[FRENCH] C’est le retour de La Table Ronde ! Autrement dit la retranscription d’une discussion façon « autour de la machine à café » sur ce que certains d’entre nous ont pensé d’un comic de la semaine. Aujourd’hui : Astonishing Spider-Man & Wolverine #3. ATTENTION. SPOILERS WARNING : Ce débat concerne un comic-book qui a été publié aux US et, pour les besoins de la discussion, nous partons du principe que seuls ceux qui l’ont lu (ou ceux qui n’ont rien contre les spoilers) sont susceptibles de la consulter. Si vous n’avez pas encore lu l’épisode en question, pas de panique, attendez d’avoir pu le parcourir. Cette page vous attendra au même endroit… Si vous passez cet avertissement, c’est en toute connaissance de cause…

Xavier Fournier dit : La première table ronde depuis des lustres…

Antoine Maurel dit : C’est pas faux, un peu poussièreuse, la table !

Pierre Bisson dit : La première de la rentrée, les vacances sont finies !

Xavier Fournier dit : Mais ca tombe bien, Spider-Man et Wolverine étaient eux aussi prisonniers du Temps

Antoine Maurel dit : Oui, au moins, on revient avec du lourd !

Xavier Fournier dit : Oui c’est du lourd mais en meme temps ca me fait un effet bizarre en lisant cette série, c’est que je n’ai pas l’impression de lire LE Wolverine et LE Spider-Man

Antoine Maurel dit : Non, ça m’a fait la même chose, en fait.  C’est surtout le rapport entre les deux que je trouve sorti de l’espace. Rapport humain, j’entends

Xavier Fournier dit : Scénaristiquement (si on fait abstraction du costume de Wolverine), j’ai presque l’impression de lire un Ultimate Spider-Man (dans Ultimate leurs rapports sont moins friendly)

Antoine Maurel dit : Oui, il y a de ça.

Pierre Bisson dit : en version plus adulte

Xavier Fournier dit : Mais surtout en gros, le point de départ de la série pourrait se placer pratiquement n’importe où dans leur chronologie. En gros on me dirait que c’est le Spider-Man de 5 ans en arrière que je le croirais.

Antoine Maurel dit : Oui. Là, ça passe un peu à la trappe 20 ans de crossovers du style, ainsi que 5/6 ans de collab au sein des Vengeurs.  Ensuite, je peux comprendre que sur un projet comme ça, Marvel passe en mode image d’Epinal et basarde la continuité.

Xavier Fournier dit : C’est vrai aussi…

Pierre Bisson dit : Au début j’ai pris ça plutôt comme un « elseworld » (même si ce terme provient de la Distinguée Concurrence »).

Antoine Maurel dit : C’est clairement un truc fait pour être vendu en librairie, pas en comic-shops

Xavier Fournier dit : En tout cas c’est fait pour etre « reader friendly » en un sens. Genre tu n’as jamais suivi régulièrement les aventures des deux lurons…

Antoine Maurel dit : Oui, tout à fait.

Pierre Bisson dit : Oui c clair

Xavier Fournier dit : Maintenant le truc qui m’a un peu géné aussi c’est une question de planning. Parce que « l’espace temps est déréglé, bouhou-bouhou… » Ca tombe au meme moment que… la même chose qu’Avengers… En plus y a une version robotique de Devil Dinosaur dans cette mini Asto et y a le Devil Dinosaur dans Avengers…

Pierre Bisson dit : D’ici à ce que tout soit relié…

Xavier Fournier dit : Je pense pas que ce soit lié… Ca n’en a pas le gout en tout cas…

Antoine Maurel dit : Oui, c’est vrai, mais encore une fois, je pense que c’est une erreur de juger cette mini à l’aune de la continuité régulière. Déjà parce que Kubert a prouvé chez DC qu’il ne fallait pas compter sur lui pour assurer un numéro par mois… Et que ce serait un foutu casse-tête éditorial. Maintenant, le résultat graphique vaut largement l’attente, qu’on soit bien clairs. Il pourrait encore passer 6 mois par numéro que le résultat les vaut amplement à mon sens.

Xavier Fournier dit : Bon maintenant que j’ai établi ces réserves, pour ma part j’aime bien le reste… Et puis Jason Aaron est pas un mauvais scénariste

Pierre Bisson dit : C’est clair.

