Avant-Première VO: Review X-Men #6[FRENCH] Après un petit tassement dans le chapitre précédent, Battle of the Atom redémarre de plus belle. Cette fois la Jean Grey Academy toute entière est en état de siège et les attaquants sont des personnages qui connaissent très bien les héros et qui sont encore plus expérimentés qu’eux.

Avant-Première VO: Review X-Men #6X-Men #6 [Marvel Comics] Scénario de Brian Wood
Dessin de David Lopez
Parution aux USA le mercredi 9 octobre 2013

Cette fois, les choses commencent véritablement à exploser. On n’en est plus simplement aux jeunes X-Men du passé fuyant pour sauver leur libre arbitre. Une partie des personnages arrivés du futur se retournent contre l’Academie. Brian Wood sait bien mettre en place la notion de dangerosité des versions venues de l’avenir (avec un sens de l’action bien mieux senti que le combat récent sur Utopia que Bendis avait organisé dans Uncanny X-Men et qui resté très limité au côté télépathique de la chose). Le scénariste s’intéresse aussi beaucoup à la notion de parenté. C’était, forcément, le cas avec Jubilee et son fils adoptif depuis le début de la série mais ça revient aussi sur le devant de la scène avec Wolverine qui, décidément, n’a pas de chance avec sa propre famille. Du coup il y a non seulement un ton mais il y a aussi un thème et c’est assez efficace.

Wood et Lopez nous promettent alors le retour de manivelle. Il y a quelque chose de primaire, qui nous replace un peu dans la même ambiance qu’un Wolverine sortant des égouts pour en découdre avec le Hellfire Club. Ici ce n’est pas Wolvie mais une poignée de mutants qui relève la tête. Les chapitres précédents ont été un chaos généralement bien géré mais un chaos. Et là on sent qu’un noyau recentré a décidé de dire stop. On revient dans le bon, dans l’efficace tandis que les auteurs n’oublient pas de s’occuper de quelques élèves qu’on ne voit pas dans les autres titres. Toujours très dense et énergique. Pour un peu le seul reproche que je ferais à l’event est de faire l’impasse sur Cable et Bishop, qui sont des experts dans ce genre de paradoxe. Mais sans doute que ça rajouterait trop de factions et qu’il sera toujours temps d’en traiter dans un futur numéro d’All-New X-Men.

[Xavier Fournier]