Troisième round dans le combat qui affronte Flash à… l’autre Flash ! La course contre la montre de Wally pour sauver ses enfants disparus ravage la Terre. La Justice League doit intervenir pour l’arrêter. Mais n’aurait-il pas raison d’agir ainsi ?

The Flash #49 [DC Comics]
Scénario de Joshua Williamson
Dessins de Howard Porter
Parution aux USA le mercredi 27 juin 2018

Dire que c’est la guerre entre les deux Flash, c’est un peu exagérer. C’est plutôt une joute verbal et une radicale différence d’opinion qui sont mises en scène sur une vingtaine de pages. Mais cette course perturbe l’équilibre du monde et il n’en faut pas plus pour que la Justice League s’en mêle. Encore une fois, ne vous attendez pas à des scènes de combat spectaculaires… Le rôle de la Ligue reste anecdotique. Comme on l’évoquait dans la précédente review, « Flash War » peut servir à DC pour régler quelques soucis de continuité. Barry explique enfin qu’il a commencé à rechercher (avec Batman) la cause des événements post-Flashpoint. Mais pour l’instant, on n’en sait pas beaucoup plus… De même, le plan de Zoom se dessine enfin. Et s’il était prévisible, il y a un twist intéressant sur sa manière d’aborder le problème. On pourrait même penser que si ce n’était pas le bazar dans la multitude de Flash(s) présents, le scénariste Joshua Williamson aurait pu lorgner sur un concept à la Superior Spider-Man avec Zoom.

« How’re you going to stop me, Barry? »

Williamson introduit un autre concept tout aussi intéressant : l’existence de plusieurs « forces ». Ainsi en plus de la Speed Force et de la Reverse Speed Force, deux autres forces font leur apparition. Si on compte celle évoquée dans les Justice League de Snyder, ca fait 5 forces à contrôler. On ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec les différentes couleurs des Lanterns, mises en place par Geoff Johns. Une bonne idée qui sera bien vu de ne pas laisser de côté une fois le story arc terminé.

[Pierre Bisson]