[FRENCH] X-Force est obligée de regarder dans le miroir. Catapultés dans le futur, les membres de l’équipe se retrouvent face à leur propre avenir, à ce qu’ils vont devenir. Et le portrait n’est pas forcément très bon. De quoi leur donner l’envie d’en finir tout de suite. Mais la X-Force du futur, elle, entend bien s’assurer que son « passé » va se comporter comme il faut…

Uncanny X-Force #29 [Marvel Comics] Scénario de Rick Remender
Dessins de Julian Totino Tedesco
Sorti aux USA le mercredi 15 août 2012

Projeter les personnages principaux d’une série dans un avenir desespéré est une recette qui a déjà fait ses preuves. Y compris chez les X-Men avec le fameux « Days of Future Past ». Depuis, avouons que la recette a été jouée et rejouée et que bien souvent ce genre d’aventure a un côté « déjà vu ». Mais le scénariste Rick Remender montre une nouvelle fois sa virtuosité en utilisant la technique à bon escient. Même s’ils n’en ont pas l’air au demeurant, des personnages comme Wolverine, Psylocke ou Deadpool ont rejoint cette version de l’équipe car ils ont un côté idéaliste. Ils pensent (ou pensaient) que l’avenir serait meilleur s’ils étaient prêts à faire les sacrifices nécessaires. On ne peut pas dire que les choses se soient vraiment passées comme prévu et les héros ont été mis en face de leurs contradictions, voulant tuer pour sauver des vies… Et provoquant le réveil du « Dark Angel » et ce genre de choses. Bref, la visite dans le futur pourrait leur faire du bien si elle leur montrait que ça en valait le coup. Et ce n’est pas, bien sur, ce que Remender a en tête. Au contraire il va leur montrer un destin encore plus marqué. Après s’être beaucoup intéressé à Archangel et Fantomex, le focus est résolument sur une Psylocke qui culpabilise de plus en plus. Et la chose fonctionne vraiment très bien (même si la pirouette de la fin se prévoyait à des kilomètres).

Aux dessins on retrouve l’excellent Julian Totino Tedesco, pourtant loin des atmosphères qu’on avait pu lui connaître dans The Remnant ou Unthinkable chez Boom. Avec un trait un peu moins rond, des ombres plus hachées, l’artiste se glisse en fait assez bien dans les ambiances générales du titre mais aussi avec ce avenir très « Minority Report » où X-Force assassine quiconque a de mauvaises pensées. La « vraie » X-Force (celle du présent) ne peut qu’en revenir très secouée et il va être intéressant de voir quels effets aura la saga sur certains des membres (y compris et surtout une certaine Betsy).

[Xavier Fournier]