite. Batman ordonne à Robin de le rejoindre dans la Batmobile. Ils vont tenter de le rattraper ou, à défaut, de le prendre en filature.

Mais Thor n’apprécie guère qu’on le suive. Il se retourne : « Crétins mortels ! Je vais être clément et ne pas vous détruire avec ma foudre… Mais que ceci soit un avertissement ! ». Et il lance à nouveau son marteau. Mais plutôt que de défoncer la Batmobile, il détruit un réverbère qui se couche devant la voiture. La route est barrée. Ils ne peuvent pas le suivre. Ce qui fait qu’on se demande un peu si Batman n’a pas mangé du Monty Python ou si on n’est pas dans un sketch des Nuls. Car les deux justiciers restent assis dans leur véhicule… Sans penser qu’ils pourraient descendre et tenter de suivre de loin leur adversaire (à moins que ce soit la peur qui les fasse rester sur place mais vu le cursus de Batman et Robin c’est peu crédible).

Le marteau de Thor revient toujours vers lui...Ce moment d’action passé, Robin dit à son partenaire : « J’ai toujours pensé que Thor faisait partie de la mythologie. Mais après ce que j’ai vu ce soir… ». Batman, lui, reste incrédule : « No Robin ! Je n’y crois pas ! Ca ne peut pas être vrai. Ca ne se peut pas ! ». Et pourtant le lendemain les manchettes de journaux posent ouvertement la question : « Si Thor est un mythe, alors comment expliquer son marteau et le fait qu’il soit revenu dans sa main, comme dans les récits sur Thor ? ». Le Commissaire Gordon présente alors à Batman et Robin un spécialiste de la question : Henry Meke (variation de « meek », qui veut dire « faible ») est le directeur d’un petit musée traitant de mythologie. On y expose des répliques de talismans. Mais il a remarque ce matin qu’un marteau avait disparu de l’exposition. Le marteau de Thor a donc été volé dans la nuit dans ce musée. C’est de là que provient l’accessoire du Batman et Robin restent sur place... parce que la voiture n'avance pas...dieu nordique. Meke emmène alors Batman et Robin sur les lieux, explique qu’on peut y voir aussi bien l’arc de Robin des Bois (qui n’est pas franchement ce qui se fait de mieux en termes de « mythologie »), l’épée d’Alexandre le Grand, le chapeau de Merlin… Et jusqu’à il y a peu, le marteau de Thor. Le directeur du musée commence à se poser la question. Et si, après tout, ce qu’il avait exposé n’était pas une réplique ? Et s’il s’agissait réellement du vrai marteau de Thor qui aurait été égaré quelques siècles plus tôt et que le dieu du Tonnerre serait venu réclamer ?

Deux nuits plus tard, Batman et Robin continuent de chercher Thor dans les rues de Gotham. Mais il semble avoir disparu sans laisser de trace. Au loin le tonnerre gronde et la foudre frappe. Batman comprend : « Les deux dernières nuits ont été calmes ! Souviens-toi ! Thor était le dieu du tonnerre ! J’ai le sentiment qu’il réapparaitra lors d’une nuit d’orage, comme ce soir ! ». Et comme Batman n’a jamais tort… au même moment, dans une usine qui fabrique des composants électroniques, deux pilleurs de coffre-fort sont surpris par… Thor : « Maudits mortels ! Comment osez-vous vous attaquer à la richesse qui de droit revient à Thor ! ».

Thor n'aime pas la concurrence...D’abord peu impressionnés par l’apparition, les deux gangsters lui tirent dessus. Mais c’est sans effet. Thor les renverse d’un seul coup de poing. Attirés par le bruit du coup de feu, Batman et Robin rappliquent alors et reconnaissent leur nouvel adversaire. Batman s’empare de cerceaux de cuivre qui trainaient là et les lance autour de Thor, espérant ainsi l’immobiliser le temps de trouver une solution permanente. Mais les choses tournent mal. Thor lance son marteau, qui menace de détruire un chariot qui passe au dessus des gangsters assommés. Si Batman n’intervient pas, les deux hommes seront écrasés. Robin et lui se précipitent alors pour les pousser hors de danger. Mais la diversion a fait son œuvre. Quand ils se retournent… Thor a une nouvelle fois disparu. Il ne leur reste plus qu’à livrer les deux voleurs à la police.

