[FRENCH] Encore un jeu dérivé d’un film me direz-vous ? Oui, mais c’est une nouvelle occasion de contrôler Green Lantern. Le héros à l’anneau vert est en effet déjà apparu il y a quelques années dans JUSTICE LEAGUE HEROES sur PS2 et dans le récent MORTAL KOMBAT vs DC UNIVERSE, mais il n’a jamais été la vedette d’un jeu. Cette aventure est bien évidemment inspirée de l’univers du film, sorti cet été. Cependant, il ne se contente pas de l’adapter littéralement et propose une histoire inédite… et intéressante !

NUL N’ÉCHAPPE AUX MANHUNTERS

Tout commence avec l’enterrement d’Abin Sur, le précédent Green Lantern du secteur 2814. Son successeur, Hal Jordan, rencontre Amon Sur, le fils d’Abin. Mais la rencontre tourne court car des robots débarquent : les Manhunters. Après avoir repoussé la première salve, Jordan apprend de la bouche des gardiens que les Manhunters sont leur création. Imparfaits, ils ont été laissé à l’abandon. Ils ont choisi de prendre leur revanche. Hal, Sinestro et Killowog partent à la recherche de ces tueurs. Les Green Lanterns vont découvrir de nombreux secrets sur leurs origines. Certains montreront leur vrai visage…

EN VERT ET CONTRE TOUS
Pour la majorité, le film n’atteint pas tous ces objectifs. On pouvait donc craindre le pire avec le jeu vidéo. Mais force est de constater que Warner Entertainment n’a pas précipité le développement de cette adaptation. L’une des qualités du jeu, c’est son scénario. Offrir une aventure inédite permet d’éviter une certaine lassitude avec le long-métrage. Les Manhunters offrent une variété d’ennemis. Des robots géant, des robots-animaux… On a parfois l’impression de se trouver dans TRANSFORMERS ! Mais ce n’est pas tout ! Les scénaristes vont même jusqu’à nous présenter d’autres facettes du monde des Gardiens : l’énergie de la peur de couleur jaune (déjà évoquée dans le film) et les Zamarons et leur énergie rose. On a même droit à trouver des fragments d’énergie bleue, l’espoir, pour se redonner de la vie ! De là à imaginer un jeu BLACKEST NIGHT…

EN PLEIN JOUR…

Si le scénario est un point fort de RÉVOLTE DES MANHUNTERS, le gameplay en est un autre. Hal Jordan est un Green Lantern un peu « vert » et il doit apprendre à maîtriser son anneau. Du coup, au fil du jeu, on améliore ses capacités grâce à un système de points de compétences. 10 constructions sont débloquées au fur et à mesure. Certaines sont impressionnantes et permettent de tout détruire ! Le joueur devra jongler entre les différentes possibilités. Un mode « coopération » permet de partager le plaisir avec un ami. L’autre protagoniste prend l’apparence de Sinestro. Une partie à 2 permet de créer une tactique de jeu. Malheureusement, c’est le seul moyen de jouer avec Sinestro. Même une fois le jeu terminé, on ne peut s’amuser avec le Green Lantern de Korugar… L’autre défaut du gameplay, c’est l’impossibilité de voler, et par extension d’évoluer, comme on le souhaite. Le héros doit atteindre des « checkpoints » pour avancer, et monter sur une plate-forme ou sur un niveau supérieur. Pour un pilote d’essai, c’est dommage qu’Hal ne puisse pas voler à sa guise. La seul occasion de voler sur une longue distance se fait durant des phases où le héros vole et doit tirer pour se frayer un passage.

DANS LA NUIT NOIRE…
Côté graphisme, GREEN LANTERN surfe entre le spectaculaire et le ridicule. Les cinématiques ne sont pas dignes des consoles next-gen. Même si on reconnaît vaguement le visage de Ryan Reynolds ou Mark Strong, on aurait aimé un design plus abouti pour s’immerger encore plus dans l’univers. Cependant, les phases de jeu nous proposent des environnements variés et très détaillés. Les pouvoirs du héros sont également très bien rendus et les constructions ont été bien imaginées. Question durée de jeu, c’est un peu court. Mais il reste assez en mode expert, certains passages donneront du fil à retordre aux plus aguerris.

Tout comme son confrère CAPTAIN AMERICA (voir notre critique dans COMIC BOX #72), GREEN LANTERN ; LA RÉVOLTE DES MANHUNTERS n’innove pas mais permet de passer un moment agréable dans le monde du super-héros. Le petit plus vient du mode « coopération » qui permet de rallonger quelque peu le plaisir !

[Pierre Bisson]

GREEN LANTERN: LA RÉVOLTE DES MANHUNTERS
Disponible sur PS3 et XBox 360.