Avant-Première VO: Review Starlight #1[FRENCH] Ancien héros interplanétaire, il est revenu sur Terre pour vivre sa vie avec la femme qu’il aime. Mais le voici au crépuscule de son existence. Sa femme est morte, ses enfants le délaissent. Il n’a plus que des regrets et des souvenirs d’un monde auquel il est le seul à croire…

Starlight #1Starlight #1 [Image Comics] Scénario de Mark Millar
Dessin de Goran Parlov
Parution aux USA le mercredi 5 mars 2014

Dès le début, on change d’ambiance. Les dessins de Goran Parlov sont autant d’hommages à Moebius et à diverses pointures de la bande-dessinée internationales. Starlight a beau être un comic-book publié chez Image, on a l’impression de retomber sur un épisode du Métal Hurlant de la grande époque. Voici donc Starlight et son ambiance bipolaire, entre le quotidien d’un homme âgé et ses souvenirs glorieux, évoquant les belles heures de la science-fiction « rétro ».

Les projets de Mark Millar ont ceci de paradoxal que ce sont souvent des pitchs très évocateurs, trés puissants… au point de dévorer littéralement le premier ou le deuxième épisode et de bouffer l’effet de surprise. On attendait donc un post-Flash Gordon, un aventurier à la retraite sur le retour et c’est précisément ce qu’on a ici. Cette fois-ci, cependant, il y a ce sentiment qui dépasse les flashbacks, cette situation universelle de l’homme qui doit, un jour, arriver en bout de route et regarder en arrière. Si le héros de Millar et Parlov a connu la carrière d’un John Carter, d’un Flash Gordon ou d’un Buck Rogers, le personnage qu’il est tient plus de Clint Eastwood dans Gran Torino (rien que ses relations avec ses gosses)… Il y a quelque chose qui résonne là dedans, un truc viscéral qui fait qu’on attend de voir ce que le vieux loup a encore en lui… En tout cas c’est envoutant !

[Xavier Fournier]