Avant-Premire VO: Review Secret Avengers #6

28 octobre 2010 Non Par Comic Box

[FRENCH] Dbut du deuxime arc de Secret Avengers, qui, s’ajoutant au premier, nous permet de mieux distinguer ce qui fait le ton de la srie. L’quipe gagne ainsi deux nouveaux allis dans une atmosphre d’espionnage et d’exotisme qui convient tout fait au titre, avec un Mike Deodato particulirement l’aise !

Secret Avengers #6 [Marvel Comics] Scnario d’Ed Brubaker
Dessins de Mike Deodato
Sortie aux USA le mercredi 27 novembre 2010

Secret Avengers, c’est un peu une quipe la Defenders (ou Secret Defenders) avec une option « black ops ». Je n’cris pas cela parce que la Valkyrie fait partie des rangs des deux groupes mais bien parce que le groupe marche un peu comme une suite de plug-in qu’on runirait selon les missions. Tout tourne autour de Steve Rogers, sorte de Jim Phelps du titre, qui compose selon l’ordre du jour. Bien sr, cela on le savait ds les premiers pisodes mais il y a une diffrence entre le savoir et le ressentir. Peut-tre que le ct « cosmique » du premier arc, avec une mission sur Mars qu’en d’autres temps les Mighty Avengers ou les Dark Avengers auraient pu remplir. Cette fois, avec l’ambiance espionnage qui pointe, on voit l’quipe s’installer dans son ambiance naturelle. Encore que le mot « quipe », comme je l’voquais, est impropre pour dcrire le fonctionnement de ce collectif…

Dans le mme temps Brubaker se dbrouille pour injecter deux nouveaux membres au groupe. Shang-Chi, le « Master of Kung-Fu », est sans doute le plus dur intgrer dans la srie. A plus forte raison parce que le scnariste en fait un personnage trs offensif (qui ne tique pas quand il passe au sabre un adversaire) alors que j’en avais un souvenir plus contemplatif. Shang-Chi, dans la version classique, tait plutt du genre s’interroger sur le moindre de ses actes. L’intgration semble se passer assez naturellement en ce qui le concerne. L’intrigue le pousse assez naturellement prendre sa place dans la srie. Mais je reste encore pas totalement convaincu par le caractre du hros (peut-tre justifi par la suite, on verra). L o « Bru » m’a plus convaincu, par contre, c’est dans sa reprsentation du pre, trs raccord avec ce qui pouvait s’crire sur lui dans le pass. L’autre nouvel arrivant est le Prince of Orphans, personnage dj cit dans la srie Immortal Iron Fist co-crite par le mme Brubaker et on note que l’auteur continue runir des intrigues nes dans diffrentes sries (aprs la rapparition de John Steele dans les pisodes prcdents). C’est plutt bien vu et cette amiti entre les vtrans que sont Rogers et Aman semble augurer d’une toile de fond globale assez intressante. Aux dessins Deodato semble bien plus l’aise avec cette ambiance qu’il pouvait l’tre sur Mars. On regrettera tout au plus que certains membres n’apparaissent pas ou peu mais sans doute que la lacune sera combl dans les mois venir. En tout cas c’est assez intressant et les auteurs tissent quelque chose d’assez captivant partir d’lments en apparence sans rapport.

[Xavier Fournier]