French Collection #310[FRENCH] Cette semaine, nous allons rassembler les pièces d’un puzzle que nous avons consciencieusement semées tout au long de nos chroniques depuis octobre 2014 dans une courte chronique. Durant leur cinq premières aventures The Avengers (cf. French Collection #248 & 259) affrontèrent des ennemis individuels, y compris après l’arrivée de leur nouveau membre : Captain America [Steve Rogers] (cf. French Collection #261). Mais l’épisode suivant va changer cet état de fait. En effet, découvrant que le responsable de son calvaire est encore en vie et membres des Avengers, The Baron Heinrich Zemo, ancien savant nazi comme nous l’avons vu dans French Collection #293, décide également de constituer une équipe pour l’affronter.

French Collection #310

La première phase de son plan est exécutée par The Black Knight [Nathan Garett] que nous avons découvert dans French Collection #297. Cet adversaire de Giant-Man [Hank Pym] pulvérise au-dessus de New-York de l’Adhesive X (sorte de colle suprême) semant le chaos. Puis toujours équipé du même Adhesive X The Melter [Bruno Horgan] entre en action. Viel ennemi d’Iron Man [Tony Stark] que nous avons déjà étudié dans French Collection #226 il est plus puissant que jamais. En effet The Baron Zemo a amélioré son équipement, lui permettant de fondre d’autres métaux que le fer.

French Collection #310Enfin, nous retrouvons un dernier protagoniste en la personne de The Radioactive Man [Chen Lu] apparu un an auparavant dans Journey into Mystery #93 (1952 Series) et que les lecteurs croyaient définitivement mort (cf. French Collection #308). L’idée du Baron Zemo est d’occuper chacun des partenaires de Captain America [Steve Rogers] au moyen d’un de leur propre ennemi regroupé au sein des Masters of Evil (Les maîtres du mal en français) afin de lui laisser le champ libre pour affronter sa Némésis. Son plan va plutôt bien se dérouler puisque The Radioactive Man [Chen Lu] va réussir à « coller » Captain America [Steve Rogers] & Giant-Man [Hank Pym]. Nous apprendrons par la suite que The Radioactive Man [Chen Lu] a été enrôlé de force dans l’équipe par The Baron Zemo sous peine d’être dénoncé à ses anciens maître communiste chinois qui l’aurait exécuté pour son échec s’ils avaient connaissance de sa survie.

Mais heureusement, The Wasp [Janet van Dyne] va avoir une idée de génie (que nous verrons très prochainement dans une chronique) qui va leur permettre d’obtenir un super-dissolveur capable d’annuler les effets de l’Adhesive X. De nouveau réunie, l’équipe va s’adjoindre des auxiliaires en la personne de Rick Jones & The Teen Brigade. Utilisant une méthode très éprouvé dans les comics dans ce genre de situation, chaque membre des Avengers va échanger d’adversaire, leur permettant d’obtenir la surprise. Malgré leur victoire sur la plupart des membres, The Baron Zemo réussira à s’évader, laissant ses équipiers retourner en prison et The Radioactive Man [Chen Lu] être extradé vers la République Populaire de Chine. Dès le numéro suivant, The Baron Zemo va remplacer ses équipiers emprisonné en s’alliant avec deux anciens ennemis de Thor [Don Blake] qui viennent d’être exilés sur Midgard (la Terre donc) par Odin. Il s’agit bien sûr de The Echanteress [Amora] & The Executioner [Skurge] comme l’auront deviné nos fidèles lecteurs. Après avoir charmé Thor [Don Blake], The Echanteress [Amora] va lancer The God of Thunder contre ses coéquipiers restant pendant que Captain America [Steve Rogers] part affronter seul The Baron Zemo.

Mais heureusement grâce à Iron Man [Tony Stark], qu’il avait pourtant suspendu de l’équipe pendant une semaine, Thor [Don Blake] reprend ses esprits et expédient leurs adversaires entre deux dimensions. Mais heureusement grâce aux pouvoirs magiques de The Echanteress [Amora] les nouveaux Masters of Evil s’en évadent pour rejoindre l’une des bases secrètes du Baron Zemo. Ce dernier va mettre en œuvre un plan que nous étudierons dans un prochain French Collection mais qui échouera comme les précédents. Ils reviendront très rapidement dans The Avengers #10 (1963 Series) qui sera annulé par The Echanteress [Amora] elle-même dans les dernières pages. The Masters of Evil sont apparus dans tous les épisodes entre leur apparition et ce numéro sauf dans The Avengers #8 (1963 Series).

French Collection #310

Stan Lee décide sans doute qu’il est temps de faire une pause et nous ne reverrons The Masters of Evil que dans The Avengers #15 (1963 Series) ou The Baron Zemo décide d’en finir une bonne fois pour toute avec son ennemi de toujours et ses alliés. Il charge donc The Echanteress [Amora] & The Executioner [Skurge] de libérer ses anciens partenaires de prison. Il est d’ailleurs assez intéressant de noter que de manière assez enfantine, l’épisode nous montre The Melter [Bruno Horgan] & The Black Knight [Nathan Garett] en costume dans leur prison ! Comme nous l’avons indiqué, il doit se passer de The Radioactive Man [Chen Lu] qui est emprisonné en République Populaire de Chine.

Malgré ces renforts non seulement le plan du Baron Zemo va échouer mais il va même mourir sous un éboulement comme nous l’avons déjà évoqué dans French Collection #293. The Black Knight [Nathan Garett] seront pour leur part capture et envoyé dans une autre dimension ou les lois de la physique sont différentes de celles de la Terre, rendant leurs armes inoffensives.

French Collection #310

The Executioner [Skurge] & The Echanteress [Amora] réussiront quant à eux à s’échapper grâce aux pouvoirs de cette dernière. Mais The Masters of Evil survivront à la mort de leur créateur et nous aurons d’autres nombreuses occasions de revenir sur leurs incarnations futures. En France, l’épisode d’introduction des The Masters of Evil a été publié par Artima – Arédit dans son Petit Format N&B Eclipso n° 23. Les épisodes de The Avengers #7 – 9 & 10 (1963 Series) seront exu regroupé dans un Eclipso n° 31. Les traducteurs l’éditeur nordiste ayant toujours des approches littérales, The Melter [Bruno Horgan] sera donc traduit : « Le liquéfieur » ! Il a également été publié dans le magazine Les Vengeurs n° 3 de l’éditeur Héritage au Québec.

[Jean-Michel Ferragatti]