Antoine Maurel dit : Perso, j’aime bien aussi, mais il me manque encore le « petit truc » qui fait décoller l’ensemble.
C’est magnifique. Les compos de Kubert sont démentes et son graphisme n’a jamais été aussi bon à mon sens (encore que le n° 3 n’avait pas l’air aussi travaillé à fond que les 2 premiers)

Xavier Fournier dit : Oui sur le graphisme je me suis fait la réflexion que certains visages avaient l’air bizarre. Sinon, j’aime bien le côté « cynétique » de la narration, qui fait que d’une part tu as l’impression qu’ils ont passé des mois piégés dans chaque époque et qu’en meme temps c’est hyper-actif…

Antoine Maurel dit : Les dialogues d’Aaron sont très bien aussi. Son écriture de Parker est un régal. Et les quelques petites choses qu’il laisse transparaître sur Logan sont bien vues aussi. Je suis d’accord, Aaron a une manière intéressante de manier l’ellipse.

Xavier Fournier dit : Au passage le coup ce visage qui hante Peter, dans les premiers épisodes j’en étais à me demander si c’était MJ ou Blink des Exiles…

Antoine Maurel dit : Ah oui, bien vu pour Blink. En plus ça serait super cohérent avec le sujet Mais vraiment pas mainstream, par contre. Note bien cela dit qu’il a bien utilisé la planète Ego. Qui n’est pas non plus le truc le plus mainstream du catalogue de Marvel. Tu ne m’aurais pas dit que c’était un perso existant, j’aurais cru à une invention inspirée de Mogo chez DC et punto. Limite moi je pensais qu’ils allaient changer d’époque à chaque numéro.

Xavier Fournier dit : … Ce ne serait pas une mauvaise manière de ramener les Exiles, dont le job est de « guérir » les timelines, en effet. Mais vu le contexte no continuity je doute quand meme qu’on aille dans ce sens…

Pierre Bisson dit : Le coup de changer d’époque, ça serait un peut trop dans la veine de Cap Rebirth ou Return of BW

Xavier Fournier dit : Ah ben Return of BW on y pense forcément dans les scènes du 1, quand Peter peint dans sa grotte… Sinon côté non-mainstream il y a les références au Orb qui est un vieil ennemi du Ghost Rider et qui n’est certainement pas aussi connu qu’un Magneto, c’est sur… Meme si justement c’est un chouchou de Jason Aaron.

Antoine Maurel dit : C’est vrai qu’en fait vu comme ça, voir Blink débarquer ne serait pas si incongru. Bien rigolo, le Orb, d’ailleurs, dans son rôle de sous-criminel à deux francs.

Xavier Fournier dit : Je suis pas objectif, j’adore forcément l’Orb, inspiré du costume de scène des Residents

Pierre Bisson dit : Ont-ils déjo annoncé le nombre de numéros pour ce premier arc ?

Antoine Maurel dit : 6 il me semble… Et je ne pense pas que ce soit un premier arc, si ?

Xavier Fournier dit : C’est une mini…

Pierre Bisson dit : ah oki

Antoine Maurel dit : Note que cela dit y’aurait un potentiel à la Superman/Batman sur cette série.

Xavier Fournier dit : Oui et non. A la longue ca ferait sans doute comme Wolverine Weapon-X, qui avait de bonnes idées mais plus rien à dire au bout de deux ou trois arcs. Et on perdrait rapidement l’effet cynétique dont on parlait plus tôt.

Antoine Maurel dit : Ah oui, d’ailleurs ça a été le cas aussi sur Supes/Bats. Mais on peut rêver, en faisant tourner les grands scénaristes…

Xavier Fournier dit : Mouais je ne sais pas. Là ca repose surtout sur le coté antagoniste de la relation Peter/Logan. Et cet angle est amené par Aaron. Tu le remplace demain par un Ellis ou je ne sais qui, je ne dis pas que tu obtiens un truc mauvais mais différent et dans ce sens vaudrait mieux une autre mini.

Antoine Maurel dit : Oui, je le voyais pas autrement que comme une succession de minis, obviously. Pour revenir deux minutes sur cet angle de Aaron… A part le fait qu’il est hors-continuité, je trouve que ça marche plutôt pas mal.
Et surtout il y a un bon équilibre entre le mutisme de Logan et le babillage incessant de Parker.

Pierre Bisson dit : Comme d’hab. Pour ma part le côté graphique m’a surtout attiré vers cette série. Je n’ai pas été déçu par le scénario.

Antoine Maurel dit : Encore une fois, Kubert est absolument dingue sur ce coup-là.

Pierre Bisson dit : …mais je dois bien avouer que sans Kubert je ne sais pas si je m’y serais lancé à l’aveuglette

Antoine Maurel dit : Je l’ai toujours aimé, lui et son frère, en plus ça me rappelle l’époque où j’ai commencé à lire des comics.

Pierre Bisson dit : Pareil pour moi…

Antoine Maurel dit : Ah ça on est d’accord. Typiquement, c’est le genre de projet qui n’aurait été qu’une mini gratuite de plus s’il n’y avait Kubert.