Batman et Robin préfèrent sauver les voleurs que de coincer Thor. Ils auront d'autres occasions...Mais Batman a maintenant compris la règle selon laquelle Thor apparait à Gotham. Quand il apprend que la météo annonce un autre orage pour la nuit suivante, Batman se précipite au musée de Meke : « Il y aura un orage ce soir… Et cela veut dire que Thor reviendra ! Monsieur Meke repensez à la dernière fois où vous avez vu ce marteau ! Peut-être vous souviendrez-vous de quelque chose qui nous donnerait un indice ! ». Mais la mémoire de Meke n’a pas l’air très fameuse. Il explique que justement il a tenté de se souvenir… Enfin qu’il se souvient vaguement… Enfin que si, il se souvient maintenant. L’autre soir, il était dans le musée pendant l’orage. Mais quelque chose a traversé la vitre et est venu s’écraser sur le marteau, une météorite qui explosé dès qu’elle a frappé l’objet. Meke s’est rendu compte que désormais le marteau luisait de manière étrange. Il s’est approché pour l’examiner… Et puis plus rien. Sa mémoire le lâche. D’autant qu’au dehors l’orage arrive, redouble de puissance. Bientôt Meke se tient immobile, le regard dans le vide. Robin se demande ce qui lui prend… Mais Batman décide de le laisser. Il vaut mieux se cacher et voir si quelque chose se produit : « C’est peut-être la réponse à tout ce mystère ! ».

Thor était en fait le maigrichon Henry MekeAlors qu’il pense être seul, Meke se comporte comme un somnambule et ouvre une trappe dans le sol. On y voit l’argent volé par Thor mais aussi son équipement (son marteau). Mais Batman est surpris : « Il ne peut pas être Thor. Pas un petit homme maigre comme lui… ». Et pourtant si. Car dès que Meke, toujours en transe, touche le marteau, une spectaculaire transformation s’opère. Le petit homme maigre change de stature et devient réellement Thor. On pense alors, avec le recul, à un modèle tel que Captain Marvel (Shazam) qui était un petit garçon transformé en surhomme. On pense aussi au Thor plus tardif de Marvel Comics, qui était en fait le maigre boiteux Don Blake, qui se transformait en Thor à condition de rester régulièrement en contact avec le marteau.

Mais le Thor combattu par Batman est d’un autre registre. D’abord il se comporte comme si le tonnerre était la voix de son père, le puissant Odin. A voix haute, Thor explique alors qu’il entend et qu’il comprend, qu’il va continuer d’amasser une fortune pour pouvoir construire un temple à la gloire d’Odin. Mais Batman et Robin ne sont plus vraiment cachés et le colosse les aperçoit vite : « Mortels incultes ! Comment osez-vous intervenir alors que les dieux se parlent ? Maintenant vous allez sentir la colère de Thor ! ». Et visiblement cette colère commence Le marteau de Thor est... grillé !par Robin. Thor s’apprête à le frapper mais Batman intervient en se servant des autres fausses reliques exposées dans le musée. En lançant un bouclier rond dans les jambes de Thor (à la manière de Captain America), il le déséquilibre. Du coup, bien sûr, Thor reporte sa colère vers le héros adulte et le frappe, le poussant contre un mur. Et ca ne suffit pas. Thor va lui lancer dessus son marteau quand Batman réalise qu’il se tient prêt du boitier à fusibles du bâtiment. Quand Thor projette le marteau, Batman l’évite de manière à ce que l’arme aille se ficher dans le boitier électrique. Le marteau est traversé par un arc électrique, perd sa luminescence et tombe à terre. Cette fois il ne retourne pas dans la main de son propriétaire. Batman s’exclame : « C’est ce que je pensais… Le courant électrique à court-circuité le pouvoir magnétique du marteau ! ».

Et le talisman étant redevenu une simple réplique sans pouvoir particulier, Thor disparait, transformé à son tour en monsieur Meke. Batman explique : « C’est en portant le marteau qu’il recevait ses pouvoirs. Et maintenant que le pouvoir du marteau est parti, il redevient lui-même ! ». Car en fait même Meke n’était pas conscient de ses actes. Il était victime d’une sorte de dédoublement de la personnalité. Batman résume alors la raison de tout ce chaos : « Dans son long trajet à travers l’espace, les forces cosmiques ont donné à la météorite d’étranges pouvoirs qui ont été transférés au marteau. Et du marteau vers vous ! C’est pourquoi le marteau revenait toujours vers vous ! ». Meke poursuit « Et parce que tout a commencé pendant un orage, j’ai cru que j’étais le dieu du tonnerre ! ». Batman explique alors qu’à chaque fois qu’il entendait le tonnerre, Meke croyait que les dieux lui parlait et qu’il agissait comme un homme sous hypnose ! ».

