French Collection #262[FRENCH] Cette semaine, nous continuons notre exploration de la mythologie de Superman telle qu’elle existait dans les années soixante-dix avec une question existentialiste. Comment Superman a-t-il conscience de l’existence de son histoire Kryptonienne ? La première réponse est la plus simple. Au début de son existence, Superman n’a pas conscience de son identité Kryptonienne.

French Collection #262Tout au plus pouvons-nous imaginer que les Kent ont raconté son arrivée sur Terre en fusée. En effet, dans la première version de l’origine de Superman l’invulnérabilité des matériaux provenant de Krypton comme son costume (cf. French Collection #258) ne sont pas abordé et la fusée est la proie des flammes. Le lecteur de l’époque imagine sans peine que la fusée est donc détruite. Elle n’est d’ailleurs plus jamais évoquée dans les premières années. Au plus imaginé, car il n’est pas certain que les Kent aient révélé à leur fils qu’il était un orphelin venant des étoiles. Peut-être ne le savaient-ils pas avec certitude et surtout il n’était pas très courant à l’époque de dire à un enfant qu’il était adopté.

Donc, dans les premières années de sa carrière, Superman est dans l’ignorance de son identité et passé Kryptonien. Lors de la création de Superboy en 1944, l’enfance et l’adolescence de Superman [Kal-El] a commencé à être développé et le rôle des Kent également. C’est à ce moment que l’idée de l’invulnérabilité des matériaux provenant de Krypton s’est imposé. La fusée qui a emporté le petit Kal-El n’est donc pas détruite et son origine extraterrestre est clairement établie. Comme sans doute n’importe quel enfant adopté, Superboy [Kal-El] va partir à la recherche de son passé. Son problème est cependant plus complexe que celui des orphelins « ordinaire » puisque toute trace de son passé a été détruit dans l’explosion de sa planète natale Krypton. Enfin, presque toute trace et c’est sur cela que vont jouer les scénaristes.

French Collection #262L’explosion de Krypton a projeté dans l’espace des débris de la planète dont le plus célèbre est la Kryptonite (cf. French Collection #117). Nous reviendrons dans d’autres chroniques sur certains de ces débris qui vont apporter beaucoup de question au jeune Superboy [Kal-El]. Mais il y a parmi ces « débris » des futurs compagnons de Superboy [Kal-El] comme Krypto & Beppo (cf. French Collection #182) dont les fusées contiennent quelques documents kryptoniens.

Les pouvoirs de Superman [Kal-El] ayant connu une inflation extraordinaire depuis sa création, les histoires de Superboy [Kal-El] seront utilisées pour les expliquer et notamment ses pouvoirs « mentaux » comme sa super-mémoire. Superboy /Superman [Kal-El] va donc être capable de faire appel à ce nouveau pouvoir pour se rappeler les jours qu’il a passé sur Krypton avant sa destruction. Et là aussi, nous allons assister à une inflation. Lors de sa première aventure, Superman vient-il à peine de naître qu’il est placé dans sa fusée et que Krypton explose.

French Collection #262Or, petit à petit, les auteurs vont changer cet état de fait. Le petit Kal-El va passer plusieurs jours puis plusieurs mois, voire quelques années sur Krypton. C’est ainsi qu’il se souviendra des histoires et contes de Krypton que sa mère Lara lui racontait pour l’endormir. Nous reviendrons dans une chronique ultérieure sur ce qui deviendra la back-up serie (série secondaire) The Fabulous World of Krypton que nous étudierons en détail dans de futures chroniques.

De la même manière, dans la version originale de son origine le voyage de Krypton semble extrêmement rapide. Dans les versions ultérieures, il est plus long. Ce qui laisse la possibilité de par exemple faire diffuser des informations sur sa planète d’origine de manière subliminale. Informations qui ressurgiront ultérieurement. Astuce scénaristique bien pratique qui va faire place à un concept plus abouti. Il faut dire que pour expliquer notamment sa super-mémoire, Superboy [Kal-El] est également doté d’un super-cerveau qui lui permet d’être l’homme le plus intelligent de la Terre alors qu’il n’est qu’un adolescent. Visiblement les informations subliminales qui lui ont été prodiguées dans la fusée étaient scientifiques, ce qui n’a rien d’extraordinaire puisque l’on sait que son père Jor-El était le plus grand scientifique de Krypton, planète présentée comme scientifiquement très en avance sur la Terre.