Xavier Fournier dit : Bah le scénar est au rendez-vous quand même. En un sens j’ai meme été agréalement surpris, parce que c’est vrai que les derniers Astonishing X-Men se sont chargé de dynamiter la réputation de la marque Asto en termes de scénario

Antoine Maurel dit : Oui, tout à fait. Mais il faut bien reconnaître que sans la promesse Kubert, on n’aurait pas forcément été le lire.

Pierre Bisson dit : par exemple, sa série « soeur » lancée au même moment Astonishing X-Men Xenogensis me tente moins car le dessin n’est pas très attirant.

Xavier Fournier dit : Cela dit à un autre niveau je trouve que Marvel peine à justifier la gamme Astonishing en tant que telle. Ultimate je sais quoi en attendre (ou pas), pareil pour Marvel Knights ou Marvel Universe. Mais Astonishing c’est une marque plus qu’une gamme et c’est pour ca qu’on ne sait pas quoi attendre. C’est le problème pour Marvel du coup. Avec Astonishing ils ne peuvent que gagner une bataille mais jamais la guerre dans le sens où un bon arc est une belle surprise mais m’incite pas à voter aveuglément pour tout futur projet. Mais c’est pas le sujet du jour non plus…

Antoine Maurel dit : Ah, perso j’avais relevé la similarité de nom mais je ne savais même pas qu’ils essayaient de créer un effet de gamme.

Pierre Bisson dit : je ne crois aps que les deux séres aient un quelconque lien…

Antoine Maurel dit : Ce qui paraît assez stupide vu que Astonishing X-Men était, lui, inséré dans la continuité

Xavier Fournier dit :  Ah bon ? 😉

Antoine Maurel dit : Enfin cela dit, c’est p’tet plus le cas. Je n’ai jamais aimé cette série et ai donc droppé assez vite…

Xavier Fournier dit : Je veux dire ok les Asto de Whedon on voit bien qu’ils ont apporté Danger et le retour de Colossus. Mais les Astonishing d’Ellis sont quand meme assez déconnectés du reste et on ressent un peu le meme effet que là, quand on regarde Wolvie et Spider-Man et qu’on se dit que c’est pas les persos habituels.

Antoine Maurel dit : Ah oui, p’tet bien, hein. Encore une fois, ceux de Whedon avaient suffi me faire passer mon chemin. Du coup, au temps pour moi, ça paraît pas mal comme gamme, un truc totalement intemporel et déconnecté de tout.

Xavier Fournier dit : Bon on va pas faire le procès d’Astonishing X-Men cette fois (en plus y a pas que du mauvais loin s’en faut). Et puis CE comic-book là tient ses promesses.

Pierre Bisson dit : Oui.

Antoine Maurel dit : Oui, et en connaissant la promesse, c’est encore plus clair !

Xavier Fournier dit : Ce qui fait que je me dit d’ailleurs que c’est peut-être à Jason Aaron qu’il faudrait refiler de futur Astonishing X-Men du coup…

Pierre Bisson dit : par contre, comme le dit Tonio, ça marchera mieux en TPB. Le suspens de chaque numéro n’est pas si haletant que ça…

Xavier Fournier dit : Oui, a plus forte raison avec ce 3 pour parler plus spécifiquement de cet épisode… Parce que dans le 1 on nous pose le truc. Dans le 2 on secoue le cocotier…

Antoine Maurel dit : Bin c’est surtout la façon dont il désamorce ses propres cliffs qui est intéressante

Xavier Fournier dit : …Dans le 3 c’est surtout de l’action, de l’action…

Antoine Maurel dit : La fin du 1 fait très cliffhanger, mais tellement classique qu’il préfère ne pas le résoudre de façon classique.

Xavier Fournier dit : Donc oui en lecture globale je pense que ca passera bien mieux en TPB.

Antoine Maurel dit : Claro ! Personnellement, je veux ce TPB. Cela dit ce serait le cas même sans textes et sans scénars…

Pierre Bisson dit : Si tu es sage…

Antoine Maurel dit : Mon anniversaire est le 12 novembre !

Xavier Fournier dit : Y a quand meme quelques idées dont je serais curieux de voir si elles vont pas se réincarner dans d’autres arcs. Comme le Phoenix Gun par exemple. Dans le genre Deus Ex Machina c’est pas mal vu…

Pierre Bisson dit : Yep !

Antoine Maurel dit : Oui, c’est vrai que c’est une trouvaille pas mal. Qui a p’tet intérêt à rester hors continuité, d’ailleurs.  Parce que v’la le foutoir sinon.

