French Collection #23[FRENCH] Suite de notre découverte des personnages de l’éditeur Quality qui nous mènera jusque dans le silver age américain comme français au travers de l’histoire de Doll Man Comme pour Black Condor (French Collection #11) le personnage de Doll Man est créé par le duo légendaire Will Eisner & Lou Fine. Sa première aventure apparaît dans Feature Comics #27 de décembre 1939.

L'homme atome

L'homme poupée 1épisode DL 170Il ne s’agit pas du premier héros dont les pouvoirs sont basés sur la taille. Mini-Midget et Mighty Man de l’éditeur Centaur Publications sont tous les deux apparus dans Amazing Man Comics #5 (en réalité le premier numéro du titre daté de septembre 1939). Mais si le second peut rapetisser, ce n’est que dans un deuxième temps (même si le pouvoir apparaît bien dans Amazing Man Comics #5) car il est au contraire initialement connu pour sa taille gigantesque. Quant au premier, il est victime d’une expérience diabolique qui le laisse lui et son amie Ritty piégés à une taille de six pouces. A remarquer que Mini-Midget et son amie utilisent des modèles réduits de véhicules pour se déplacer.

Le jeune chimiste Darell Dane est l’inventeur d’une formule qui lui permet de réduire sa taille jusqu’à six pouces (comme Mini-Midget) tout en conservant la même force que s’il avait sa taille normale. Ainsi donc, si Doll Man n’est pas le premier des super-héros minuscule il inaugure une longue lignée de personnage sur lesquels nous reviendrons plus avant.

Il utilise sa formule sur lui-même dans Feature Comics #27 pour délivrer sa fiancée Martha Robert des mains d’un maître chanteur. Il poursuivra sa carrière dans un costume cousu par Martha qui est pleinement informé de son identité secrète, ainsi que son père. Martha fera même ultérieurement équipe avec Darell sous le nom de Doll Girl. Parmi les autres aides de Doll Man nous pouvons également citer Elmo the Wonder Dog, un berger allemand qui lui sert de monture et de partenaire dans ses aventures, ainsi qu’un aigle qui occupe les mêmes fonctions. Lorsque ses auxiliaires à plumes ou à poil sont indisponibles, Darell utilise le Dollplane qui est un avion miniature (comme Mini-Midget).

L'homme poupée 1er épisode page 3

Doll Man fera les beaux jours de Feature Comics jusqu’au numéro 139 mais aussi dans 47 numéros de son propre magazine. Mais malheureusement le personnage cessa d’être publié suite à la faillite de Quality Comics.

N° 3Le personnage ne réapparaitra qu’en octobre 1973, suite au rachat des personnages de Quality par DC Comics dans un cross-over, avec la Justice League America. Dans cette aventure, nous apprenons que les personnages de l’éditeur Quality ont combattus au coté des héros historiques de DC Comics (situés sur Earth 2) et qu’ils sont partis sur une autre terre parallèle nommé Earth X. Cette terre à la particularité, comme nous l’avons vu dans French Collection #21, de voir la victoire des forces de l’Axe sur les alliés à cause de l’absence de super-héros. Afin de renverser l’équilibre des choses, Uncle Sam rassemble plusieurs héros pour aller se battre au coté de la résistance. Doll Man et Midnight arrivent juste pour voir Uncle Sam et son équipe sauter dans un vortex dimensionnel. Sans réfléchir ils le suivent et arrivent sur Earth X, mais séparé de l’équipe principale. Ils se retrouvent à Paris et aident la résistance française. Pendant ce temps, tous les membres des Freedom Fighters, le nom de l’équipe principale, ont été tué et Uncle Sam repart sur Earth 2. Il emmène Doll Man et Midnight avec lui. Ce dernier restera sur Earth 2 tandis que Doll Man repartira pour une nouvelle mission avec Uncle Sam. Les Freedom Fighters seront le socle de la résistance aux forces de l’Axe sur Earth X, mais ce n’est que grâce à l’intervention de la JLA qu’elles seront définitivement vaincues.