Meke, qui est un homme honnête, se désespère alors, quand il repense à tous les dégâts qu’il a causés quand il était Thor. Mais Batman le rassure : « Il y avait une grosse récompense pour la capture des deux voleurs de coffres que vous avez neutralisé quand vous étiez Thor. La récompense servira à payer ça. Et tout va bien se passer maintenant ! ». D’autant que le lendemain, c’est l’affluence des grands jours au musée. Meke explique à Batman que tous ces articles de journaux ont attiré une grande foule. Grâce au marteau ce petit musée va prospérer. Batman répond alors que le marteau de Thor a encore un pouvoir. Celui d’intéresser les gens. Et que c’est le meilleur des pouvoirs !

Ce qui est étrange dans cette histoire c’est que le scénariste (sans doute Bill Finger, le co-créateur de Batman) troque une forme de mysticisme pour une autre. Batman est cartésien et, pendant tout l’épisode, ne peut accepter l’idée que son adversaire est réellement Thor. Mais inversement il n’a pas de mal à sauter sur une explication tarabiscotée qui ressemble à un début de raisonnement scientifique mais qui ne l’est pas. Comment Batman pourrait-il réellement prétendre savoir quelle était la nature de la météorite ? Admettons qu’elle ait effectivement des pouvoirs magnétiques et qu’elle ait contaminé le marteau. Admettons également que Meke, traumatisé par l’événement, se prenne pour Thor. Mais son marteau a, comme par hasard, le pouvoir de lui donner l’apparence d’un viking portant une variation d’un costume d’époque. Le marteau a également, comme par hasard là aussi, la propriété de revenir dans les mains de son propriétaire, comme le marteau mythique de Thor. A partir de là il n’y a guère que deux explications, que Batman ne considère pas. Soit le combo météorite/marteau a donné à Meke le pouvoir de matérialiser ses rêves (et comme il se prenait pour Thor, ses pouvoirs se sont modelés sur son souhait), soit la météorite pouvait venir, après tout, d’Asgard. Car en fin de compte la sorcellerie permettrait d’expliquer parfaitement les étranges métamorphoses de Meke. Batman préfère s’accrocher à l’idée que tout vient de la météorite sans s’intéresser réellement à la nature de la météorite. En ce sens, il n’est pas très différent des gens qui, dans l’antiquité, accordaient des pouvoirs au passage d’une comète. Opposé à l’idée de superstition, Batman entretient finalement la sienne sous un vernis de science plus ou moins tangible.

Notons aussi que le « musée mythologique » de Meke ressemble énormément à la collection d’armes du Hawkman du Golden Age, qui (ayant été Thor dans une vie précédente) exposait également un bouclier rond et un marteau de Thor (à la différence que le marteau appartenant à Hawkman était une masse ronde). D’où des raisonnements tarabiscotés mais néanmoins valides du point de vue de la continuité : Si on se réfère à la répartition de l’univers DC pendant le Silver Age, l’exposition de Meke pourrait donc être l’équivalent sur Terre 1 de la collection du Hawkman de Terre 2. Si on se réfère à l’univers de DC dans sa définition post-Crisis (avec les terres multiples fusionnées), une autre explication devient possible. Dans la série All-Star Squadron de Roy Thomas, on a vu le Thor criminel des années 40 (l’imposteur ennemi de Sandman) revenir menacer l’All-Star Squadron après s’être emparé du marteau de Thor ayant appartenu à Hawkman, marteau qui possédait réellement des pouvoirs. Donc, vers 1942, le marteau de Thor d’Hawkman lui avait déjà été volé et après cette date le sort de l’arme reste inconnu. Dans ces conditions la collection de Meke peut-être composée en partie d’objets ayant réellement appartenu au premier Hawkman. Et le marteau, malgré sa forme, peut-être celui qui avait été utilisé auparavant par l’adversaire de Sandman et du All-Star Squadron. La météorite aurait donc « rallumé » les propriétés mystiques d’un marteau réellement associé à Thor et ceci expliquerait diverses aptitudes de l’arme. Tout ceci, cependant, reste un raisonnement capillotracté et basé sur des (heureuses) coïncidences. La version « Henry Meke » de Thor n’est jamais réapparue, le marteau semblant neutralisé pour de bon. Quelques années plus tard l’apparition du Thor (Don Blake) de Marvel allait en quelque sorte décourager les autres éditeurs de (re)venir sur ce terrain.

Ce qu’il est intéressant de constater c’est que l’histoire des comics tient finalement à peu de choses. Si, au lieu de priver le personnage de ses pouvoirs à la fin du récit, Bill Finger en avait fait un adversaire régulier de Batman, il y a fort à parier que Marvel n’aurait pas osé utiliser un concept si voisin pour l’alter-ego de Don Blake. Parce que Bill Finger n’a pas jugé utile d’utiliser le personnage sur le long terme, il a laissé la voie libre pour Marvel…

[Xavier Fournier]