Il est donc capable de mettre en application des concepts inconnus sur Terre. C’est comme cela qu’il va construire des robots mais également un appareil capable de stimuler sa mémoire et lui permettre de se rappeler tous les instants qu’il a vécu avant son arrivée sur Terre. L’inflation des pouvoirs de Superboy /Superman [Kal-El] ne connaissant plus de limite, il est capable de remonter le temps en tournant autour de la terre à la vitesse de la lumière. Il lui est donc possible de remonter le temps à une époque ou Krypton existe encore. Le problème est qu’il ne peut rejoindre sa planète natale sans rentrer dans son système solaire dont le soleil est rouge, ce qui lui fait perdre ses pouvoirs.

French Collection #262Les scénaristes vont rapidement trouver plusieurs astuces. La première est qu’il visite Krypton comme un fantôme. En effet, en s’inspirant des romans de science-fiction temporels les scénaristes vont établir la règle que deux êtres identiques ne peuvent se côtoyer. Ainsi, lorsque Superman [Kal-El] se rend sur Krypton alors qu’il était un bébé il devient un fantôme. Mais très rapidement, certaines histoires vont le montrer visitant Krypton sous une forme tangible car avant la date de sa naissance. Sans pouvoirs donc, mais pas nécessairement seul comme nous le verrons dans une chronique à venir.

Lors de ces visites, Superman [Kal-El] côtoiera plusieurs personnages connus de Krypton et y vivra sa première vraie histoire d’amour. En effet, il rencontrera grâce à ses « futurs » parent (puisqu’il n’est pas encore né) la célèbre actrice de comédie romantique (Emotion-Movie) Lyla Lerrol (nous reviendrons dans une future chronique sur les multiples occurrences des initiales LL dans la vie de Superman [Kal-El]) qui est la plus belle femme de Krypton. Elle présente d’ailleurs une parfaite ressemble avec Lorra, la déesse de l’amour de Krypton qui est l’équivalent de notre Aphrodite grecque. Malheureusement, le destin rattrapera les deux amoureux et Lyla périra dans l’explosion de Krypton tandis que Superman [Kal-El] retournera sur Terre.

Mais les voyages temporels peuvent être dans les deux sens et de plus Superman [Kal-El] n’est pas le seul à pouvoir les effectuer. C’est ainsi que Jimmy Olsen voyagera sur Krypton, rencontrera Jor-El & Lara-El et deviendra même le baby-sitter du petit Kal-El comme nous l’avons vu dans French Collection #115. Nous verrons également qu’un voyageur de son passé viendra rencontrer Superboy [Kal-El] dans une prochaine chronique. Enfin, concernant le voyage dans le temps, sans doute dans un souci de donner un vernis scientifique, Superman [Kal-El] & Supergirl [Kara Zor-El] utiliseront des appareils de leur invention qui permet de visionner des images du passé en utilisant la lumière rémanente de l’univers.

Mais il n’est pas uniquement possible d’obtenir des informations sur Krypton de manière « indirecte ». En effet, même si le surnom de Superman [Kal-El] : The Last Son of Krypton (Le dernier fils de Krypton) laisse penser qu’il est le dernier kryptonian vivant ce n’est en réalité pas le cas. Superboy /Superman [Kal-El] va donc tout au long de son histoire rencontrer des personnages ayant connus Krypton avant sa destruction. Qu’il s’agisse de kryptonian comme lui et dont les exemples les plus connus sont Supergirl [Kara Zor-El] (cf. French Collection #127) & Kandor (cf. French Collection #175) mais également comme nous le verrons dans d’autres chroniques d’autres personnages que des kryptonians. Ceci, sans oublié les informations le plus souvent mensongères que pourront lui donner les kryptonians emprisonné dans The Phantom Zone.

French Collection #262

Sans doute fortement inspiré de la vision de Krypton et de la Fortress of Solitude du film Superman de Richard Donner, John Byrne redéfinira complètement la relation de Superman [Kal-El] à ses origines kryptoniennes dans la mini-série Man of Steel. Son premier contact se fera comme précédemment au travers de sa fusée porteuse mais alors qu’il est adulte (Superboy [Kal-El] n’existant pas chez Byrne). Le deuxième se fera au travers d’hologramme de ses parents et surtout bien après le départ de Byrne de la série grâce au personnage de The Eradicator qui est à l’origine dans ce segment de continuité e The Fortress of Solitude.

En France, la version classique du silver age de cette partie de la mythologie de Superman [Kal-El] a bien entendu été publiée par l’éditeur Sagédition durant la vingtaine d’année ou la société publiait les aventures de Superman & Batman en France.

[Jean-Michel Ferragatti]