Les choses s’accélèrent pour la Team Arrow. Oliver doit tenir sa promesse envers Laurel : trouver et former une nouvelle Black Canary. Mais les choses ne seront pas si faciles. Qui peut succéder à la défunte amie de l’équipe ? Et Oliver acceptera-t-il ce changement ? Un épisode moins centré sur l’intrigue principale avec Prometheus et qui a le mérite de relancer la dynamique du groupe.

Délocalisation

La Team Arrow recherche la candidate parfaite pour reprendre le flambeau de Black Canary. Oliver est réticent mais veut honorer sa promesse à la défunte Laurel. Parmi toutes ces candidates, l’une d’elles est plutôt intéressante : une ancienne policière de Central City, dotée d’un cri sonique (grâce à l’explosion de l’accélérateur de particules qui a donné ses pouvoirs à Flash). Ni une ni deux, toute l’équipe fonce vers Hub City, le nouveau foyer de Tina Bolland (ville dans laquelle le héros Question vit dans les comics). Enfin toute l’équipe, pas vraiment puisque Felicity a sa propre mission : trouver des documents qui permettraient de faire sortir Diggle de prison. 

Bashert

Ce mot, signifiant « destin » aurait pu être le titre de l’épisode tant ce mot est utilisé durant ces 42 minutes. Car quoi d’autre que les destin aurait pu amené dans la série une héroïne qui ressemble étrangement physiquement à l’actrice Katie Cassidy (Laurel) et qui aurait les mêmes pouvoirs que le personnage des comics…? Bah une idée scénaristique un peu facile, non ? Après avoir utilisé une variation de Black Canary la semaine dernière avec le retour de Black Siren (la Laurel de Terre-2 enfermée à S.T.A.R. Labs), les créateurs nous balancent une autre incarnation de la partenaire de Green Arrow. La pirouette finale en fera « tiquer » plus d’un. Mais bon, laissons le bénéfices du doute à cette nouvelle recrue et aux scénaristes. Peut-être qu’ils arriveront à la relier à la mythologie de DC et de Arrow dans les semaines à venir.

Maître et élève

En Russie, cinq auparavant, Oliver fait une rencontre intéressante : Talia Al’Ghul. Eh oui, le dernier membre de la famille Al’Ghul débarque dans la vie d’Oliver. Elle a un lien particulier avec le passé du jeune homme. Elle veut le former car elle le trouve « spécial » après tout ce qu’il a traversé. Mais la réaction d’Oliver face à certaines techniques de combat de la dame lui semble inutile… notamment l’utilisation de l’arc ?! Mais n’a-t-il pas appris sur l’île grâce à Yao Fei et Shado qu’un arc peut se révéler bien utile ? Durant ces sènes de flashbacks, on trouve du coup à la fois une régression et une évolution (notamment dans le dernier souvenir) très contradictoire. Il va falloir corriger ça !

[Pierre Bisson]