Avant-Première VO : Review Thor #600[FRENCH] Bon, OK, Thor passe le cap des 600 numéros avec la réunification de toutes ses numérotations passées. Mais cet épais numéro contient aussi le point culminant des machinations de Loki et le passage de Thor à une autre étape de son existence. Le run de JMS arrive à un nouveau tournant tout en se nourrissant des retombées de Dark Reign. Et comme le tout est servi par Olivier Coipel et Marko Djurdjevic, c’est carrément un rendez-vous qui fait mouche…

Thor #600 [Marvel]

Scénario de J. MICHAEL STRACZYNSKI, STAN LEE
Dessins d’OLIVIER COIPEL, MARKO DJURDJEVIC, DAVID AJA…
Sortie aux USA le 11 février 2009

Thor #600Ca fait un moment que Loki prépare son coup, comme un insidieux serpent au centre d’Asgard. Trône partagé, trône divisé… Réécriture du passé pour donner la pleine mesure du dieu du mensonge… C’est dans ce #600 que le frère adoptif de Thor joue son quitte ou double. Pour l’occasion, J.M.S. nous ressort un dieu mentionné dernièrement mais qu’on pensait laissé de côté pour un bon moment… Une bagarre de plus entre deux brutes nordiques ? Pas tout à fait, car dans les coulisses, les rouages de la machination grondent… Le choix de personnages du scénariste est intéressant car il se nourrit des flashbacks des mois passés.

Bon, maintenant, soyons honnêtes, on se doutait un petit peu de la tournure des événements mais l’auteur se débrouille assez bien pour présenter le caractère inexorable des événements. Même si plusieurs des personnages se doutent d’une partie des choses, ils sont cependant obligés de les accompagner et de les subir, dans un sens qui va finalement assez bien avec la sensibilité nordique. J.M.S. (tout comme Coipel et Djurdjevic) savent se faire poignants quand on nous montre que Thor cherche désespérément un(e) dernier(re) asgardien(ne). Poignant, le récit l’est aussi quand Thor est informé d’un danger par une de ses plus proches amies ou quand il réalise plus tard que le danger est en fait un proche. Poignant, enfin, quand le dieu du tonnerre réalise qu’il n’y arrivera pas seul, qu’il appelle à l’aide… et que les renforts ne sont pas vraiment ceux qu’il attendait. Bref, il y aura un avant et un après Thor #600 et c’est en quelque sorte la fin du premier arc de J.M.S. Si vous n’aimiez pas le Thor de J.M.S. jusqu’ici je doute que l’épisode vous fasse changer d’avis mais pour ceux qui ont profité pleinement des épisodes précédents, c’est un point d’orgue.

Dans les dernières pages de son histoire, J.M.S. fait avancer Thor et Asgard d’une manière sans doute moins attendue, liée à ce qui se passe dans le reste de l’univers Marvel… Ce qui est une surprise vu le relatif côté « self-contained » de la série jusqu’ici. Rien que cette première histoire vaudrait en elle-même la lecture mais elle aussi accompagnée par une parodie signée Giarrusso, un autre récit unissant Stan Lee et David Aja (forcément Lee s’y montre intemporel, dommage, on aurait aimé qu’il participe un peu aux événements à sa manière) mais aussi d’une bonne louchée de reprints signés Kirby. En ces temps où le comic book de base est à 2,99$, monter à 4,99$ pour un tel cocktail ce n’est pas déshonorant. C’est même une assez bonne pioche de la semaine…

[Xavier Fournier]