Trade Paper Box #104: Le Cercle T3[FRENCH] La boucle est bouclée pour ce titre, avec la publication de son troisième et dernier opus. Une série signée Andoryss et Nesskain, qui a contribuée au lancement de la collection « Comics Fabric » de Delcourt. Alors que l’identité et la nature du Magnolia nous ont été révélées dans le tome précédent, l’heure est venue pour Pia, Nico et Lorelei de faire appel aux membres du Cercle pour tenter de le neutraliser.

Trade Paper Box #104: Le Cercle T3Combler le vide

Les événements se précipitent dans ce dernier tome qui démarre d’ailleurs sous tension. Alors que le second opus nous avait permis de répondre à l’essentiel des interrogations soulevées dans le premier volet, place à l’épilogue de cette aventure. Paul, le frère adoptif de Mary et Lorelei est donc le Magnolia, et le meurtrier d’Adam. Il projette maintenant de s’en prendre à Pia, qu’il a d’ailleurs emporté dans le vide. Est-il encore possible de stopper ses agissements et de sauver la tisseuse de rêve ? Pia est déterminée à le stopper directement au sein du vide, tandis que Lorelei doit recoller les morceaux du passé, afin de le retrouver dans la réalité. Le temps est compté et l’intervention du Cercle parait nécessaire à ce stade. Ses membres les plus actifs parviendront-il à ramener la jeune femme dans notre réalité ?

Histoire de famille

Certains éléments sont relativement étonnants, et les nombreuses coïncidences et raccourcis scénaristiques desservent en quelque sortent les toutes bonnes idées de contexte et une distribution aux individualités passionnantes. La mystérieuse Lorelei est donc la sœur adoptive de Mary le médecin légiste en charge du meurtre d’Adam dès le début de l’enquête. Tandis que les deux jeunes femmes ont pour frère adoptif, Paul, qui se révèle être la menace tant recherchée. De surcroit Lorelei, l’entité neutre, a grandit avec Paul, l’entremonde, et a été témoin par le passé de ses premiers méfaits. Elle connait donc précisément les pouvoirs de ce dernier et possède toutes les données pour le neutraliser. De même l’intervention de la communauté d’individus à super pouvoirs, « le Cercle » qui donne son nom à la série, n’intervient à proprement parler sur deux doubles pages, telle une force indistincte et omnipotente. La résolution de l’affaire étant finalement permise par le quatuor de personnages principaux. Autant de facilités scénaristiques qui ne contribuent pas nécessairement à la qualité de l’ensemble.

Trade Paper Box #104: Le Cercle T3La couleur des sentiments

D’autres éléments remontent par contre le niveau, comme une colorisation de haut niveau. Celle-ci vient en effet sublimer le trait de Nesskain. Le traitement noir et blanc des flashbacks, les scènes où l’on accompagne Nicolas le chromologue ainsi que certaines séquences dans le vide dont le tigre (dont on aurait voulu en savoir d’avantage) se révèlent somptueuses. L’intrigue se construit par ailleurs sur des personnages aux individualités attachantes dont les pouvoirs se complètent à merveille. Il est intéressant de constater que l’ensemble du récit se construit aussi sur une succession de séquences desquelles se dégagent une osmose et une complicité parfaite entre des duos de personnages complémentaires. Il s’agit tantôt de Nicolas et Lorelei, puis de Pia et Erik, puis de Pia et Paul, ou encore de Paul et Lorelei. Une connexion étrange entre les individualités est palpable. Là est d’ailleurs sans conteste l’intérêt du Cercle.

[Anne-Sophie Peyret]

Le Cercle T. 3, par Andoryss (scénario) et Nesskain (dessin), Delcourt, juillet 2013, 90 p.