French Collection #202[FRENCH] Cette semaine, nous poursuivons notre exploration des découvertes d’anciennes publications réalisées il y a quelque temps avec un personnage quasi-inconnu même aux Etats-Unis. En 1936, Everett M. « Busy » Arnold participe au lancement de The Comics Magazine avec William Cook et John Mahon qui sera comme nous l’avons vu la première pierre de ce qui deviendra l’éditeur Centaur Publications. Mais pour des raisons non précisées, « Busy » Arnold continuera son aventure dans les comics en créant la société Comic Favorites Inc. en association avec trois Syndicates. Sa première publication sera Features Funnies [1937 Series]. en octobre 1937. Le comic comportera des réimpressions de comic strips fournit par ses trois associés et quelques histoires originales fournit par le Harry « A » Chesler Studio.

French Collection #202

En juin 1939, Features Funnies [1937 Series]. est rebaptisé Feature Comics [1939 Series]. Il faut dire qu’entre temps l’orientation et le capital de la société Comic Favorites Inc. ont changés. En 1938, deux des Syndicates se désengagent de la société et vendent leurs parts à « Busy » Arnold et au dernier Syndicate. Ceci s’explique peut-être par le fait que « Busy » Arnold ne veut plus se contenter de publier des reprises de comic strips mais souhaite lancer des personnages originaux et notamment des super-héros dans la lignée de Superman. Parallèlement à ces changements, il cesse d’utiliser les services du Harry « A » Chesler Studio pour s’offrir ceux du Will Eisner – S. M « Jerry » Iger studio qui ont lancé beaucoup de ce type de personnage pour le Fox Features Syndicate. Comic Favorites Inc. devient alors Quality Comics,

« Busy » Arnold & le Will Eisner – S. M « Jerry » Iger studio crééent et lancent de nombreux nouveaux personnages comme Black Condor [Tom Wright] (cf. French Collection #11), Red Torpedo [Jim Lockhart] (cf. French Collection #20), Doll Man [Darrel Dane] (cf. French Collection #23), Merlin The Magician [Jock Kellog] (cf. French Collection #29), Alias the Spider [Tom Hallaway] (cf. French Collection #198) & The Clock [Brian O’Brien] (cf. French Collection #17), qu’il avait racheté à son créateur Georges Brenner.

French Collection #202

Toujours en quête de diversification « Busy » Arnold lance plusieurs nouveaux personnages dans Feature Comics [1939 Series]. L’un d’entre eux se nomme The Voice [Mr. Elixir] créé par Stan Aschmeier (qui le dessinera tout le long de ses apparitions) et nous intéresse plus particulièrement. En 1790, un navire est pris dans un typhon dans les mers du sud et fait naufrage sur une île tropical situé très loin des toutes commerciales. Trois passagers survivent au naufrage, un couple avec un jeune enfant en bas âge. Très rapidement les deux parents meurent tandis que le petit garçon survit notamment en mangeant une herbe rarissime qui ne pousse quasiment que sur l’île.

En 1940 (soit 150 ans plus tard), un bateau mouille sur l’île et recueille un vieil homme qui n’est autre que le jeune garçon qui a survécut tout ce temps grâce aux propriétés extraordinaires de l’herbe rarissime. En plus de prolonger sa vie, les principes actifs de l’herbe lui confèrent également une super-force. Malheureusement, il doit ingérer régulièrement l’herbe sous peine de perdre sa force et même de mourir.

French Collection #202

Revenu à la civilisation, le jeune homme se fait appeler Mr. Elixir. Pendant une année il va tenter de synthétiser les propriétés chimiques de la plante qui lui donne ses pouvoirs. L’épisode n’explique pas comment après avoir passé sa vie sur une île déserte il est capable de faire des expériences scientifiques de haut niveau. Il faut sans doute supposer qu’il est sous-entendu que comme Tarzan il a appris tout cela seul sur son île avec des livres. Malheureusement ses recherches sont infructueuses et il est sur le point d’être expulsé de son logement quand son voisin Fogarty prend pitié de lui et lui paye une semaine de loyer supplémentaire.

Il lui raconte toute son histoire mais Fogarty le prend pour un vieux fou. Peu de temps après, Mr. Elixir arrive par accident à reproduire les propriétés chimiques de la plante. Fou de joie, il montre ses pouvoirs à Fogarty et l’embrigade dans son projet de lutte contre le crime. Mr. Elixir devient, en plus de sa super-force, expert en ventriloquie, hypnotisme & prestidigitation. Il aide ensuite de très nombreuses fois la police à capturer des criminels. Et à chaque fois, il leur donne ses messages à distance grâce à ses talents de ventriloque d’où son nom de The Voice [Mr. Elixir].

French Collection #202

Pendant les six épisodes que dureront ses aventures, Fogarty reviendra épisodiquement mais de manière très anecdotique. Il sera même plus ou moins remplacer par un opérateur radio du nom de Tommy dans les derniers épisodes. The Voice [Mr. Elixir] bien que dissimulant son identité à la police, après avoir été proposé ses services à visage découvert dans le premier épisode, est visiblement connu du public. C’est ainsi que dans un épisode il reçoit un homme qui souhaite de l’aide dans une pièce avec un miroir sans tain. Dans le dernier épisode, il porte une cape et un costume qui peuvent être perçu comme une tentative de costume mais n’aura bien sur aucun lendemain. Il affrontera à chaque aventure des criminels assez ordinaire dont aucun ne peut être qualifié de super-vilain et dont aucune ne réapparaitra.

Le personnage disparaîtra donc dans les limbes de l’histoire des comics (seul un site internet y fait référence par exemple). Le peu d’épisode et la date de fin très précoce de la série ne laissera que peu de souvenirs et ne fera donc même pas partie des personnages de Quality repris par DC Comics. Techniquement parlant, The Voice [Mr. Elixir] fait donc partie des personnages du domaine public. The Voice [Mr. Elixir] n’a été publié qu’une seule fois fois en France sous la traduction de « Monsieur Elixir » qui traduit l’épisode de Feature Comics #33 [1939 Series]. Cela méritait bien une chronique pour le sortir de l’oubli.

[Jean-Michel Ferragatti]