Avant-Première VO: Review Doctor Strange #1

Doctor Strange #1

Doctor Strange est le dernier héros en date à passer par la moulinette du Fresh Start de Marvel. Désormais encadré par Mark Waid et Jésus Saiz, il n’est plus le Sorcier Suprême de la Terre mais s’attaque aux étoiles. Le problème, c’est que sur d’autres planètes, Doctor Strange n’impressionne pas. On ne sait même pas ce qu’est la magie. Stephen Strange ne sait donc plus à quel astre se vouer.

Doctor Strange #1Doctor Strange #1 [Marvel Comics]
Scénario de Mark Waid
Dessins de Jésus Saiz
Parution aux USA le mercredi 6 juin 2018

La nouvelle série Doctor Strange, c’est tout d’abord une explosion visuelle. On ne peut pas dire que le bon docteur ait été malheureux en termes de dessinateurs ces derniers temps mais Jésus Saiz commence par une scène de flashback qui nous ramène à la version des seventies. L’idée est de nous en mettre plein les mirettes avec un maître des arts occultes au sommet de sa puissance. Le montrer très haut avant de le montrer au plus bas. En quelques pages Saiz s’en donne à cœur joie avec les reliefs et les textures. C’est lui qui fait le show, dans une histoire qui demande un peu de temps à démarrer. Et pour cause…

« I’d like to see Iron Man do that. »

Ces dernières années, Doctor Strange est plutôt coutumier de la perte de pouvoir mystique et du titre de Sorcier Suprême. Même avant de retrouver sa série solo, Brian Michael Bendis puis Jonathan Hickman avaient utilisé cette carte. Jason Aaron aussi au début de la série précédente, en mettant en scène la destruction presque totale de la magie. Plus récemment, Strange était même carrément retourné à la chirurgie, délaissant la magie. Ainsi le postulat de départ de la série relancée peut ne pas apparaître comme très original. Son rapport avec la magie une nouvelle fois rompu, Stephen perd petit à petit l’usage de ses sortilèges sans raison apparente. Et puisqu’aucun collègue mystique ne peut l’aider, c’est en désespoir de cause qu’il va demander conseil en dehors sa sphère habituelle. Il demande une audience à… Tony Stark/Iron Man, qui lui conseille d’aller chercher des solutions nouvelles, chez des peuples extra-terrestres.

Et il est vrai qu’on aborde en général les aliens de Marvel sous l’angle science-fiction mais rarement magique (les lecteurs de longue date de Doctor Strange se souviendront cependant d’Urthona). Si la problématique du héros n’a rien de nouveau, c’est par la solution recherchée que Mark Waid se distingue. Le scénario de ce premier numéro est académique mais semble promettre des choses nouvelles par la suite. Reste cependant à comprendre comment ce Doctor Strange parti loin dans l’espace fonctionne chronologiquement avec les événements des Avengers de Jason Aaron.

[Xavier Fournier]
Comments: 0

Laisser un commentaire

error: Content is protected / Le contenu de ce site est protégé !!