Xavier Fournier dit : Dès qu’on dit Phoenix en général… de toute façon 😉

Pierre Bisson dit : ah ah

Antoine Maurel dit : Non mais là c’est quand même gros, le coup de la Phoenix Bullet. Limite Hope elle sert plus à grand chose…

Pierre Bisson dit : Ca, c’est encore un autre débat…

Xavier Fournier dit : En fait le Phoenix Gun me fait penser au Ultimate Nullifier dont les FF se servent pour repousser Galactus lors de leur première rencontre…

Antoine Maurel dit : Oui, c’est bien vu. D’ailleurs avant que Doom ne se pointe dans les pages de la série, je pensais à Galactus.

Xavier Fournier dit : Meme avant l’arrivée de Doom ? Remarque ca tient peut etre au météor vu dès le 1 qui manque de détruire la Terre… Y a ce coté « briseur de monde ».

Antoine Maurel dit : Bin oui, en fait c’est surtout quand ils sont là : « Il arrive », en regardant vers le ciel. Moi je suis bête et discipliné. Je lis « menace céleste » dans un comic Marvel, je pense Galactus.

Pierre Bisson dit : Et la pirouette est plutôt sympathique…

Xavier Fournier dit : Ca fait avaler que Jason Aaron nous vent un vieux cliché des comics : le genre humain contemporain des dinosaures…

Antoine Maurel dit : Des comics ou de la SF, d’ailleurs. Le monde perdu de Conan Doyle, c’est quand même un peu le Savage Land 60 ans plus tôt. Donc là encore, vu le côté icônique de cette mini, ça me gène pas du tout, que du contraire. En plus, Logan s’intègre assez bien dans le contexte.

Xavier Fournier dit : Oui mais là c’est pas un monde perdu, ca se passe avant la disparition des dinos…

Antoine Maurel dit : J’ai bien aimé ce petit côté irresponsable du type qui s’en fout de la timeline, et forme les gars à se battre (et leurs femmes à autre chose, si j’en crois le faciès de ses descendants, 65 siècles plus tard)
Oui, oui, certes, mais je parlais par rapport au cliché SF « homme contemporain des dinos ».

Pierre Bisson dit : Si j’ai qu’un petit problème avec cette mini, c’est le délais de production, comme on a dit c’est du Kubert, c’est donc long entre chaque numéro, mais le scénario étant dense et complexe, on y perd un peu le fil

Antoine Maurel dit : Non, mais encore une fois, ils le sortent en comic-shop parce que c’est Kubert et qu’il n’y a pas de raison de se priver d’un peu de cash)flow mais sinon, c’est clair que ce truc est fait pour être lu en TPB.

Xavier Fournier dit : Pour l’instant ca sort relativement régulièrement non ? Même si c’est pas vraiment mensuel. Cela dit comme on le disait, le trois m’a paru avoir certaines faiblesses que n’ont pas les deux autres. Encore qu’il faut bien dire que c’est le chaos ambiant et que c’est donc plus dur a dessiner que deux mecs assis sur la page…

Antoine Maurel dit : Ou simplement le laisser prendre son temps.

Pierre Bisson dit : Il faudrait faire bosser les deux frangins ensemble

Xavier Fournier dit : QUOI ? Jason Aaron a un frère ? 😉

Pierre Bisson dit : Ah ah. Les frères Kubert voyons !!

Xavier Fournier dit : I know, je joue juste avec tes nerfs

Antoine Maurel dit : Je m’avance p’tet, Piero, mais je pense que le smiley était un indice 😉 Sinon, pour revenir au sujet… Enfin je sais bien qu’après il y a des problématiques de trésorerie et de bilan annuel, mais quand même, éditorialement, vu la déconnexion de la série, on s’en tape un peu que ça mette 6 mois ou 6 ans à sortir. Regarde le Wolvie/Hulk de Lindelhof en Ultimate…

Pierre Bisson dit : DC l’a (on espère) compris avec sa future gamme Earth One

Xavier Fournier dit : Oui c’est ca, ca m’a fait penser au Wolvie/Hulk de Lindeloff en effet, bien qu’ici c’est carrément plus dynamique et qu’on attend pas deux ans pour savoir comment Wolverine va se réparer. Bon globalement, on conseille ?

Antoine Maurel dit : A fond ! Mais on conseille surtout d’attendre le TPB. Il a rarement été aussi justifié qu’ici.

Pierre Bisson dit : Bien sûr !!

Antoine Maurel dit : Il faut être clair : même si ça marque un peu le pas au 3e, graphiquement, cette série est le meilleur truc que j’ai vu de l’année, et de loin (ça n’enlève rien aux autres, hein, mais Kubert a mis la barre assez haut !).

See you next time !