Ce week-end la Comic Con Paris 2019 prenait ses quartiers à la Villette pour trois journées très denses autour de l’univers des comics. Car si les actrices et les acteurs sont de rigueur dans ce genre d’événement, les comics étaient bien au centre de la programmation pour ce rendez-vous souffle ainsi sa cinquième bougie.

Fini le temps où l’on cherchait les comics dans le programme. L’édition 2019 de la Comic Con Paris a confirmé la tendance entamée depuis deux ans, avec un line-up d’auteurs de comics non seulement conséquent mais aussi un nombre époustouflant de rencontres hors du commun. On se souvient d’une très lointaine édition où des auteurs internationaux s’ennuyaient ferme dans l’artist alley et s’avançaient dans leur travail. Hé bien tout ca c’est oublié. L’artist alley était bondée cette fois-ci, envahie par un public composé aussi bien de lecteurs endurcis que de néophytes très curieux, désirant profiter de la venue de créateurs rares en France.

Du beau monde

Il faut dire qu’il y a encore quelques années il était rare de croiser des scénaristes (qui ne soient pas par ailleurs des dessinateurs) de comics dans les manifestations françaises et là, en invitant des grands anciens tels que Roy Thomas (Avengers, Conan…), Chris Claremont (X-Men, New Mutants…), Brian Azzarello (Hellblazer, 100 Bullets, Batman: Damned…) mais aussi des signatures actuelles telles que Dony Cates (Venom, Guardians of the Galaxy), Tom Taylor (All-New Wolverine, Injustice…), Joshua Dysart (Bloodshot, Harbinger..) les choix des éditeurs présents et de Jérémy Briam (le consultant comics de la CCP) posaient des bases solides. Rajoutez là-dessus Jim Starlin, le papa de Thanos, Gamora et plus largement un des architectes du côté cosmique, confronté en conférence à Karen Gillan (l’actrice jouant Nebula) et vous comprendrez qu’il y avait de véritables « moments » à partager. Et ce n’est là encore que gratter la surface, avec des pointures présentes telles que Daniel Acuña, Olivier Coipel, Pia Guerra, Mirka Andolfo, Rick Leonardi, Mikel Janin, David López et… les lister tous reviendrait à un petit annuaire. Non pas que l’an dernier il n’y avait pas de « talent », au contraire, mais l’alchimie fonctionnait pleinement, avec une halle qui désemplissait pas.

Sur la passerelle

Les nombreux cosplayeuses et cosplayeurs présents étaient un atout pour l’atmosphère festive du week-end. Bien sûr nombreux étaient ceux qui rivalisaient niveau ingénierie pour reproduire l’armure non plus du seul Iron Man mais aussi de Rescue. On appréciait aussi la touche d’humour d’un certain Stan Lee armé du Gant de l’Infini, présence bienvenue puisqu’elle permettait donc de saluer un titan des comics parti presque un an plus tôt. La Comic Con Paris 2019 a su mélanger les publics, ne pas les parquer dans des secteurs différents les uns des autres mais dresser aussi des passerelles. On pouvait être fan des films ou des séries TV, admirateur des comics ou des toys et se permettre de profiter du reste. D’ailleurs il y en avait une vraie de passerelle, enjambant le hall, où comme pour symboliser cette fusion Chris Claremont croisait, le temps d’une photo, le Jean-Luc Picard de Star Trek. Bah oui, c’est qu’avec la présence de l’acteur Patrick Stewart, Claremont, scénariste emblématique des X-Men, a pu discuter avec le Professeur Xavier incarné. Une telle scène, ca ne se voit pas tous les jours. Cela donne une idée de ce qu’il était possible de voir ce week-end.

[Xavier Fournier] (Photos de Suidhel Shepard)