Mais le premier revival du personnage eu lieu quelques années auparavant. En effet Showcase #34 introduit une nouvelle version du personnage d’Atom de l’éditeur DC Comics. Le personnage originel n’était qu’un bagarreur sans pouvoir et devait son nom à sa « petite taille ». La nouvelle incarnation est un scientifique (professeur de physique) qui découvre un morceau de Naine blanche lui permettant de rapetisser à volonté tout en conservant la même force que s’il avait sa taille normale. Sa première aventure consistera d’ailleurs à sauver sa fiancée Jean Loring et un groupe d’étudiant suite à l’effondrement d’une galerie souterraine qu’ils visitaient. Le personnage doit très clairement beaucoup plus à Doll Man (qui appartenait déjà à DC) qu’à son ancêtre éponyme.

Le sinistre VicomteSuite à l’épisode de la JLA, les Freedom Fighters ayant réussit leur mission reviennent sur Earth 1. Dans le processus, quelques personnages gagnent de nouveaux pouvoirs. Doll Man acquière la faculté de télékinésie, lui permettant de bouger ou faire éclater des objets. Mais dès leur première aventure « moderne » l’équipe est obligée d’obéir au Silver Ghost, un super-vilain qui les fait chanter après avoir statufié plusieurs membres de l’équipe. Inconnu de la plupart des responsables d’Earth 1, l’équipe est pourchassée par la police et obligé de se cacher.

Suite aux événements de Crisis on Infinite Earths, toutes ces aventures seront censées ne jamais avoir eu lieu. A la place, les Freedom Fighters sont censés avoir était une simple subdivision du All-Star Squadron qui regroupait tous les super-héros du Golden Age de la continuité DC (et de ses annexes comme les droits sur les personnages achetés à Quality Comics).

Le personnage sera très peu utilisé par DC Comics. Sans doute est-ce parce qu’avec la création du Silver Age Atom, l’éditeur possède déjà un personnage similaire, qui a de plus beaucoup de mal à s’imposer. Ce n’est qu’en 2006 que l’équipe des Freedom Fighters est relancée mais Doll Man n’en fait pas partie. C’est en temps qu’adversaire de l’équipe que le personnage réapparaît. Il dirige une escouade de soldats miniatures et après leur défaite révélera que les années passées à changer de taille ont endommagées sont cerveaux et que son équilibre mental est très instable (une explication similaire à celle utilisée par Marvel pour expliquer les troubles de la personnalité d’Henry Pym).

Un nouveau Doll Man sera introduit dans Crisis Aftermath: The Battle for Blüdhaven. Membre d’une nouvelle incarnation des Freedom Fighters, il n’a aucun rapport avec le Doll Man originel si ce n’est les mêmes pouvoirs et le même nom.

Mais le Doll Man originel est de nouveau apparu dans la minisérie 52. Il l’issue de cette minisérie, l’univers de DC est de nouveau séparé en terres parallèles au nombre de 52. L’une d’entre-elles, nommés Earth 10 avec des personnages ressemblant aux Freedom Fighters.

En France, Doll Man est apparu dans quatre fascicules des Collections Fantômes des Editions Mondiales à partir de 1946. Un dans la première série (non numéroté) et trois autres dans la deuxième série (numéros 3, 5 et 6). Il est appelé « L’homme poupée » dans les deux premiers, traduction littérale peu heureuse mais néanmoins conforme à l’esprit du personnage. Il est par contre intéressant que les traducteurs l’aient appelé « L’homme atome » dans les deux derniers pour qui sait que The Atom du Silver Age est le parent de Doll Man.

C’est en fait lors de sa réapparition en France en 1978, dans sa version du Silver Age, que les traducteurs séviront. Sous le nom de Mini-Man, il sera avec les Freedom Fighters la vedette du Petit Format Hercule. Et contrairement à son habitude, l’éditeur Arédit publiera la série dans une relative continuité dans les numéros 9 à 17 (bien que le numéro 16 ne contienne aucun épisode des Freedom Fighters) soit la totalité des 15 épisodes de la série originelle Freedom Fighters. Ainsi s’achevait les apparitions les plus visibles de Doll Man en France.

[Jean-Michel Ferragatti]